Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan :  Toutes les collections – Adultes et Jeunes
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
2 résultats trouvés. Trié par pertinence | date | titre .
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Mot-clé (1-2 de 2)

1

Livre  
Le piano rouge / [texte de] André Leblanc ; [illustrations de] Barroux.
[Paris] : Le Sorbier : Amnesty International, 2008.
[33] p. : ill. ; 36 cm.
"Depuis sept ans déjà, les jeunes instruits ont rejoint les camps de rééducation, parfois avec enthousiasme, le plus souvent sous la contrainte. Leur mission, éradiquer l'élitisme par le travail manuel auprès des paysans pauvres et étudier les écrits politiques du président Mao." (cf. la p. de titre). Comme le présente cette introduction au récit, une jeune pianiste prodige est forcée de travailler dans le camp de Zhangjiake 46-19 afin d'oublier son art et sa distinction.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Le piano rouge / [texte de] André Leblanc ; [illustrations de] Barroux.
[Paris] : Seuil jeunesse : Amnesty International, 2013.
[33] p. : ill. ; 36 cm.
Réédition. "Depuis sept ans déjà, les jeunes instruits ont rejoint les camps de rééducation, parfois avec enthousiasme, le plus souvent sous la contrainte. Leur mission, éradiquer l'élitisme par le travail manuel auprès des paysans pauvres et étudier les écrits politiques du président Mao." (cf. page de titre). Comme le présente cette introduction au récit, une jeune pianiste prodige est forcée de travailler dans le camp de Zhangjiake 46-19 afin d'oublier son art et sa distinction. En secret cependant, celle-ci se rend quotidiennement chez une vieille dame afin de poursuivre sa formation. Après avoir clandestinement assisté à un concert à Pékin, revenue au camp, son enthousiasme lui fait oublier la prudence et des gardes la surprennent à jouer de la musique occidentale. Elle et sa protectrice sont sévèrement punies et le piano détruit devant les autres prisonniers. Au terme de la Révolution culturelle, en 1976, la jeune pianiste est finalement libérée et rentre seule à Pékin. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.