Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Sociétés militaires privées -- Bosnie-Herzégovine -- Films.

1

DVD  
La dénonciation The whistleblower / [enregistrement vidéo] =
[Brampton, Ont.] : Entertainment One, c2012.
1 DVD (112 min) : son., coul. ; 12 cm.
Drame. Incapable d'obtenir le transfert qui lui permettrait d'éventuellement ravoir la garde de sa fille, la policière Kathryn Bolkovac accepte un poste lucratif de Casque bleu en Bosnie. Sur place, l'Américaine constate que la communication entre la police locale et le personnel de l'ONU est au point mort. Lorsqu'elle obtient contre toute attente une condamnation pour violence conjugale dans un dossier qu'elle pilotait, Kathryn attire l'attention de Madeleine Rees, Haut Commissaire aux droits humains de l'ONU, qui la met en charge du département des crimes contre les femmes. Mais à la suite d'une descente dans un bordel clandestin, Kathryn s'aperçoit qu'aucune déposition n'a été prise et que les prostituées ne sont jamais arrivées au refuge où on devait les conduire. Intriguée, elle creuse le dossier et s'aperçoit que ses confrères fréquentent ces endroits et participent au trafic de jeunes filles venues pour la plupart des pays de l'Est. Or, plus elle tente d'alarmer les hautes instances, plus l'étau se resserre sur elle. [(c) Médiafilm] [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Disque Blu-ray  
La dénonciation The whistleblower / [enregistrement vidéo] =
[Brampton, Ont.] : Entertainment One, c2012.
1 disque Blu-ray (112 min) : son., coul. ; 12 cm.
Drame. Incapable d'obtenir le transfert qui lui permettrait d'éventuellement ravoir la garde de sa fille, la policière Kathryn Bolkovac accepte un poste lucratif de Casque bleu en Bosnie. Sur place, l'Américaine constate que la communication entre la police locale et le personnel de l'ONU est au point mort. Lorsqu'elle obtient contre toute attente une condamnation pour violence conjugale dans un dossier qu'elle pilotait, Kathryn attire l'attention de Madeleine Rees, Haut Commissaire aux droits humains de l'ONU, qui la met en charge du département des crimes contre les femmes. Mais à la suite d'une descente dans un bordel clandestin, Kathryn s'aperçoit qu'aucune déposition n'a été prise et que les prostituées ne sont jamais arrivées au refuge où on devait les conduire. Intriguée, elle creuse le dossier et s'aperçoit que ses confrères fréquentent ces endroits et participent au trafic de jeunes filles venues pour la plupart des pays de l'Est. Or, plus elle tente d'alarmer les hautes instances, plus l'étau se resserre sur elle. [(c) Médiafilm] [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.