Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre L'été où ma vie a changé / Alyson Noël ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Florence Mantran.
Auteur Noël, Alyson.
Éditeur Neuilly-sur-Seine : M. Lafon, 2012.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Sujet français Divorce -- Romans, nouvelles, etc.
Parents et adolescents -- Romans, nouvelles, etc.
Popularité -- Romans, nouvelles, etc.
Réalisation de soi -- Romans, nouvelles, etc.
Été -- Romans, nouvelles, etc.
Adolescentes -- Journaux intimes -- Romans, nouvelles, etc.
Correspondance -- Romans, nouvelles, etc.
Surf -- Romans, nouvelles, etc.
Jalousie -- Romans, nouvelles, etc.
Amours de vacances -- Romans, nouvelles, etc.
Tínos (Grèce : Dème) -- Romans, nouvelles, etc.
Californie (Sud) -- Romans, nouvelles, etc.
Description 509 p. ; 22 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Note "2 livres en 1"--P. [4] de la couv.
Éd. originale anglaise publ. en 2 v.
Dépouillement Rendez-vous manqué -- Une fille qui fait des vagues.
Résumé Cet ouvrage regroupe deux romans se lisant indépendamment l'un de l'autre. Dans ##Rendez-vous manqué##: ses parents étant en pleine instance de divorce, Dorothy est contrainte d'aller passer l'été chez sa tante Tally. Cette dernière habite Tinos, une île grecque à mille lieues de la Californie où l'adolescente comptait passer un été génial avec ses copines. Sa rencontre avec le séduisant Yannis, qui l'entraîne dans des clubs et lui fait découvrir des attraits de son petit coin de pays, saura-t-il lui redonner le sourire? Et qu'en est-il du beau Levi? Dorothy relate en alternance ses aventures dans son journal, sur son blog, dans les lettres qu'elle fait parvenir à ses parents ainsi que dans les SMS et courriels qu'elle échange avec ses copines. ##Une fille qui fait des vagues## a quant à lui pour vedette Anne, qui doit quitter le Connecticut pour une grande maison sur la plage de Laguna Beach, dont son père a fait l'acquisition. Loin de ses amies et de son petit copain, elle fait son entrée dans un nouveau lycée et se découvre un grand talent pour le surf grâce à Chris, un véritable canon sur lequel de nombreuses filles rêve de mettre le grappin. À commencer par Ellie, une jeune surfeuse qui peine à se remettre du décès de sa mère et que son père pousse à remporter une compétition. Une grande rivalité s'installe entre les deux adolescentes, aux côtés desquelles gravitent également Lola, une Mexicaine que sa mère désire voir fréquenter un garçon de leur milieu social, ainsi que Jade, qui tente de venir en aide à tout son entourage au point de s'oublier elle-même. [SDM]
Critique Des chroniques estivales creuses et insipides, rédigées sur un ton naïf et puéril qui tranche avec les 17 ans des héroïnes. Héroïnes très superficielles que l'on suit dans des intrigues quasi inexistantes tissées de doléances, de rivalités, de triangles amoureux et de tensions avec des parents en instance de divorce. Le premier récit est particulièrement plat et redondant, lui qui cède la parole à une adolescente qui a le chic pour s'apitoyer sur elle-même, qui rabâche inlassablement les mêmes plaintes, abreuve ses parents de reproches et tente désespérément d'intégrer le groupe des filles populaires qui la manipulent. Ceci avant d'évoluer un peu lors de la prise de conscience finale qui n'arrive pas à racheter le reste... Quant au second roman, la psychologie des quatre héroïnes est à peine esquissée, au même titre que les thématiques abordées (deuil, classes sociales, pression parentale, désir de performance, etc.). De la littérature de détente d'une grande banalité. [SDM]
Public cible J++ 3.
Titre original Cruel summer ; Laguna Cove.
ISBN 9782749916323 (br.)
Autre titre Rendez-vous manqué.
Une fille qui fait des vagues.
   
   
   
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.