Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Auteurs (1-6 de 6)
Marcos, sous-commandant, 1957-

1

Livre  
Chiapas : le Sud-Est en deux vents, un orage et une prophétie
Paris : Mille et une Nuits, 1996
47 p.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Des morts qui dérangent
Paris : Rivages, c2006.
206 p. ; 24 cm.
Une autre enquête du détective Héctor Belascoarán Shayne à propos de messages qui semblent venir d'outre-tombe. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Marcos, le maître des miroirs
[Paris] : Mille et une nuits, c2003.
358 p. ; 20 cm.
Quand un romancier espagnol rencontre un leader mexicain charismatique. Deux longs entretiens de 1999. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Marcos sous le passe-montagne : discours du sous-commandant Marcos
[Paris] : Syros, 2006.
126 p., [8] p. de pl. : ill. (certaines en coul.), cartes ; 24 cm.
"À travers les discours de Marcos, c'est toute la pensée zapatiste que nous découvrons de manière vivante: les raisons du soulèvement, le rôle des femmes, la répression, les conditions de vie, les rapports avec le pouvoir central, avec la gauche traditionnelle, le projet éducatif et sanitaire, la lutte contre les exclusions... Les discours sont accompagnés de textes qui permettront de bien comprendre toutes les questions posées par le mouvement et, surtout, de les mettre en perspective" (cf. quatrième de couverture). [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Le récit du vieil Antonio, ou, Comment les Indiens du Mexique racontent la belle et indispensable diversité du monde
Paris : Oskar, 2011.
47 p. : ill. (principalement en coul.) ; 23 cm.
Récit publié en 2006 avec les illustrations de Domi. Au début des temps, les dieux s'ennuyaient tellement qu'ils décidèrent d'enrichir le spectre des couleurs qui, à ce moment-là, se limitait au noir et blanc. Ainsi, la couleur rouge naquit du sang, le vert de l'espérance, le brun de la terre, le bleu de la planète Terre et le jaune du sourire d'un enfant. Les dieux laissèrent les nouveaux coloris dans une boîte mal fermée. Après s'en être échappées, les couleurs dansèrent et s'aimèrent si bien, qu'elles finirent par produire de nouvelles teintes. Lorsque les dieux s'en aperçurent, ils décidèrent de les lancer pêle-mêle, ce qui créa des peuples différents. Pour conserver les teintes, les dieux les appliquèrent sur les plumes d'un perroquet...



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Le rêve zapatiste
Paris : Editions du Seuil, 1997
294 p., [8] p. de pl. : ill., cartes ; 22 cm



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.