Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Scribes -- Égypte -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.

1

Livre  
Le complot
Toulouse : Milan poche, 2011.
157 p. ; 18 cm.
Réédition. Ramosé, 11 ans, fils du pharaon, est destiné à succéder à son père. Or, Moutnefret, sa belle-mère, essaie de l'empoisonner afin que son fils, Thoutmosis, accède au trône. Héria et Kénében, les serviteurs du jeune garçon, le font passer pour mort et lui trouvent un travail d'apprenti scribe afin de l'éloigner du château jusqu'à ce qu'ils puissent établir la preuve de la perfidie de la reine, qu'ils soupçonnent d'avoir tué les deux frères de Ramosé. Mais ce dernier reçoit bientôt un message de Kénében qui l'informe qu'il a été renvoyé et qu'Héria est décédée. Il doit désormais affronter seul le rude travail d'apprenti, loin du luxe et du confort habituels du palais. Heureusement, Karoya, une jeune esclave avec qui il se lie d'amitié et à laquelle il dévoile sa véritable identité, met un peu de baume sur son coeur. Premier tome d'une série campée dans l'Égypte de la 18e dynastie, 15 siècles av. J.-C. Un récit bien documenté faisant revivre les moeurs, coutumes et croyances de l'une des plus anciennes civilisations. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Ramosé, prince du Nil. 1, Le fils du pharaon
Toulouse : Milan, c2004.
153, [2] p. : carte ; 18 cm.
Ramosé, 11 ans, fils du pharaon, est destiné à succéder à son père. Or, Moutnefret, sa belle-mère, essaie de l'empoisonner afin que son fils, Thoutmosis, accède au trône. Héria et Kénében, les serviteurs du jeune garçon, le font passer pour mort et lui trouvent un travail d'apprenti scribe afin de l'éloigner du château jusqu'à ce qu'ils puissent établir la preuve de la perfidie de la reine, qu'ils soupçonnent d'avoir tué les deux frères de Ramosé. Mais ce dernier reçoit bientôt un message de Kénében qui l'informe qu'il a été renvoyé et qu'Héria est décédée. Il doit désormais affronter seul le rude travail d'apprenti, loin du luxe et du confort habituels du palais. Heureusement, Karoya, une jeune esclave avec qui il se lie d'amitié et à laquelle il dévoile sa véritable identité, met un peu de baume sur son coeur. Premier tome d'une série campée dans l'Égypte de la 18e dynastie, 15 siècles av. J.-C.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Sennefer. 1, Les larmes de Kémi
Paris : Éditions du Matagot, 2013.
336 p. : carte ; 23 cm.
Premier tome de cette série politico-historique nimbé d'un soupçon de fantastique où l'on campe, en Égypte ancienne, à l'aube du Nouvel Empire, cet âge d'or des pharaons conquérants, la quête de vérité de Sennefer, un jeune scribe consciencieux aux origines modestes, dont la tâche, qu'il effectue avec zèle, consiste à faire l'inventaire des chargements qui transitent par le port fluvial de Thèbes, cité de l'invisible Amon-Rê, importante capitale de Kémi. Alors que son peuple se prépare à la nouvelle année, Sennefer observe qu'un mystérieux colis (une caisse contenant des plantes médicinales, des épices, parfums et écorces d'arbres du pays de Pount) devant être livré dans les magasins des maisons d'embaumement d'Anubis, n'a jamais été inscrit au registre et a disparu. Secondé par son ami Pahy, un vétéran de mauvaise vie et de quelques années son aîné, Sennefer mène une enquête qui les mènera aux confins des montagnes du Grand Désert de l'est où ils seront plongés dans les ténèbres d'une diabolique machination. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.