Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-4 de 4)
Sagan, Françoise, 1935-2004.

1

Livre  
Avec mon meilleur souvenir
[Paris] : Gallimard, 1984.
214 p ; 21 cm.
Souvenirs dans lesquels l'auteure évoque certains moments de sa vie (la vitesse, le jeu, Saint-Tropez), de sa carrière de romancière et de dramaturge. Elle rend un "hommage attentif, intelligent et modeste à ceux qu'elle a su rencontrer et aimer" (J. Savigneau): Sartre, Tennessee Williams, Orson Wells, Rudolf Nouriev. Séduisant. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
--et toute ma sympathie
Paris : Julliard, 1993.
213 p. ; 20 cm.
Des portraits souvenirs "qui pèchent sans doute par excès de douceur" (G. Rolin): C. Deneuve, A. Gardner, Gorbatchev, Fellini, G. Sand, A. de Musset, etc. Pour J. Folch-Ribas, "une suite de textes, sans lien entre eux". Pour J. L. Ezine, des souvenirs, des rencontres, des rêveries. Sagan en liberté. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Sagan
Paris : Mercure de France, 1988.
340 p., [16] p. de pl. ; 24 cm.
Biographie écrite comme un reportage - l'auteur est journaliste à «France soir» - et traçant le portrait d'une Sagan peu différente de son image médiatique, c'est-à-dire toujours soucieuse «d'accélérer la vie» (par le jeu, la vitesse, les amis, l'alcool, etc.). Très anecdotique, beaucoup de citations et trop de redites. Vivant. Pour lecteurs curieux, en particulier du Tout-Paris culturel. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Sagan à toute allure
[Paris] : Denoël, 2008.
343 p., [16] p. de pl. : ill. ; 21 cm.
L'auteure, journaliste à "##Libération##" et écrivaine a pris Sagan "en filature et revisite son mythe". Elle se montre ici à la hauteur de sa réputation (être incisive). Elle écrit par exemple que la romancière est incapable de se suffire à elle-même, de vivre seule, que sa maturation s'est interrompue en 1954 (à l'âge de 18 ans!). Elle a à la fois du goût pour l'anecdote, le culte de la clarté et le sens de la synthèse (cf."La solitude est le thème de l'oeuvre de Françoise Sagan", p. 232). Ses portraits de personnages connus sont parfois ravageurs (cf. Françoise Verny, etc.). Et le milieu de l'édition française d'aujourd'hui est vivement critiqué. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.