Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
   
No Sujets BIB (1-4 de 4)
Meurtre -- Fiction

1

Livre  
Marseille : Canopé-CRDP de l'Académie d'Aix-Marseille ; Saint-Pierre-des-Corps : L'Élan vert, / 2015.
Marseille : Canopé-CRDP de l'Académie d'Aix-Marseille ; Saint-Pierre-des-Corps : L'Élan vert, 2015.
[29] p. : ill. en coul. ; 33 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Genève : La Joie de lire, / 2008.
Genève : La Joie de lire, 2008.
[25] p. : ill. (principalement en coul.) ; 18 x 30 cm.
"Huit heures". "Une femme a disparu" (p. 2) dans un petit village où, dit-on, un homme à la barbe bleue "enchante et séduit". "Huit heures", quelques semaines plus tard. La soeur de la femme en question disparaît à son tour. Tous les habitants du village l'ignorent, mais elle est désormais l'épouse de l'homme à la barbe bleue. "Treize heures quinze. Noir, lumière, rouge. Une hache. Une cuve. Une mare de sang épaissi. Des corps suspendus aux murs" (p. 10): l'épouse, laissée à elle-même, a ouvert la pièce interdite. Terrifiée, elle s'efforce de laver la clef tachée de sang, mais en vain. "Vingt heures. Une ombre. Un regard sombre. L'homme à la barbe bleue est rentré. Il sait. [...] La femme tremble, elle sait qu'elle est perdue." (p. 12) Un violent coup de couteau confirme sa théorie. Puis, vient le tour de la troisième soeur. Cette dernière rassemblera les têtes, bras, seins et jambes de ses frangines, puis, par la ruse, les vengera en faisant périr leur bourreau par le feu...



Afficher la fiche complète

3

Livre  
La Crèche : Marmaille & compagnie, / [2015]
La Crèche : Marmaille & compagnie, [2015]
41 pages : illustrations en couleur ; 33 cm.
1890. Une épidémie de tuberkiki rôde depuis plusieurs mois sur la ville. Depuis la disparition de ses parents, Pétronille, son frère et sa grand-mère vivent sous le joug de l'affreuse tante Gertrude, une femme cruelle et tyrannique. La fillette découvre bientôt que sa tante et le majordome projettent de faire cuire et de manger sa grand-mère. Alors qu'elle se cache dans une armoire pour ne pas se faire surprendre, elle découvre un escalier qui l'emmène devant un effroyable garde-manger. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
[Paris] : Le Genévrier, / 2012.
[Paris] : Le Genévrier, 2012.
[45] p. : ill. en coul. ; 33 cm.
Après avoir formulé le voeu d'avoir un enfant en tombant à genoux au pied d'un genévrier, une femme met au monde un superbe garçon, "vermeil comme le sang et blanc comme la neige". La nouvelle maman meurt malheureusement en couches et son époux, après avoir versé toutes les larmes de son corps, prend une nouvelle épouse qui lui donne bientôt une petite fille, baptisée Marlène. Dès lors, la marâtre est prise d'une terrible jalousie à l'égard de son beau-fils, qu'elle maltraite un peu plus chaque jour avant de lui ôter la vie en le décapitant. Prise d'un remords soudain, elle rend sa propre fille complice de son meurtre ignoble en rattachant la tête au corps sans vie avec un foulard avant de prier Marlène de gifler son frère pour le sortir de sa torpeur. Laissant croire à la fillette qu'elle a tué son frère, la cruelle femme lui jure de camoufler la vérité et concocte un ragoût avec le cadavre avant de le servir à son époux. Ravagée, Marlène rassemble les os dans le foulard de soie et les enterre sous le genévrier, qui s'enflamme et donne vie à un oiseau multicolore. Ce dernier fait le tour du village en chantant son histoire jusqu'à ce que la vérité soit connue de tous: "Ma mère m'a tué / Mon père m'a mangé / Ma soeurette Marlène / A pris bien de la peine / Pour recueillir mes os jetés / Dessous la table, et les nouer / Dans son foulard de soie / Qu'elle a porté sous le genévrier". La méchante femme meurt tandis que le jeune garçon renaît et coule une vie heureuse auprès de son père et de sa demi-soeur. [SDM]



Afficher la fiche complète
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.