Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Strokkur (Personnage fictif : Lacroix) -- Fiction

1

Livre  
Dragons amoureux!
Paris : Père Castor Flammarion, [2016]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 31 cm.
Strokkur et son papa vivent désormais en paix avec les humains du village voisin. Le jeune dragon s'y rend d'ailleurs régulièrement afin de jouer au parc avec les enfants de son âge. C'est ainsi qu'un jour, il reçoit de la jolie Violette le premier bisou de sa vie! Un bisou tout doux, qui réveille un volcan en lui. Paniqué, Strokkur s'enfuit sans demander son reste afin d'aller cracher une belle gerbe de flammes et d'étincelles à l'abri des regards. Effrayé à l'idée de carboniser sa dulcinée, le dragonneau décide de l'éviter et de renoncer à l'amour. Or, un soir où il erre comme une âme en peine dans les rues de la ville, le destin le réconcilie avec sa nature alors que des cris en provenance du square le poussent à voler au secours de Violette, qui s'est fait dérober son bandeau par le plus grand bagarreur de la cour de récré. Usant de son puissant jet de feu pour donner une bonne leçon au vilain garnement, Strokkur récupère le serre-tête et, une fois ses naseaux refroidis, accepte d'offrir à sa protégée le bisou qu'elle lui réclame. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Dragons au boulot!
Paris : Père Castor Flammarion, [2018]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 31 cm.
Strokkur et son papa vivent toujours dans leur petite grotte, en harmonie avec les humains du village voisin. Un matin, alors qu'il explore ce dernier aux aurores, le dragonneau est assailli par un petit vent tiède, sucré et vanillé, qui attise ses papilles. Intrigué, il se laisse guider par les effluves à travers les rues et se retrouve devant l'échoppe d'un boulanger, dont le four vient justement de tomber en panne. Strokkur accepte avec joie de mettre son souffle à son service et, deux heures plus tard, baguettes, chouquettes, tartelettes, cookies et viennoiseries embaument la vitrine. Ces gourmandises cuites "à feu de dragon" connaissent un succès retentissant auprès des villageois et c'est avec joie que Strokkur accepte de revenir le lendemain et le surlendemain. Or, le plaisir qu'il éprouve à faire son boulot se ternit au fil des jours, alors qu'il peine à satisfaire à la demande, toujours accrue, et que les heures de travail sont décuplées. Bientôt, ses amis s'inquiètent de sa perte de poids et des cernes qui se creusent sous ses yeux. Puis, un matin, le pauvre dragon perd littéralement la flamme et est chassé sans vergogne par son employeur mécontent. Est-ce la fin de sa passion? [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.