Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Modifier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
3 résultats trouvés. Trié par pertinence | date | titre .

 
     
 
Titre uniforme Optimists die first. Français
Titre Les optimistes meurent en premier / Susin Nielsen ; traduit de l'anglais par Rachel Martinez.
Auteur Nielsen, Susin, 1964- auteur
Éditeur Montréal, Québec : La Courte échelle, [2017]
©2017
Résultat Titre précédent  
 
Genre Romans psychologiques
Sujet français Adolescentes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Deuil -- Aspect psychologique -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Névroses obsessionnelles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Perception du danger -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Pessimisme -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Art-thérapie -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Culpabilité -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Secret -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Amours -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Parents et adolescents -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Cinéma -- Production et réalisation -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Vancouver (C.-B.) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Description 298 pages ; 21 cm.
Note Traduction de: The optimists die first.
Résumé De la mort accidentelle de sa soeur, dont elle se sent injustement coupable, Petula a tiré trois leçons: la vie est injuste et le malheur frappe quand on s'y attend le moins, si bien qu'il faut toujours s'attendre au pire si l'on veut avoir une chance de se protéger et de protéger ceux qu'on aime. Depuis deux ans, il y a ainsi très peu de place pour la spontanéité dans la vie de l'adolescente de seize ans, qui respecte scrupuleusement les règles et reste constamment à l'affût d'un danger éventuel afin de ménager ses parents, qui n'ont désormais plus qu'elle. Ayant développé de nombreuses phobies, elle a abandonné ses anciennes passions et s'est repliée sur elle-même, si bien que sa vie sociale se limite désormais aux rencontres qu'elle effectue dans le cadre de ses ateliers d'art-thérapie. Sa vie est toutefois bouleversée par sa rencontre avec Jacob Cohen, un camarade de classe très observateur, qui rêve de devenir réalisateur de cinéma et qui garde jalousement le secret sur la tragédie expliquant son avant-bras bionique. Alors qu'ils travaillent en binôme sur la production d'un court-métrage inspiré d'un passage des ##Hauts de Hurlevent##, Petula laisse peu à peu tomber ses défenses et laisse les souvenirs douloureux affleurer à sa mémoire pour mieux faire la paix avec le passé et réapprendre à vivre avec un peu plus de légèreté... [SDM]
Critique Un roman miroir profondément humain, qui aborde avec une justesse et une finesse admirables les délicates thématiques du deuil (celui d'une soeur et celui d'un enfant), ainsi que la culpabilité, le repli sur soi et l'éclatement du noyau familial qui en découlent. Or, le pardon et la reconstruction de soi sont également au coeur de ce récit poignant, qui relate une rencontre salvatrice entre deux adolescents brisés, tous deux atteints du syndrome du survivant, qui vivent leur premier amour et qui réussissent, au contact l'un de l'autre, à se délester du poids qui les accable et à envisager l'avenir de manière plus optimiste. Ce jeune couple est à la tête d'une galerie de protagonistes secondaires tout aussi nuancés et criants de vérité, qui comporte notamment un père qui s'est jeté à corps perdu dans le travail, une mère qui adopte des chats abandonnés de manière compulsive, ainsi que les autres cabossés du groupe d'art-thérapie, qui s'apprivoisent lentement en participant au tournage d'un film qui leur permet de tisser des liens solides et de raconter leur histoire. De multiples références à des classiques du cinéma et de la littérature viennent par ailleurs nourrir ce petit bijou, qui est narré avec une touche d'autodérision et beaucoup d'esprit par une héroïne bourrée de manies, qui collige dans son scrapbook des articles traitant de morts absurdes pimentant l'ensemble d'une bonne touche d'humour. Un grand roman, à savourer à compter de 14-15 ans. [SDM]
Public cible J 5.
Note locale RA 2017-11-16
Suggéré par le Club des Irrésistibles.
ISBN 9782897740177 (broché)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 AHUNTSIC - Jeunes - Nouveautés    RETOUR 18-07-11
 AHUNTSIC - Jeunes - Nouveautés    DISPONIBLE
 C-D-NEIGES - Jeunes - Nouveautés  COLL. FRANÇ.  RETOUR 18-07-17
 CCE DE PIERREFONDS - Adolescents - Romans  COLL. FRANÇ.  JA NIE  DISPONIBLE
 DU BOISÉ - Adolescents - Romans  COLL. FRANÇ.  NIEL  DISPONIBLE
 FRONTENAC - Jeunes - Romans ado  COLL. FRANÇ.  NIE  DISPONIBLE
 HENRI-BOURASSA - Jeunes - Nouveautés    DISPONIBLE
 J-DE REPENTIGNY - Adolescents - Romans    NIE Sus op ADO  DISPONIBLE
 JEAN-CORBEIL - Jeunes adultes - Nouveautés    ADO  RETOUR 18-07-14
 L'ÎLE-BIZARD - Adolescents - Romans  COLL. FRANÇ.  JA NIE  DISPONIBLE

 
 
 
   
    Résultat Titre précédent

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.