Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Le putois qui m'aimait / texte de Mac Barnett ; illustrations de Patrick McDonnell ; traduit et adapté de l'anglais par Jacqueline Odin.
Auteur Barnett, Mac auteur
Éditeur Toulouse : Milan, [2016]
©2016
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Sujet français Surveillance -- Fiction
Névroses obsessionnelles -- Fiction
Appartenance (Psychologie sociale) -- Fiction
Inquiétude -- Fiction
Curiosité -- Fiction
Putois -- Fiction
Collaboration McDonnell, Patrick, 1956- illustrateur
Description 32 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 cm.
Note Traduction de: The skunk.
Résumé Album où un homme élégant, en queue de pie et noeud papillon rouge, raconte comment il est suivi par une mouffette au nez rouge (putois dans le texte) partout où il va. Pour s'en débarrasser, il commence par lui offrir une pomme, du lait et même sa montre de poche, mais l'animal n'accepte rien et continue de le suivre, ceci, jusqu'à l'opéra. Inquiet de l'avoir toujours derrière lui, l'homme s'enfuit et parcourt la ville jusque dans les égouts. C'est en déménageant que l'homme a finalement la paix, mais peu habitué à cette nouvelle liberté, une pensée l'habite: qu'est-ce que cette mouffette est en train faire? Il part alors le vérifier pour la garder bien à l'oeil... [SDM]
Critique Ce petit suspense est illustré à la ligne claire par d'amusants croquis qui campent la part inquiète du récit en noir et en rouge, tandis que la celle, assez brève, où le personnage principal se libère est en couleurs primaires. On notera que dès que l'homme repense à l'animal, son décor redevient rouge et noir. Par cette allégorie de l'obsession (et du harcèlement), on a habilement mis en lumière le manque que cette omniprésente attention génère lorsqu'elle disparaît. De manière plus ingénue, on pourrait aussi voir dans cette histoire la représentation d'un faux sentiment appartenance, puisque les deux personnages se ressemblent finalement beaucoup. Un album à exploiter avec doigté, pour son humour et sa simplicité, afin de discuter des limites qu'il faut parfois apprendre à respecter. [SDM]
Public cible E+ 4.
ISBN 9782745972910 (relié)
Autre titre Skunk. Français
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Livres d'images  COLL. FRANÇ.  BAR  EN TRANSIT +1 RÉSERVATION(S)
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.