Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Rencontres avec les extraterrestres -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
Nez pour bluffer
Montréal : Québec Amérique jeunesse, 2010.
271 p. ; 18 cm.
Alan, un jeune garçon de treize ans dont le nez est habité par Norbert, un extraterrestre venu de Jupiter, se perd ici en forêt avec son ami Victor...



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Ovni : roman
Saint-Lambert, Québec : Soulières éditeur, [2015]
207 pages ; 19 cm.
Dans les années 1960, sur la Côte-Nord, des gens prétendent avoir vu des ovnis. Quatre jeunes adolescents de Forestville, accompagnés de deux adultes décident de se rendent sur les lieux. Des ovnis se pointent en effet et kidnappent certains des membres de l'expédition. Des huit partis, seuls six reviennent. Un demi-siècle plus tard, l'un des ados ayant échappé aux ovnis raconte l'invraisemblable histoire. Ainsi que l'incroyable mission spirituelle qui leur a été confiée par les extraterrestres. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Spécimens
[Montréal] : Hurtubise HMH, 2006.
187 p. ; 20 cm.
Félix Grenier, 14 ans bientôt, passe les vacances estivales en compagnie de sa famille dans un chalet du lac Rond. À peine arrivé, des cauchemars peuplés de créatures terrifiantes l'assaillent. Puis, lors d'une expédition en forêt, lui et sa voisine Émilie sont attaqués par des des créatures volantes qui ressemblent étrangement à des "mouche[s] sur deux pattes" (p. 57), dont la tête est ceinte d'un globe duquel émane une lumière bleue. Elles ressemblent étrangement à celles évoquées par le vieux villageois Bouchard, qui affirme que des êtres maléfiques ont enlevé son fils en 1955. Selon lui, des villageois disparaissent ainsi en juillet et août de toutes les années étant des multiples de 5. Le lendemain, désirant disspiper le mystère, les adolescents retournent en forêt à la nuit tombée. Lorsque les créatures foncent sur eux, ils trouvent refuge dans une caverne dont les murs sont tapissés de peintures évoquant des êtres ressemblant étrangement à leurs poursuivants.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.