Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Ray (Film)

1

DVD  
Ray / [enregistrement vidéo]
Willowdale, Ont. : Universal Studios Canada, c2005.
2 DVD (151 min) : son., coul.
Drame biographique. Ray Charles Robinson voit le jour en 1930 dans un village très pauvre de la Georgie. À l'âge de cinq ans, il est témoin de la mort accidentelle de son frère et deux ans plus tard, il perd la vue. Mais entre-temps, Ray a été initié à la musique par un vieux pianiste de son village et, une fois atteint l'âge adulte, il décroche un contrat dans un club de nuit de Seattle. Avec le temps, il développe un style très original, fait d'un mélange de gospel, de country, de jazz et de rythm'n blues. Dans les années 1950, Ray devient une immense vedette, dont les chansons atteignent les sommets du palmarès. Mais en coulisses, rien ne va plus. Bien qu'il soit devenu père de famille, il multiplie les conquêtes féminines aux conséquences malheureuses et fait un usage régulier d'héroïne. [(c) Médiafilm].



Afficher la fiche complète

2

DVD  
Ray / [enregistrement vidéo]
Willowdale, Ont. : Universal Studios Canada, c2005.
2 DVD (151 min) : son., coul.
Drame biographique. Ray Charles Robinson voit le jour en 1930 dans un village très pauvre de la Georgie. À l'âge de cinq ans, il est témoin de la mort accidentelle de son frère et deux ans plus tard, il perd la vue. Mais entre-temps, Ray a été initié à la musique par un vieux pianiste de son village et, une fois atteint l'âge adulte, il décroche un contrat dans un club de nuit de Seattle. Avec le temps, il développe un style très original, fait d'un mélange de gospel, de country, de jazz et de rythm'n blues. Dans les années 1950, Ray devient une immense vedette, dont les chansons atteignent les sommets du palmarès. Mais en coulisses, rien ne va plus. Bien qu'il soit devenu père de famille, il multiplie les conquêtes féminines aux conséquences malheureuses et fait un usage régulier d'héroïne. [(c) Médiafilm].



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.