Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Romans de vampires

1

Livre  
Alana et l'enfant vampire
Paris : Scrineo, [2020]
221 pages ; 21 cm.
Alana apprend que ses parents et sa soeur sont partis pour une nouvelle mission de médiation, cette fois en Allemagne. Quant à elle, ses parents considèrent qu'elle est trop jeune pour les accompagner. Enfin, elle est surtout trop vulnérable à leur avis, car lorsqu'ils l'avaient emmené pour une affaire dans les catacombes de Paris, elle s'était tourné une cheville sur le chemin. Bien décidée à prouver, cette fois, de quoi elle est capable, elle mènera son enquête avec son amie Oli auprès d'un nouvel élève dans la classe, dont elle est persuadée qu'il est un vampire, mais celui-ci a peut-être quelque chose de pire encore à révéler. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
La cour des Miracles
Paris : Robert Laffont, [2021]
511 pages : illustrations, cartes ; 22 cm.
Versailles, 1715. À l'aube de sa mort, Louis XIV est transformé en vampire, troquant son titre de Roi-Soleil pour celui de "Roy des Ténèbres". Dès lors, il forme la Vampyria, une vaste région à jamais figée dans un âge sombre, dans laquelle la France a un ascendant sur ses états vassaux. Cette société au service des buveurs de sang se divise ainsi en quatre ordres: la haute noblesse vampirique, les hobereaux, la Faculté hématique et les roturiers. Bien que les trois derniers groupes soient tous mortels, seuls ceux appartenant à ce qu'on nomme "le quart état" se retrouvent dans une situation de soumission totale envers leurs maîtres vampires, se voyant interdire de se promener librement, contraindre de verser chaque mois un dixième de leur sang et sacrifier si jamais ils désobéissent. Au bout de trois siècles de ce règne de terreur, les jeunes gens comme Jeanne Froidelac sont toujours arrachés à leur famille pour être formés avec les autres jeunes nobles sélectionnés pour éventuellement entrer à la Cour. La lutte est cependant féroce entre les élèves et face à l'Anglaise Proserpina, l'Ardennois Tristan, la Beauceronne Hélénaïs, la Japonaise Naoko et l'Espagnol Rafael, la roturière pourra-t-elle échapper à la mort? [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
La cour des Ténèbres
Paris : Robert Laffont, [2020]
490 pages : illustrations, carte ; 22 cm.
Versailles, 1715. À l'aube de sa mort, Louis XIV est transformé en vampire, troquant son titre de Roi-Soleil pour celui de "Roy des Ténèbres". Dès lors, il forme la Vampyria, une vaste région à jamais figée dans un âge sombre, dans laquelle la France a un ascendant sur ses états vassaux. Cette société au service des buveurs de sang se divise ainsi en quatre ordres: la haute noblesse vampirique, les hobereaux, la Faculté hématique et les roturiers. Bien que les trois derniers groupes soient tous mortels, seuls ceux appartenant à ce qu'on nomme "le quart état" se retrouvent dans une situation de soumission totale envers leurs maîtres vampires, se voyant interdire de se promener librement, contraindre de verser chaque mois un dixième de leur sang et sacrifier si jamais ils désobéissent. Au bout de trois siècles de ce règne de terreur, les jeunes gens comme Jeanne Froidelac sont toujours arrachés à leur famille pour être formés avec les autres jeunes nobles sélectionnés pour éventuellement entrer à la Cour. La lutte est cependant féroce entre les élèves et face à l'Anglaise Proserpina, l'Ardennois Tristan, la Beauceronne Hélénaïs, la Japonaise Naoko et l'Espagnol Rafael, la roturière pourra-t-elle échapper à la mort? [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.