Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Histoire -- 18e siècle -- Romans, nouvelles, etc.

1

Livre  
La Bombarde
Paris : Éditions du Seuil, c1999.
346, [1] p. ; 20 cm.
Maître Son, imprimeur, reçoit le manuscrit d'un Jamaïcain qui raconte les aventures de sa vie en mer au début du 18e siècle. Capturé, ce dernier devint mousse à bord de la Bombarde. Une mutinerie éclata et le nouvel équipage s'engagea dans des activités de piraterie. Le jeune homme vécut deux années auprès des forbans avant de recouvrer la liberté. Une incursion dans le monde cruel et sanguinaire de la flibuste. Un roman réaliste, documenté, aux dialogues nourris, paillards. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Un jardin de papier
Québec : Alto, 2005.
423 p. ; 21 cm.
Un roman qui débute par la rencontre d'une jeune femme et de Bougainville, dans une librairie en ruine, lors du siège de Québec, en 1759. Mais le cadre change rapidement pour embrasser tout le 18e siècle et la terre entière avec une liberté narrative qui est un clin d'oeil à Diderot et à Sterne, mais aussi à Calvino et à Borges. On fera en particulier connaissance avec un imprimeur londonien, Nicolas Flood, que le comte Ostrov charge de fabriquer un livre qui contiendrait tous les livres, mission qui l'amène à parcourir le monde et à vivre des aventures toutes plus romanesques les unes que les autres. En beaucoup plus bref, on retrouve ici l'esprit à la fois aventureux, érudit et joueur qui anime la tétralogie que Neal Stephenson a consacré pour sa part au siècle de Newton. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Un jardin de papier
[Québec] : Alto, 2007.
487 p. ; 20 cm.
Un roman qui débute par la rencontre d'une jeune femme et de Bougainville, dans une librairie en ruine, lors du siège de Québec, en 1759. Mais le cadre change rapidement pour embrasser tout le 18e siècle et la terre entière avec une liberté narrative qui est un clin d'oeil à Diderot et à Sterne, mais aussi à Calvino et à Borges. On fera en particulier connaissance avec un imprimeur londonien, Nicolas Flood, que le comte Ostrov charge de fabriquer un livre qui contiendrait tous les livres, mission qui l'amène à parcourir le monde et à vivre des aventures toutes plus romanesques les unes que les autres. En beaucoup plus bref, on retrouve ici l'esprit à la fois aventureux, érudit et joueur qui anime la tétralogie que Neal Stephenson a consacrée pour sa part au siècle de Newton. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.