Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre La nuit de San Remo : roman / Philippe Brunel.
Auteur Brunel, Philippe, 1956-
Éditeur Paris : Grasset, 2012.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Sujet français Dalida, 1933-1987 -- Romans, nouvelles, etc.
Tenco, Luigi, 1938-1967 -- Romans, nouvelles, etc.
Chanteurs -- Romans, nouvelles, etc.
Suicide -- Romans, nouvelles, etc.
Renommée -- Romans, nouvelles, etc.
Description 186 p. ; 21 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Références Notes bibliographiques.
Résumé Janvier 1967, Festival de San Remo. Ce pourrait être une simple idylle entre Dalida, déjà une star, et ce ténébreux à la voix troublante quand il chante «Ciao, amore, ciao». Sauf qu’on trouve Luigi Tenco mort d'une balle dans la tête, dans sa chambre de l'Hôtel Savoy. Un suicide d'après les enquêteurs. Mais on n'a jamais retrouvé trace du projectile. Pourquoi avoir ramené la dépouille de Tenco de la morgue au Savoy où les policiers l'avaient redéposé dans sa chambre et dans son propre sang "comme ils l'avaient trouvé", sur le dos, au pied de son lit?
Dalida a-t-elle assisté à la scène macabre? Etaient-ils vraiment amants? Ou les acteurs consentants d'une «picture story» orchestrée par la presse? Pourquoi Dalida quitte-t-elle San Remo dans la nuit, au terme d'un interrogatoire sommaire? Que craignait-elle? Comment expliquer son absence aux obsèques de Tenco dont elle avait porté le deuil en France? Et que faisait sur les lieux son ancien mari et impresario, Lucien Morisse qui se suicidera trois ans plus tard, à Paris, avec un Walther PPK, une arme identique à celle de Tenco?
Fallait-il y voir un signe? Des années plus tard, le narrateur interroge les lieux et les rares témoins de cette tragédie qui le renvoie à l'Italie puritaine des années soixante. Mais surtout à ses propres fan-tômes? «Qu’est-ce que la gloire? Sinon l’autre face de la persécution?» Un roman-vrai. Des destins qui s'entrecroisent. Et Dalida, à contre-jour de sa légende. -- [l'Éditeur].
Public cible A 4.
ISBN 9782246753216 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 BIBLIO-COURRIER - Adultes - Romans  COLL. FRANÇ.  BRU  DISPONIBLE
 J-DE REPENTIGNY - Adultes - Romans    BRU Phi nu  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.