Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-6 de 6)
Korczak, Janusz, 1878-1942.

1

Livre  
The champion of children : the story of Janusz Korczak
New York : Farrar Straus Giroux, 2009.
1 v. (unpaged) : col. ill. ; 30cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Le dernier voyage : le docteur Korczak et ses enfants
Paris : Les Éditions des Éléphants, [2015]
53 pages non numérotées (certaines pliées) : illustrations en couleur ; 31 cm.
Album documentaire, narré par un orphelin du ghetto de Varsovie, où l'on raconte comment les pupilles du docteur Janusz Korczak (Henryk Goldszmit de son vrai nom), pédiatre et écrivain polonais ardent défenseur des droits de l'enfant, voient celui qui les a protégés et élevés jusqu'alors, dans un orphelinat de la rue Krochmalna, être transféré avec eux dans ce quartier emmuré de Varsovie, avec tous les Juifs de la ville. Il est ensuite fait prisonnier au palais Blank et jeté en prison par la Gestapo pour un mois. Inquiets pour leur pacifique protecteur, les enfants et Stefa, qui s'occupe dorénavant d'eux, voient finalement l'homme affaibli, mais posé et drôle, rentrer au ghetto. Ils seront cependant, peu de temps après et par convois, transférés dans les camps de la mort. Entre temps et tout en cultivant une certaine joie de vivre à travers le théâtre et les histoires que leur raconte Pan Doktor, l'enfant réfléchit aux nombreux sacrifices qu'on leur inflige, dont celui de l'immense regret de ne jamais pouvoir grandir. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Le droit de l'enfant au respect, suivi de Quand je redeviendrai petit et de Journal du ghetto
Paris : Laffont, 1979.
300 p. ; 25 cm.
Trois textes d'un médecin polonais, psycho-pédagogue et écrivain de l'enfance, mort avec des orphelins dont il s'occupait à Varsovie en 1942. Le deuxième texte, p. 53-172, est un roman psychologique où l'auteur revit les moments de son enfance. Le dernier texte est un journal intime rédigé au fil des jours alors qu'il consacrait ses soins à des orphelins avec lesquels il fut conduit au four crématoire. En annexe, chronologie assez détaillée de la vie et des activités de l'auteur. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Janusz Korczak, la république des enfants
Paris : Oskar, 2013.
132, [6] p. ; 19 cm.
Une collection proposant des récits et témoignages levant le voile sur une période trouble de l'histoire mondiale ou encore sur des événements et figures l'ayant marquée. Un dossier historique constitué de photographies et de documents d'archives brièvement commentés complète chaque opus. Ce titre retrace la vie d' Henryk Goldszmit, mieux connu sous le pseudonyme Janusz Korczak. Pédiatre, pédagogue visionnaire, écrivain et poète, ce Juif polonais naît à Varsovie dans une famille aisée qui se retrouve ruinée lorsque le père tombe gravement malade et doit être interné dans un asile psychiatrique. Pour aider sa mère à subvenir aux besoins de la fratrie, le jeune homme oeuvre en tant que précepteur et s'intéresse dès lors aux moyens de susciter l'intérêt de ses jeunes élèves pour le savoir et la culture. Au fil des ans, cet homme de réflexion et d'action étudie la médecine et la pédagogie, mettant son savoir au service des enfants en fondant un orphelinat au sein desquels il instaure une "république": une microsociété où ses jeunes pensionnaires se gèrent eux-mêmes afin de développer leur autonomie, leur sens du devoir et des responsabilités, mais également la compréhension de l'autre et les valeurs de fraternité et d'égalité. Lorsque la guerre et l'antisémitisme qui font rage conduisent à la déportation de ses pupilles, Korczak refuse de les abandonner et les suit jusqu'à Treblinka, où il meurt en 1942 en laissant derrière lui une importante oeuvre littéraire composée de contes, de pièces de théâtre, d'essais et d'articles publiés dans des revues spécialisées. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Korczak, pour que vivent les enfants
[Voisins-le-Bretonneux] : Rue du monde, 2012.
45 p. : ill. (principalement en coul.) ; 27 cm.
Un album qui lève le voile sur la vie de Janusz Korczak, un homme d'exception qui consacra toutes ses énergies à la défense des enfants, en donnant d'abord des cours aux enfants de la rue, puis en mettant sur pied, avec sa femme Stefa, un refuge pour enfants juifs (##La Maison de l'Orphelin##) dans une Pologne occupée par l'armée russe puis par les nazis. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, Korczak est mobilisé par l'armée russe. À son retour, ayant continué de travailler au bien-être des enfants, ce qui l'a amené à écrire ##Comment aimer un enfant##, il retrouve l'orphelinat et sa femme qui a poursuivi sa mission durant son absence. Ensemble, ils continuent leur lutte pour que l'enfant soit reconnu comme une personne à par entière avec des droits. Ils créent aussi ##La petite revue##, un hebdomadaire rédigé par les enfants et qui connait un grand succès. La guerre frappe cependant de nouveau et bientôt les enfants et leur protecteur sont envoyés dans un camp de la mort (Treblinka) où tous périrent tous. Des références supplémentaires fournies en fin l'album permettent de poursuivre plus loin l'exploration du sujet.



Afficher la fiche complète

6

DVD  
Korczak / [videorecording]
[United States] : Kino Classics, c2012.
1 videodisc (117 min.) : sd., b&w ; 4 3/4 in.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.