Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Yémen : portrait d'un peuple accro au qat [enregistrement vidéo] / Société Radio-Canada
Éditeur Montréal : Société Radio-Canada, 2000
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Zone libre
Sujet français Qat (Drogue) -- Yémen
Toxicomanie -- Aspect social -- Yémen
Toxicomanie -- Aspect économique -- Yémen
Toxicomanie
Éducation sanitaire
Économie politique
Yémen -- Moeurs et coutumes
Yémen -- Conditions sociales
Yémen -- Conditions économiques
Collaboration Lépine, Jean-François 1949- animation
Bélanger, Jean-François journaliste
Société Radio-Canada
Description 1 vidéo en continu (43 min 55 sec)
Durée 004355
Note De la collection audiovisuelle Curio.ca.
Disponible aux abonnés du réseau des Bibliothèques de Montréal [QMBM]
Distribution Animation: Lépine, Jean-François, 1949- ; Journaliste: Bélanger, Jean-François.
Résumé Environ trois quarts de la population du Yémen consomme de la drogue, une drogue considérée comme un narcotique léger et qui est interdite dans la plupart des pays au monde. Le qat ne semble pas créer de dépendance physique et ses effets secondaires sont limités. Cette habitude est vieille depuis des siècles, mais depuis une trentaine d'années cette drogue a même remplacé le café. Chiquer du qat c'est une habitude qui coûte cher au Yémen parce qu'elle paralyse l'économie. Les arbres de qat ont tranquillement remplacé les arbres fruitiers, le café, le maïs, le blé et d'autres cultures. Le Yémen doit compter aujourd'hui de plus en plus sur l'importation pour nourrir sa population. Le gouvernement a décidé d'imposer des mesures afin de contrer cette forte consommation de qat. Les militaires et les membres des forces de sécurité n'ont plus le droit de chiquer lorsqu'ils sont en uniforme. Les fonctionnaires n'ont plus le droit de consommer du qat pendant leurs heures de travail. Selon les estimées, chaque yéménite consacre 1500 heures chaque année à consommer du qat. Reportage du 5 mai 2000.
Note Mode d'accès : Web
Langue En français.
Note Source de la note descriptive : Société Radio-Canada
Type doc. Ressource Internet
Note Titre de l'épisode : Yémen : portrait d'un peuple accro au qat
   
   
   
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.