Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Retourner à la liste Nouvelle recherche Panier Vider le panier
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre J'étais là / Gayle Forman ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Luc Rigoureau.
Auteur Forman, Gayle
Éditeur Paris : Le Livre de poche, [2015]
©2015
Notice 2 de 6
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Genre Romans policiers
Sujet français Suicide -- Romans, nouvelles, etc.
Chagrin -- Romans, nouvelles, etc.
Amitié -- Romans, nouvelles, etc.
Dépression -- Romans, nouvelles, etc.
Washington (État) -- Romans, nouvelles, etc.
Description 364 pages ; 22 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Note Traduction de: I was here.
"Comment survivre à sa meilleure amie?"--Couverture.
Édition de langue anglaise ©2015.
Résumé L'histoire commence par le suicide de Meg, 18 ans. Quelques mois seulement après avoir commencé des études universitaires. C'était un acte prémédité de longue date. Meg a laissé des messages à bon nombre de personnes pour les prévenir de son suicide: ses parents, la police, sa meilleure amie Cody. Cette dernière est complètement chamboulée, elle n'a rien vu venir. Les parents de Meg demandent à Cody de se rendre sur le campus afin de récupérer les affaires de leur défunte fille. Cody va alors découvrir le milieu dans lequel vivait Meg, la vie qu'elle menait, les gens qu'elle côtoyait. Cela aurait dû être vite bouclé, mais pour Cody, tout ne va pas se passer comme prévu. Elle ne connaissait pas sa meilleure amie, sa presque soeur, aussi bien qu'elle l'avait cru. Elle va se rendre compte que cette longue et éprouvante enquête qu'elle mène sur les derniers jours de Meg n'est pas seulement pour rendre justice à sa défunte amie, mais qu'elle est aussi pour elle, pour se reconstruire et entreprendre le long travail de deuil. [SDM]
Critique Bien plus qu'un récit sur le suicide, le roman veut faire comprendre la maturité que peut apporter un tel drame dans une vie. Nous ne pouvons être dans la tête des gens, même de ceux que nous chérissons, que l'on connait par coeur. C'est l'idée principale qui se dégage de ce récit émouvant qui parle également de cette maladie insidieuse qu'est la dépression. En filigrane, on aborde le pouvoir des réseaux sociaux et de ses dérives, un sujet sensible pour les adolescents. L'écriture est enchanteresse, d'une fluidité incroyable et agréable. [SDM]
Public cible J++ 4.
ISBN 9782253191155 (broché)
Autre titre I was here. Français
   
   
   
 
 
   
   
Notice 2 de 6
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.