Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Musulmans -- Moeurs et coutumes -- Fiction.

1

Livre  
Ma circoncision
Rosny-sous-Bois : Bréal jeunesse, c2004.
[56] p. : ill. en coul. ; 23 cm.
Confidences ironiques et subversives de l'auteur concernant une étape douloureuse de sa vie, sa circoncision à l'âge de huit ans, doublées d'une critique abrasive des systèmes politiques fondés sur la pensée unique. Dans des termes crus, empreints d'une certaine amertume, mais toujours avec humour, le jeune héros raconte comment il a découvert qu'il n'était pas comme ses copains, son éducation sexuelle tordue ("J'ai vu comment on fait [des bébés]. Il faut attraper la femme, la secouer, lui tirer les cheveux et lui mettre un drap dans sa bouche. Ensuite, tu mets ton sexe entre ses jambes et tu lui pisses dedans. (...) Par contre, j'ai essayé avec ma soeur, mais ça n'a rien donné." (p. 44)), comment son père a décidé pour lui qu'il devait se faire couper le prépuce, les trois mois d'attente qu'il a dû subir habité par l'inquiétude du moment redouté ainsi que l'intervention et son lent rétablissement.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Ma circoncision
Paris : L'Association, 2008.
[56] p. : ill. en coul. ; 22 cm.
Confidences ironiques et subversives de l'auteur concernant une étape douloureuse de sa vie, sa circoncision à l'âge de huit ans, doublées d'une critique abrasive des systèmes politiques fondés sur la pensée unique. Dans des termes crus, empreints d'une certaine amertume, mais toujours avec humour, le jeune héros raconte comment il a découvert qu'il n'était pas comme ses copains, son éducation sexuelle tordue ("J'ai vu comment on fait [des bébés]. Il faut attraper la femme, la secouer, lui tirer les cheveux et lui mettre un drap dans sa bouche. Ensuite, tu mets ton sexe entre ses jambes et tu lui pisses dedans. (...) Par contre, j'ai essayé avec ma soeur, mais ça n'a rien donné." (p. 44)), comment son père a décidé pour lui qu'il devait se faire couper le prépuce, les trois mois d'attente qu'il a dû subir habité par l'inquiétude du moment redouté ainsi que l'intervention et son lent rétablissement.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Samiha et les fantômes
[Saint-Mandé] : Talents hauts, 2010.
25 p. : ill. en coul. ; 21 cm.
Selon les volontés de son oncle et la tradition de sa famille, Samiha deviendra, quand elle sera grande, un "fantôme". Sous la burqa (qui n'est jamais nommée au cours de la narration, mais bien illustrée), les femmes doivent alors exécuter diverses tâches qui leur sont réservées et s'astreindre à demeurer cachées, handicapant ainsi leurs déplacements, leur scolarisation, leurs loisirs et leur liberté. Le frère de Samiha est contre l'idée et quand l'oncle meurt, malade du coeur, et qu'il revêt à son tour un costume de fantôme qui l'isole, Samiha formule et savoure sa vengeance en trouvant le courage de refuser ce sort. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.