Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Renard, Jules, 1864-1910.

1

Livre  
Journal, 1887-1910
[Paris] : Gallimard, 1986, c1965.
lxi, 1426 p. ; 18 cm.
Même censuré par la veuve de Jules Renard, ce «Journal» n'est pas "seulement le chef-d'oeuvre de son auteur, il est un des grands livres du XIXe siècle" (cf. la préface, p. vii-xxvii). L'oeuvre n'est pas annotée. Elle est précédée d'une chronologie d'une trentaine de pages et suivie de substantiels index, en particulier d'un index des noms propres et des personnages. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Journal, 1887-1910 : recueil d'extraits
Arles : Actes Sud ; [Montréal] : Leméac, 2006, c1995.
324 p. ; 18 cm.
Extraits d'un monumental journal mutilé par la femme de l'auteur, dont nous ne pouvons lire qu'une version censurée, édulcorée. Telle quelle, l'oeuvre demeure un miroir d'humeurs, la confidente d'un auteur timide, spirituel, et très lucide, surtout quand il affirme (en janvier 1908) que la poésie l'avait "sauvé de l'infecte maladie de la rosserie". Présentation thématique. Six regroupements, des pistes de lecture, sont proposés (p. 23-25): Jules Renard - Le cercle de famille - Paris et la modernité - Le monde rural - Vie politique - Arts et lettres. Utile réseau de renvois. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Journal, 1887-1910 : suivi d'un index
Paris : R. Laffont, c1990.
lxxxviii, 1032 p., 16 p. de pl. : ill. ; 20 cm.
Ce monumental journal a été mutilé par la femme de l'auteur et nous ne pouvons en lire qu'une version censurée, édulcorée. Tel quel, il demeure un miroir d'humeurs, le confident d'un auteur timide, spirituel, et très lucide, surtout quand il affirme, en janvier 1908, que la poésie l'avait "sauvé de l'infecte maladie de la rosserie". Préface, p. i-xxix. Index des oeuvres, des noms propres et des personnages. Notes infrapaginales discrètes. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.