Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Collections (1-5 de 5)
Double expresso

1

Livre  
Comix remix. 1, Feu Mister Mercure
[Paris] : Dupuis, 2005.
80 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Alors que Towerville est ébranlée par la mort suspecte de Mister Mercure, son fils ne démontre aucun pouvoir spécial dans l'école pour enfants de superhéros où il est inscrit. Et la zizanie règne parmi la Corporation des superhéros, dont l'essentiel des revenus vient de l'image publicitaire de ses membres vendus aux producteurs de biens de consommation les plus offrants. Une satire des "comics" américains avec personnages aux pouvoirs et aux silhouettes grotesques et rabaissement du héros en faire-valoir publicitaire. Un récit efficace bien servi par un graphisme aux antipodes de celui généralement associé au genre. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Comix remix. 2, La république des monstres
[Paris] : Dupuis, 2006.
80 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Alors que Towerville est ébranlée par la mort suspecte de Mister Mercure, son fils ne démontre aucun pouvoir spécial dans l'école pour enfants de superhéros où il est inscrit. Et la zizanie règne parmi la Corporation des superhéros, dont l'essentiel des revenus vient de l'image publicitaire de ses membres vendus aux producteurs de biens de consommation les plus offrants. Une satire des "comics" américains avec personnages aux pouvoirs et aux silhouettes grotesques et rabaissement du héros en faire-valoir publicitaire. Un récit efficace bien servi par un graphisme aux antipodes de celui généralement associé au genre. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Comix Remix. 3, Le grand exil
[Paris] : Dupuis, c2007.
80 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Alors que Towerville est ébranlée par la mort suspecte de Mister Mercure, son fils ne démontre aucun pouvoir spécial dans l'école pour enfants de superhéros où il est inscrit. Et la zizanie règne parmi la Corporation des superhéros, dont l'essentiel des revenus vient de l'image publicitaire de ses membres vendus aux producteurs de biens de consommation les plus offrants. Une satire des "comics" américains avec personnages aux pouvoirs et aux silhouettes grotesques et rabaissement du héros en faire-valoir publicitaire. Un récit efficace bien servi par un graphisme aux antipodes de celui généralement associé au genre. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Leçon de choses
[Paris] : Dupuis, 2006.
80 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Où l'on s'attache aux pas de Jean-Pierre, huit ans, dont les parents ont quitté Paris pour s'installer dans un petit village: l'école communale, l'église, les bagarres avec les garçons et la crainte des filles, la découverte de la nature, etc. En arrière-plan et dominant tout cela, le désamour de ses parents. Un récit au plus près de la réalité, ambigu et touchant, qui met en scène l'enfance d'un personnage, Jean-Pierre, que l'on a déjà rencontré dans deux autres albums de cet auteur: ##Corps à corps## (2004) et ##Incognito## (2005). Dessin au trait simple et expressif. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Prestige de l'uniforme
[Marcinelle] : Dupuis, 2005.
80 p. : principalement des ill. en coul. ; 30 cm.
Lorsqu'il renverse accidentellement le fruit de l'une de ses expériences sur sa main, le biologiste Paul Forvolino voit ses facultés mentales s'améliorer de façon phénoménale et son corps retrouver la jeunesse de ses vingt ans. Il retrouve ainsi avec bonheur la vie familiale et sociale épanouie qu'il avait abandonnée au profit de son emploi, mais réalise rapidement qu'il est devenu esclave de cette transformation... Le récit introspectif d'un homme profondément humain devenu héros malgré lui, esclave d'un nouvel état qui le porte à s'interroger sur son incapacité à satisfaire son entourage. Le graphisme très contrasté, dominé par des ombres réalisées à l'encre noire, fait écho à l'univers intérieur tourmenté de protagoniste désespérément seul face au monde qui l'entoure. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.