Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Les mystères de Larispem. 1, Le sang jamais n'oublie / Lucie Pierrat-Pajot ; illustrations de Donatien Mary.
Auteur Pierrat-Pajot, Lucie, 1986- auteur
Éditeur [Paris] : Gallimard jeunesse, [2018]
©2018
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Pôle fiction ; 125
Pôle fiction ; 125
Genre français Romans uchroniques
Romans steampunks
Sujet français Bouchers -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Mécaniciens -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Orphelins -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Classes sociales -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Sociétés secrètes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Vengeance -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Paris (France) -- Histoire -- 1871 (Commune) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Paris (France) -- Conditions sociales -- 19e siècle -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Collaboration Mary, Donatien, illustrateur
Description 303 pages : illustrations ; 18 cm.
Note "Livre gagnant de la deuxième édition du concours du premier roman jeunesse 2016"--Page 4 de la couverture.
Résumé Réédition. 1899. Au terme de la Seconde Révolution ayant eu lieu 30 ans auparavant, les Communards ont pris le contrôle de la Ville Lumière, désormais connue sous le nom de Larispem: un sobriquet tiré du jargon des bouchers (les louchébems), qui constituent la caste forte d'une cité-état indépendante et égalitaire que les aristocrates ont dû fuir au terme d'un rude combat mené aux côtés de leur chef de file, le mage noir Louis d'Ombreville. Si ce dernier a sacrifié sa vie pour assassiner l'un des trois leaders de la Commune, ses héritiers (auxquels il a transmis ses puissants pouvoirs par un rituel sanguin) complotent toujours dans l'ombre et sont bien décidés à profiter des festivités entourant le passage au nouveau siècle pour venger sa mort et reconquérir les privilèges auxquels on les a forcés à renoncer. Liberté Chardon et son amie Carmine Noir voient d'ailleurs leurs vies menacées lorsqu'elles se retrouvent accidentellement en possession d'un cahier crypté renfermant des informations cruciales pour ces Frères du Sang et l'armée qu'ils souhaitent lever. Tout ceci aurait-il un lien quelconque avec les terribles migraines et saignements de nez dont souffre depuis peu un jeune orphelin prénommé Nathanaël, qui découvre qu'un dénommé monsieur Valentine se livre à d'étranges expériences sur le sang des pupilles de l'État? [SDM]
Critique Un roman uchronique à saveur steampunk, campé dans le Paris de l'aube du 20e siècle, dont le visage a été radicalement modifié par la victoire des Communards et un régime populiste dirigé par une femme. Aristocrates et membres du clergé ne sont plus les bienvenus dans cette capitale rétrofuturiste méconnaissable au milieu de laquelle se dresse une tour où des ingénieurs travaillent d'arrache-pied pour donner vie aux machines du romancier visionnaire Jules Verne (qui est d'ailleurs appelé à jouer un rôle plus important dans le tome à venir). C'est dans ce cadre original et captivant (étoffé par les citations de personnages historiques fictifs ouvrant chaque chapitre) que se croisent les destins de trois adolescents de 15 ans atypiques, aux personnalités bien affirmées: Liberté, provinciale rondouillarde aspirant à devenir ingénieure, Carmine, apprentie bouchère issue d'une famille d'anciens esclaves, et Nathanaël, orphelin atteint d'un mal mystérieux. Mystère entourant un carnet code, secrets de famille, recherche d'emploi, volonté de se réaliser, inquiétudes familiales ou encore attaques terroristes perpétrées par une secte pratiquant la magie noire composent une intrigue solide et complexe, narrée d'une plume fluide et pleine de sensibilité. L'argot des bouchers qui émaille les dialogues contribue à rendre vivant la société dépeinte avec soin, tout comme les illustrations stylisées, qui en restitue l'ambiance mystérieuse et inquiétante. Une oeuvre foisonnante au suspense bien maintenu, qui s'est méritée le premier prix de la deuxième édition du concours Premier roman Gallimard-RTL. À compter de 13-14 ans. [SDM]
Public cible J 4.
ISBN 9782075099219 (broché)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 DU BOISÉ - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  PIE Luc my v.1 J  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.