Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-5 de 5)
Polyarthrite rhumatoïde -- Patients -- Québec (Province) -- Biographies

1

Livre  
Chez moi : récit
Montréal : Triptyque, c1999.
142 p. ; 21 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Désamours : récit
Montréal : Leméac, 2008.
93 p. ; 18 cm.
L'auteure, ancienne comédienne atteinte d'une maladie dégénérative qui la confine à une chaise roulante, poursuit dans ce volume une entreprise biographique amorcée avec ##Chez moi## (1999) et poursuivie dans ##Mes jours sont vos heures## (2001) ainsi qu'##Éloge des petits riens## (2005). En une série de brefs chapitres, elle explore les sources de sa difficulté à s'abandonner à l'amour et de son goût profond pour la solitude. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Éloge des petits riens
Montréal : Leméac, 2005.
83 p. ; 18 cm.
Ancienne comédienne atteinte d'une maladie dégénérative, l'arthrite rhumatoïde, l'auteure nous donne une série de courts textes où elle raconte sa vie quotidienne et les petits bonheurs que sa maladie lui a appris à apprécier. Une suite de vignettes qui témoignent d'un "dur désir de durer" malgré tout et qui refusent tout apitoiement sur soi, servies par une écriture lumineuse. La phrase de Van Gogh que l'auteure cite dès le début de son livre peut servir de maxime à l'ensemble de son projet d'écriture: "Trouve beau tout ce que tu peux". [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Mes jours sont vos heures : récit
Montréal : Triptyque, 2001.
115, [3] p. ; 21 cm.
Après son très beau récit «Chez moi» paru en 1999, l'auteure réitère l'expérience. Elle évoque ici son présent, sa vie intérieure, ses rêves aussi, en dépit de sa grave maladie qui la ralentit et dont elle parle ici avec pudeur. A quarante ans, elle se déplace et voit difficilement. Elle pourrait s'apitoyer sur elle-même, mais elle n'en laisse rien paraître dans ce récit. Quelles sont ses raisons de vivre? C'est ce que demande cette femme courageuse, qui a décidé de nommer ses réalités, les unes après les autres: Marianne, cette enfant quelle adore. Ses autres amis et tous ces gens autour, qui composent son bonheur et donnent un sens à sa vie. Une belle réussite que ce témoignage d'une rare densité, dans une forme que personne ne pratique plus, sinon dans l'anonymat du journal intime. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Le pace du bonheur : courir et vivre pour soi
Laval (Québec) : Guy Saint-Jean éditeur, [2019]
215 pages ; 22 cm.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.