Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Titus Trog / Janet Foxley ; illustré par Steve Wells ; traduit de l'anglais par Karine Chaunac.
Auteur Foxley, Janet
Éditeur [Paris] : Gallimard jeunesse, 2012.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Sujet français Trog, Titus (Personnage fictif) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Géants -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Stature -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Différence (Philosophie) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Genre français Romans familiaux
Sujet français Dragons -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Volcans -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Tromperie -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Collaboration Wells, Steve, 1963 20 juil.-
Description 224 p. : ill. ; 21 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Note "C'est le plus petit géant du monde!"--Couv.
Résumé Pendant des siècles, les Rapetis (les humains) ont servi d'esclaves et de repas aux géants. Or, depuis que leurs proies ont développé des machines sur roues et des "bâtons de feu" pour se défendre, les colosses vivent reclus dans les entrailles du mont Éboul. C'est à l'abri de ce volcan au repos qu'a grandi Titus Trog, un jeune géant qui est persécuté par ses pairs en raison de sa taille minuscule: à dix ans, il n'est pas plus grand qu'un humain! Comment peut-il espérer, dans ce cas, décrocher un boulot susceptible de venir en aide à sa famille, qui vit très pauvrement? Après s'être injustement fait refuser son diplôme de fin d'études par un professeur de mauvaise foi, Titus a enfin l'occasion de prouver au royaume entier que la qualité d'un géant ne se mesure pas à sa stature ou à son apparence. C'est en effet sa ruse, son courage et sa petite taille qui lui permettent de sauver l'honneur des siens lorsque son frère cadet se rend coupable d'un acte passible de prison en kidnappant une petite humaine. En compagnie de Grok, un dragon duquel il est le seul à savoir se faire obéir, Titus fait non seulement en sorte de ramener la fillette chez elle saine et sauve, mais également de protéger les géants des assauts des humains... [SDM]
Critique Une lecture tonique qui narre les aventures initiatiques d'un jeune géant en quête de reconnaissance de ses pairs qui se fait l'émule de tous les enfants persécutés et dénigrés en raison de leur différence et de leur petite taille. C'est le triomphe de l'intelligence sur la force physique que célèbre ce récit inventif et cocasse qui remportera l'adhésion des lecteurs récalcitrants et amateurs du genre grâce à son humour un peu scatologique qui tient en grande partie au décalage entre les moeurs des hommes et celles des géants, ces derniers posant notamment un regard d'une loufoque naïveté sur la technologie des hommes qu'ils considèrent comme de la magie. Restaurants décorés avec des restes d'animaux, brutes épaisses, repas un peu dégoûtants, dragons ou encore amitié improbable tissent la trame assez classique, mais somme toute sympathique de ce roman agrémenté d'illustrations mariant des photographies et des croquis de géants esquissés d'une main enfantine, le tout saupoudré d'empreintes de doigts, de commentaires loufoques et d'éclaboussures traduisant la verve du petit héros. Héros pour lequel l'avenir s'annonce lumineux, lui qui se fait au final remarquer par le roi et que l'on retrouvera certainement dans d'autres aventures... [SDM]
Public cible À partir de 9 ans.
E++ 4.
Titre original Muncle Trogg.
ISBN 9782070644261 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  FOX  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.