Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Séparation de corps -- Romans, nouvelles, etc.

1

Livre  
Asiles de fous : roman
[Paris] : Gallimard, 2005.
211 p. ; 21 cm.
Gisèle, 29 ans, apprend par son (ex-)beau-père que l'homme avec lequel elle vivait la quitte: il débarque dans son appartement armé d'une clé à molette sous prétexte de réparer un tuyau qui fuit avant de ramasser les effets de son fils. Le drame verse rapidement dans le dérisoire et la loufoquerie dans ce roman aux narrateurs multiples (dont fait partie l'autoritaire belle-mère...) proposant une vision infernale de la vie familiale et du couple. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Mal élevé : roman
Montréal : Québec Amérique, c2007.
197 p. ; 22 cm.
Du danger de faire des concessions, des compromis, etc. Second roman de l'auteur. Un compositeur-interprète qui a une belle gueule mais pas beaucoup de succès radiophoniques, tombe amoureux pour la première fois. L'élève s'appelle Sandrine; elle est chanteuse et veut l'entraîner vers la musique pop. Mais Sandrine s'éclipse, fait carrière en France, etc. Style fringant, humour désinvolte plutôt que "grinçant" (selon l'éditeur qui parle aussi de "vertus pédagogiques"). Les pages consacrées aux relations familiales du héros ont plus de relief et d'originalité que celles qui traitent de ses amours malheureuses. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Osther, le chat criblé d'étoiles : roman
Montréal : Québec-Amérique, c1990.
346 p. ; 21 cm.
Au centre de ce roman de la famille nucléaire (éclatée) Alice, douze ans, entre l'enfance et l'adolescence, reine du langage, est en adoration devant son père, un artiste raté, lequel n'a qu'une idée fixe: reconquérir son ex-femme qui de son côté, etc. Comme le résume Martel, ce roman peut se lire commme un mémento de la plupart "des pathologies familiales et sociales". Une oeuvre attachante, assez puissante, avec des longueurs et des tics, dans la gestuelle ducharmienne, jusqu'au mimétisme. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.