Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Fumée / [texte de] Antón Fortes & [illustrations de] Joanna Concejo ; [traduction du galicien, José Yuste].
Auteur Fortes, Antón
Éditeur Pontevedra : OQO, 2009.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Qontextes
Sujet français Enfants et guerre -- Fiction.
Mères et fils -- Fiction.
Guerre mondiale, 1939-1945 -- Fiction.
Camps de concentration -- Fiction.
Collaboration Concejo, Joanna
Description [33] p. : ill. (certaines en coul.) ; 30 cm.
Critique Un témoignage déchirant qui entraîne ses lecteurs dans un voyage au coeur de l'enfer. Porté par des mots simples et un style sans fioritures qui n'en rendent que plus terrifiantes la cruauté et la froideur inhumaines qui étaient celles des camps de concentration, le récit est marqué par l'innocence qui s'envole douloureusement, la séparation, la nostalgie d'un passé à jamais révolu et la peur, mais également l'empathie touchante d'un enfant qui désire préserver sa mère de la douleur de le voir mourir. Conjugué à l'entraide qui s'instaure entre les prisonniers et l'amitié qui naît entre les deux garçons, cet amour filial inconditionnel permet à l'humanité de se frayer un chemin à travers cet album où l'horreur se matérialise au fil de dessins d'une intensité troublante. Réalisées sur papier taupe et rehaussées à l'occasion de quelques touches de couleur symbolisant la vie qui s'accroche péniblement, les illustrations réalistes à la mine se parent de gribouillis d'enfants et d'une saveur surréaliste qui accentuent l'atmosphère infernale qui se fait de plus en plus oppressante. Au sein de décors éclatés, les soldats sont transformés en sinistres corbeaux humanisés qui planent au-dessus de leurs prisonniers, les têtes aux yeux sans vie se mêlent aux pommes de terre éparses sur le sol et les mannequins étêtés et démembrés voisinent des listes de numéros dont certains ont été biffés. Un très bel ouvrage, qui n'en manquera pas moins de créer un sentiment de malaise même chez les lecteurs avertis, et que l'on réservera par conséquent à des lectures guidées dans le cadre d'animations et d'ateliers portant sur la Shoah. [SDM]
Résumé "Le train traîne beaucoup de wagons, il n'est pas comme celui que nous prenions pour aller à la plage. Dans la gare, il y a des gens avec des valises. On avance en file, en silence. Les soldats nous gardent à vue." Ainsi débute cet album poignant donnant à découvrir les camps de concentration à travers le prisme d'un enfant. Ce dernier raconte les chiens qui hurlent, les litières en bois, les cauchemars, l'interminable heure de l'appel, les pleurs qu'il retient de crainte d'être arraché à sa mère, la séparation d'avec son père, la maladie, les pendaisons sinistrement effectuées au rythme marqué par un orchestre, puis "la maison de la cheminée" où on le conduit pendant que sa maman est au travail: "On ferme déjà la porte; on ne voit presque rien. Manou me donne la main. C'est mon seul ami..." (p. [33]). [SDM]
Public cible E++ D.
Note locale Coup de poing: des albums qui ébranlent.
ISBN 9788498711035 (rel.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Collection Coup de poing  COLL. FRANÇ.  FOR  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.