Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Qui a tué Alicia H.? : roman / R.L. Stine ; traduction de l'anglais par Louise Binette ; adaptation par Mathilde Singer et Céline Vangheluwe ; correction d'épreuves par Françoise Robert.
Auteur Stine, R. L. auteur
Éditeur Saint-Lambert, Québec : EH, [2016]
©2016
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Frissons ; 2
Frissons (Héritage (Firme)) ; 2.
Genre Romans d'horreur
Sujet français Déménagement -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Écoles secondaires -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Menaces -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Meurtre -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Secret -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Amours -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Québec (Province) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Description 317 pages ; 22 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Note Traduction de: The dead girlfriend.
Édition de langue anglaise ©1993.
Résumé Audrey Corbin, seize ans, vient tout juste de quitter Québec pour s'installer à Clairmont, une petite ville réputée pour ses magnifiques chutes surplombant une falaise. C'est d'ailleurs dans ce paysage vertigineux qu'elle rencontre pour la première fois Nathan Méthot, qui la conquiert immédiatement avec sa peau bronzée et ses sublimes yeux verts. Pourtant, tous la mettent d'entrée de jeu en garde contre le jeune homme au tempérament imprévisible, dont l'ex-petite amie, Alicia Hébert, a perdu la vie au parc des cascades dans des circonstances nébuleuses. Bien que la police ait conclu à un suicide, la meilleure amie de la défunte refuse d'accepter cette hypothèse. Nathan serait-il un meurtrier? Alors qu'elle espère éclaircir le mystère, Audrey reçoit des messages de menaces de plus en plus pressants, qui lui ordonnent de s'éloigner de Nathan pour sa propre sécurité... [SDM]
Critique Un roman d'épouvante de lecture facile, dont l'intrigue toute simple use des stéréotypes et poncifs du genre pour semer les fausses pistes, amener le lecteur à soupçonner les différents personnages à tour de rôle et créer une atmosphère qui donne froid dans le dos. Le tout ancré dans un cadre adolescent, québécois et contemporain. Un court prologue instaure, dès les premières pages, un suspense qui est maintenu jusqu'à la toute fin, tandis que les numéros de chapitres, rédigés dans des éclaboussures de sang, confèrent une touche sensationnaliste à l'ensemble, narré dans un style très plat et abondamment dialogué. Un signet à découper, intégré au rabat de la quatrième de couverture, complète cette édition actualisée d'un titre s'insérant dans une collection qui a connu un énorme succès dans les années 1990 et à laquelle on redonne aujourd'hui vie, dans un grand format moderne et une traduction mise au goût du jour. De la littérature de détente qui saura plaire aux amateurs de frissons. [SDM]
Public cible J 3.
ISBN 9782762597400 (broché)
Autre titre Dead girlfriend. Français
   
   
   
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.