Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-28 de 28)
Poésie acadienne

1

Livre  
À force de mystère : oeuvre poétique, 1958-1974
Moncton (N.-B.) : Éditions Perce-neige, 2009.
211 p. ; 19 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Actions : [poésie]
Montréal : Trait d'union, 2000.
137 p. : ill. ; 18 cm.
"Observation de gestes anodins qui autrement auraient sombré [...] dans l'amnésie générée par le flot continu de nos urgences" (H. Chiasson). L'oeuvre s'inscrit dans le droit fil de «Conversations». Cette succession de courtes notations (maximum 4 lignes) qui commencent presque toutes par "Un homme", "Une femme", plus rarement "Un enfant", "Deux hommes", etc., suscite une certaine curiosité, puis de la lassitude. Le procédé devient rapidement monotone, même s'il a des points communs avec les divers «Je me souviens» (Brainard, Perec, Seuran, etc.) et peut-être avec le haïku. Devant cet empilement sans ordre, on peut avoir l'impression que l'oeuvre reste à faire, à moins d'aimer l'esthétique de la passivité de croire que d'un regard on peut "tout embrasser". Au choix. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Alma : [poésie]
Moncton : Perce-neige, 2007.
95 p. ; 19 cm.
Premier recueil d'une danseuse et comédienne qui vit en Louisiane et en Nouvelle Écosse. Les effets de la Crise économique de 1929 et de la Seconde Guerre mondiale sur un petit village acadien [...] sont décrits à travers les gestes de l'héroïne, Alma, et de "son homme", Pierrot. La langue employée est on ne peut plus acadienne, ex: "Le reel à huit braque tard dans la nuit" p. 39; "la nuit m'enveloppit / enterrit mes pleurs" p. 93, etc. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Aubes : [poésie]
Moncton : Perce-neige, 2006.
80 p. : ill. ; 19 cm.
Neuvième recueil de l'auteur acadien. Selon l'éditeur, "une poésie du souvenir s'énonce à la lisière d'un rêve évoquant le brouillard". Une écriture où la nostalgie ne dévore toutefois pas entièrement le présent ("même si ma rage se perd / je saurai toujours crier / dans la bonne direction", p. 49). [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Bellérophon : poésie
Moncton : Editions d'Acadie, 1987
47 p. ; 18 cm



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Climats : poésie
Moncton, N.-B. : Editions d'Acadie, c1996.
129 p. : ill. ; 22 cm.
Huitième livre d'un poète, cinéaste, scénariste et peintre acadien, deux fois lauréat du prix France-Acadie. Une cinquantaine de textes et poèmes dont moins d'une vingtaine ont déjà paru en revue («Eloizes», etc.) entre 1969 et 1994. Une rétrospective ordonnée selon le bon plaisir des quatre saisons, chacune adoptant une tendance (plutôt qu'une forme ou un genre): printemps-journal; été-reportages; automne-mémoires; hiver-légendes. Selon R. Bertin, ce "malaise de l'Acadien dans l'amère Amérique" ressemble à celui des Québécois. Avec justesse, David Cantin signale qu'un "travail d'épuration" aurait mis en relief de très beaux passages perdus dans une "certaine complaisance du lyrisme". A cela, l'auteur répondrait peut-être que "seule compte la sincérité du moment" (p. 92). Tonalité principale, la nostalgie, avec de larges touches de sensualité ("on a tous connu des femmes qu'on a suivies dans la forêt", etc.). [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre numérique  
Climats poésies / [ressource électronique] :
Moncton, N.-B. : Editions d'Acadie, mars 2013
1 ressource en ligne (130 pages)
Huitième livre d'un poète, cinéaste, scénariste et peintre acadien, deux fois lauréat du prix France-Acadie. Une cinquantaine de textes et poèmes dont moins d'une vingtaine ont déjà paru en revue («Eloizes», etc.) entre 1969 et 1994. Une rétrospective ordonnée selon le bon plaisir des quatre saisons, chacune adoptant une tendance (plutôt qu'une forme ou un genre): printemps-journal; été-reportages; automne-mémoires; hiver-légendes. Selon R. Bertin, ce "malaise de l'Acadien dans l'amère Amérique" ressemble à celui des Québécois. Avec justesse, David Cantin signale qu'un "travail d'épuration" aurait mis en relief de très beaux passages perdus dans une "certaine complaisance du lyrisme". A cela, l'auteur répondrait peut-être que "seule compte la sincérité du moment" (p. 92). Tonalité principale, la nostalgie, avec de larges touches de sensualité ("on a tous connu des femmes qu'on a suivies dans la forêt", etc.). [SDM]



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Conversations : poésie
Moncton, N.-B. : Editions d'Acadie, c1998.
154 p. ; 22 cm.
Lui et Elle: de personne à personne. Sous un titre peu fiable, une suite de courts monologues reflexifs où personne ne répond de rien, où personne ne répond à personne. Phraseur, passablement artificiel et plutôt inachevé, même si dans les meilleures séquences, l'oeuvre évoque un peu «Office des ténèbres 5» et ses paragraphes-versets (C. J. Cela), la rage et la puissance en moins. Selon l'éditeur, il s'agit d'une sorte de texte théâtral où l'on entend la vaste rumeur de l'oralité moderne... [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
Le cycle de Prague : poésie
Moncton, N.-B. : Editions d'Acadie, c1992.
155 p. ; 22 cm.
Les livres résolvent-ils l'énigme des statues? Troisième recueil d'un auteur acadien qui consacre à Prague (ville-prétexte, ville-illusion), un temps d'admiration et de contemplation, de réflexion et de communion de sentiments (selon l'éditeur). Comme le signale Lucie Bourassa, l'auteur fait partie de la famille des "exotistes" québécois, l'exotisme étant chez lui "le miroir d'un exil intérieur". Ecriture originale, riche en "séductions langagières", d'inspiration expressionniste ou baroque. Au passif: quelques "excès" de mots et de "sonorités rares". Prix Emile-Nelligan 1993. [SDM]



Afficher la fiche complète

10

Livre  
L'Evénement Rimbaud
Moncton : Perce-neige ; [Trois-Rivières] : Ecrits des Forges, 1991.
104 p. : ill. ; 14 x 22 cm.
Poèmes de Rimbaud (huit) et poèmes inspirés, de façon plus ou moins évidente, par l'idée que les poètes qui ont participé à cet "hommage" se sont fait du poète-voyageur-voyant. Inégal, plutôt factice. Un ouvrage de «circonstances», pour se faire plaisir entre amis, adeptes du "tourisme culturel". [SDM]



Afficher la fiche complète

11

Livre  
L'extrême frontière : poèmes, 1972-1988
Moncton : Editions d'Acadie, c1988.
167 p. ; 22 cm.



Afficher la fiche complète

12

Livre  
Je n'en connais pas la fin : [poésie]
Moncton : Perce-neige, c1999.
100 p. ; 19 cm.
Ecrire "de façon physique / par souci de traces et de beau" (p. 32). Neuvième recueil de l'auteur dont les mots sont la vie, le coeur et le corps (cf. p. 58). Thèmes principaux: l'amour sensuel, la musique, la ville, le voyage. Une poésie-journal qui baigne dans l'intimité du poète Gérald Leblanc, au quotidien. Accessible, attachant, souple, inégal: facilités et approximations; le culte excessif du premier jet, d'un naturel inexistant(?). [SDM]



Afficher la fiche complète

13

Livre  
Mers et montagnes : [poésie]
[Trois-Pistoles] : Editions Trois-Pistoles, 2001.
97 p. : ill. ; 23 cm.
Le premier ouvrage du conteur et chanteur québécois. Un recueil de poésies traditionnelles composé de ballades et complaintes collectées au Québec et en Acadie. Proposant plus de trente textes dont certains inédits, transcrits, adaptés ou parfois même créés par Michel Faubert, ce livre est magnifiquement illustré d'oeuvres photographiques. Une lecture qui s'impose pour découvrir ou redécouvrir les richesses de la tradition orale des Québécois. [SDM]



Afficher la fiche complète

14

Livre  
Miniatures : essai autobiographique : [poésie]
Moncton : Perce-neige, c1995.
125 p. : ill. ; 19 cm.
Ces soixante textes poétiques - inspirés d'une série d'objets (d'abord épinglés sur les murs, puis entassés dans une boîte en carton), de souvenirs - "générateurs" - constituent une sorte d'essai autobiographique, dans lequel l'auteur s'astreint à "la patience du déroulement pour que le rituel s'accomplisse enfin" (p. 29). Une introspection distanciée, et pourtant souvent affective, rhapsodique et méditative, née de "l'obsession de faire une toute petite égratignure pour modifier la surface du temps et de l'univers" (p. 75). Une oeuvre recommandée au lecteur attentif et exigeant. [SDM]



Afficher la fiche complète

15

Livre  
Naufrages : [poésie]
Moncton : Perce-neige, 2005.
81 p. ; 19 cm.
Huitième recueil de l'auteur acadien. Écrite ente 1997 et février 2001, l'oeuvre est qualifiée de sensuelle par l'éditeur qui écrit que "le poète nous présente ici un monde ébloui qui se dérègle au rythme de l'engloutissement". D'une façon générale, la couleur dominante est assez sombre ("Le ciel tombe / sur la neige sale", cf. p. 35), même dans les poèmes d'amour. Écriture nette et maîtrisée. [SDM]



Afficher la fiche complète

16

Livre  
L'Oddyssée acadienne : poème
Montréal : Fides, 1955.
39 p.



Afficher la fiche complète

17

Livre  
L'Oddyssée acadienne : poème
Montréal : Fides, 1955.
39 p.



Afficher la fiche complète

18

Livre  
Parcours : [poésie]
Moncton : Perce-neige, 2005.
80 p. ; 19 cm.
Le "contresens", une" vertu sous-estimée" (p.35)? Selon l'éditeur, l'amour est au centre de ce livre qui regroupe des textes très divers mais qui se retrouvent groupés "sous l'emprise du déplacement et d'un désir continuel de lui trouver un point d'ancrage". L'argumentation alourdit plusieurs poèmes et certains énoncés "pâteux" contribuent à cette impression: "La rumeur des à-venirs continuera de faire obstacle au temps passé que l'on voyait se troubler à la moindre embûche" (p. 58). Plusieurs fautes ("dissouts, "bruler", "vertue ",etc.). Ensemble inégal, assez ambitieux mais plutôt ingrat. [SDM]



Afficher la fiche complète

19

Livre  
Le passage des glaces : [poésie]
Trois-Rivières : Ecrits des Forges ; Moncton : Perce-neige, 1992.
99 p. ; 20 cm.
Deux longs poèmes qui, à travers les thèmes de l'hiver et de l'exil, transcrivent le dénuement affectif et les "excès de l'absence" provoqués par un amour malheureux, quand le poète s'emploie "à transformer tout l'hiver en un spasme d'adieu" (p. 55). Une voix singulière et parfois mal assurée qui dans ses meilleurs moments fait naître l'émotion de la justesse et de la variété des rythmes (selon Lucie Bourassa). Un recueil âpre, triste et prenant (selon Marie-Claire Girard). Un bon recueil, classique par l'écriture, romantique par le thème. [SDM]



Afficher la fiche complète

20

Livre  
Les pleurs du mâle : textes poétiques et réflexions passagères : poésie
Tracadie-Sheila, N.-B. : La Grande marée, 2002.
116 p. ; 22 cm.



Afficher la fiche complète

21

Livre  
Le plus clair du temps : [poésie]
Moncton : Perce-Neige, c2001.
83 p. ; 19 cm.
Douzième recueil de poésie pour cet auteur acadien. Des poèmes au rythme de la quotidienneté urbaine, marqués par la nostalgie et la conscience du temps qui passe. [SDM]



Afficher la fiche complète

22

Livre  
Poèmes new-yorkais, 1992-1998
Moncton : Perce-neige, 2006.
58 p. ; 20 cm.
Recueil posthume dans lequel les poèmes sont imprégnés par le rythme de la ville de New York et de la musique: "au coeur d'un espace bleu / où la musique est à la veille d'entrer / New York est bleue / gris-bleu round midnight / le matin quand je me réveille / comme ça ou quand je veille / comme ça rap ou hip-hop [...]" (p. 38). [SDM]



Afficher la fiche complète

23

Livre  
Pour n'importe qui : [poésie]
Moncton, N.-B. : Editions d'Acadie, c1987.
71 p. : ill. en coul. ; 22 cm.
Dix-huit poèmes en prose. Dans "l'intellectuel" (p. 15-16) l'auteure précise ses intentions: "Je veux toucher du bout des doigts ce qu'il y a de plus tendre en toi". Elle ne s'adresse ni à l'intellect ni à l'ingéniosité, mais au coeur. [SDM]



Afficher la fiche complète

24

Livre  
Solstices : poésie
Sudbury : Prise de parole, 2009.
134 p. ; 21 cm.



Afficher la fiche complète

25

Livre numérique  
Solstices poésie / [ressource électronique] :
Sudbury (Ont.) : Éditions Prise de parole, novembre 2009.
1 ressource en ligne (134 p.)
Je dois te dire que j'écris ceci sur mes genoux, je ne sais pas si tu sais, l'avion va partir dans quelques minutes et je ne verrai plus tes yeux pour longtemps, ni ton corps non plus, il fait froid et la buée sort des bouches et la fumée des tuyaux d'échappement et je m'ennuie déjà de toi, de ton visage dans ce grenier, sur cette rue où le temps continue de s'enfuir comme une peur qui ne démord pas, mais tout ça c'était il y a longtemps, il me semble, j'ai peine à m'en souvenir, aide-moi, il ne me revient rien, c'est à peine si j'en reviens et j'ai perdu ton adresse, je l'ai échappée dans la fragilité numérique de cette époque qui n'est plus la nôtre et je ne sais plus sur quelle rue et dans quel froid je suis retourné beaucoup plus tard dormir près de toi mais tu étais déjà si loin et le vent avait mangé ton emploi du temps et tout ça c'est du passé, je le sais, et la peine n'est pas pressée de s'en aller... [leslibraires.ca]



Afficher la fiche complète

26

Livre  
Trajets : [poésie]
Moncton (N.-B.) : Éditions Perce-Neige, 1996
57 p. ; 19 cm.



Afficher la fiche complète

27

Livre  
Vagues : [poésie] = Oleajes
Trois-Rivières : Écrits des Forges ; Tlaquepaque : Mantis, 2004.
113 p., [4] f. de pl. : ill. en coul. ; 21 cm.
"Rage féconde" (p. 92), errance et sensualité. Édition bilingue d'un recueil écrit en 1996-1997, le septième de l'auteur acadien, poète, chanteur et peintre: "Je rêve de me perdre, au large / m'engloutir ou me glisser / entre une vague et une vérité / bouleverser un prophète / lui faire perdre la voix / [...] (p. 54). À partir de la page 68, le texte fait diverses allusions au séjour du poète ("Gargantua errant", p. 100) au Costa Rica. [SDM]



Afficher la fiche complète

28

Livre  
Vérités : poèmes
Moncton : Perce-neige, 2008.
109 p. ; 19 cm.
"Partir comme un homme libre / me laisser dériver jusqu'aux Açores" (p. 92). Dixième recueil de l'auteur. Une suite de poèmes de plus en plus courts qui tiennent à la fois de l'examen de conscience et de la découverte du monde. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.