Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-6 de 6)
Aversion -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.

1

Livre  
Anton se jette à l'eau
Genève : La Joie de lire, 2015.
154 pages ; 19 cm.
Roman réaliste au cours duquel on suit le difficile séjour en camping d'Anton avec ses grands-parents, alors que le gamin n'aime ni se baigner dans un lac, surtout s'il y a des algues, ni les enfants qui s'amusent à sauter dedans en éclaboussant le plus possible. Dédaigneux et peu sociable, il découvre cependant les plaisirs de la pêche avec son papy, mais hésite à tuer le petit poisson qu'ils sortent bientôt de l'eau ensemble. Voulant à tout prix garder Piranha en vie, il pique bientôt une grosse colère, offre tous les appâts prévus pour la pêche à son poisson et jette le blâme sur un autre gamin du camping... [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Destination Monstroville. 1, Moche café
Montréal : Druide, 2013.
124 p. : ill., carte ; 22 cm.
Bref roman narrant comment trois cousins, alors qu'ils se font garder chez leur grand-mère, participent au concours culinaire de Monstroville. S'étant rendu au Moche café, en suivant les indications de leur aïeule par la voie des poubelles, Hubert, Édouard et Zia font alors la rencontre du chef Macadamus, un cyclope énorme en larmes se croyant incapable de remporter le prix du concours annuel. Les jeunes pleins de bonnes intentions ne se doutent pas qu'il leur faudra trouver deux kilos de dents de lait, des limaces bien longues et dodues, des tas de fourmis et une botte de pissenlits pour l'aider dans sa tâche. Laissant à ses cousins le soin de trouver les horribles petites bêtes, Zia entreprend de cueillir les pissenlits. Or, faire la cueillette des ingrédients ne suffit pas, il leur faut aussi goûter les plats peu ragoûtants des autres concurrents, soit celui du collectif des épouvantails en folie, et celui des terribles sorcières des plaines du Nord. Un petit roman humoristique bien dégoûtant où l'on multiplie, pour le plaisir des lecteurs, les occasions de faire la grimace. Le tout est rédigé en larges caractères et est ponctué d'illustrations caricaturales en noir et blanc. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre numérique  
Destination Monstroville. 1, Moche café
Montréal (Québec) : Druide, [2013]
1 ressource en ligne (136 pages) : illustrations, carte
Bref roman narrant comment trois cousins, alors qu'ils se font garder chez leur grand-mère, participent au concours culinaire de Monstroville. S'étant rendu au Moche café, en suivant les indications de leur aïeule par la voie des poubelles, Hubert, Édouard et Zia font alors la rencontre du chef Macadamus, un cyclope énorme en larmes se croyant incapable de remporter le prix du concours annuel. Les jeunes pleins de bonnes intentions ne se doutent pas qu'il leur faudra trouver deux kilos de dents de lait, des limaces bien longues et dodues, des tas de fourmis et une botte de pissenlits pour l'aider dans sa tâche. Laissant à ses cousins le soin de trouver les horribles petites bêtes, Zia entreprend de cueillir les pissenlits. Or, faire la cueillette des ingrédients ne suffit pas, il leur faut aussi goûter les plats peu ragoûtants des autres concurrents, soit celui du collectif des épouvantails en folie, et celui des terribles sorcières des plaines du Nord... [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
J'embrasse pas!
Arles : Actes Sud junior, [2018]
87 pages ; 22 cm.
Dans la famille de Sarah, il y a trois enfants uniques: Ewen, jeune vingtaine et étudiant de médecine, Lancelot, le petit dernier qui morve et qui a toujours la bouche vissée à sa tétine et elle, la fille du milieu, celle que tout le monde surnomme le tas d'os ou le hérisson parce que le moindre contact physique la rebute. Elle ne comprend particulièrement pas pourquoi les gens font tout un plat avec les baisers, puisque la seule idée que sa bouche soit au contact de celle de quelqu'un d'autre la fait frémir de dégoût. Or, voilà qu'arrive Harry, un nouvel élève venu des États-Unis, et pour Sarah, c'est le coup de foudre assuré. Mais elle est loin d'être la seule à avoir le béguin pour le garçon qui semble si parfait, et l'adolescente préfère prendre ses distances tout en ayant le coeur constamment chaviré. Voyant qu'elle n'est plus dans son état normal, son grand frère reçoit ses confidences et trouve la solution toute désignée à son problème: elle commencera à s'entraîner avec lui à son club d'escrime... que Harry fréquente également. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
L'ogre et les bonbons bleus
Paris : Rageot, 2012.
46 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
La petite Rozenn n'a pas de chance. Alors qu'elle joue avec un chariot au supermarché, un ogre l'attrape et l'emporte chez lui pour la croquer. Comment échapper aux crocs du monstre, vrai cordon bleu qui n'apprécie que ce qui est frais, sain et biologique. Vite, la petite fille doit trouver une façon de se libérer, car elle va bientôt tremper dans une marinade. L'ogre a attrapé Rozenn par les chevilles, les bonbons bleus qu'elle gardait dans sa poche tombent dans la mayonnaise. Des bidules pleins de produits chimiques et de colorants, pas de quoi inspirer un ogre bio. Voilà qui donne une idée géniale à la petite fille, qui, de ruse en ruse, va tenter d'échapper à son ravisseur. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
La première morsure d'Alfred
[Montrouge] : Bayard jeunesse, [2016]
94 pages : illustrations en couleur ; 18 cm.
Un petit vampire nommé Alfred vit dans une fabrique de cercueils avec sa famille et sa mygale. Il est sur le point de mordre un humain pour la première fois. Pour tous les vampires, c'est un grand évènement, mais Alfred déteste le sang et préfère les jus de fruits rouges. Lorsqu'il rencontre Lucie, une petite fille qui rêve de devenir vampire, il n'arrive pas à se décider et c'est elle qui finit par le mordre. Le lendemain, il se rend compte qu'il n'a plus de pouvoirs et qu'il est devenu humain. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.