Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-15 de 15)
Réfugiés -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
Afghanes
[Paris] : Gallimard, 2006.
301 p. : carte ; 20 cm.
Un mois après les attentats du 11 septembre 2001, l'Afghanistan, dévasté par la guerre civile, vit dans la peur des bombardements annoncés par les États-Unis. C'est dans ce climat d'insupportable attente que Najmah, une jeune Afghane, voit son père et son jeune frère enrôlés de force par les Talibans, qui réquisitionnent également leurs réserves de nourriture. Peu de temps après, sa mère et son frère nouvellement né périssent sous les rafales des avions ennemis. Déguisée en garçon, elle entreprend un périlleux voyage au terme duquel elle rejoint un camp de réfugiés pakistanais. Elle y fait la rencontre de Nusrat, une Américaine qui s'est convertie à la religion musulmane par amour pour son mari, dont elle est sans nouvelles depuis qu'il a ouvert un dispensaire au nord de Kandahar. En attendant désespérément le retour de l'homme qu'elle aime, elle se consacre à l'enseignement dans la petite école qu'elle a ouverte à l'intention des enfants séparés de leur famille.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Alexis d'Haïti
[Montréal] : Hurtubise HMH, 2006, c1999.
142 p. ; 19 cm.
Accusé d'être le chef de rébellion, le père d'Alexis est emprisonné. Pour son épouse et son fils, il est plus prudent de partir. Janine vend tout pour payer le passeur. Alex donne sa chienne à son copain. Ils s'entassent à quarante dans un voilier conçu pour dix personnes. Le bateau échoue sur la plage de Key West. La police amène les réfugiés de la mer dans un camp. Ils ont quitté leur pays pour la liberté, risqué leur vie et les voilà derrière des barbelés. Alexis est malade. Son corps se révolte contre la nourriture et son âme contre les clôtures qui les entourent. Mathurin tente de le calmer. Le garçon harangue les siens, les incite à agir, à se tenir, à réclamer Ayabombe (liberté). Leurs cris sont entendus. -- Ce volume est une première partie, celle de l'exode. Ce récit réaliste, sans mièvrerie, ni sensiblerie, mais avec des moments intenses, témoigne d'une réalité vécue. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Alexis, fils de Raphaël
Montréal : Hurtubise HMH, c2000.
221 p. ; 19 cm.
Le père d'Alexis est en prison à Haïti. Lui et sa mère sont à Miami dans un camp de réfugiés. Ils sont confrontés à la réalité américaine et au mépris des agents de l'immigration. L'oncle Etienne a l'autorisation de les parrainer. Il les fait venir à Montréal. Alexis s'adapte rapidement grâce à l'école et aux amis qu'il s'y fait dont Sara, une Québécoise dont les parents sont haïtiens d'origine. Ils forment un comité de solidarité pour la libération de Raphaël Jolet, le père d'Alexis. La mère de Sara, récemment divorcée, n'apprécie guère les fréquentations de sa fille. Raphaël Jolet arrive à Montréal. Il n'est plus que l'ombre de lui-même et doit être hospitalisé. L'action des jeunes ne s'arrête pas là. En plus de vouloir faire le bonheur de leurs parents, ils songent à s'en prendre à la violence faite aux jeunes Noirs et au racisme.



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Fuir les taliban
[Paris] : T. Magnier, 2011.
269 p. : carte ; 22 cm.
Eté 1999, Herat, Afghanistan. Petit gamin insouciant de 12 ans, Sohaïl vit une enfance privilégiée dans sa famille unie. Ce qui ne l'empêche pas, en compagnie de son copain Obaïd, de constater les brimades quotidiennes infligées par les nouveaux venus au pouvoir, les Taliban. Cela va de l'obligation de porter le turban, la burqa jusqu'aux exécutions publiques dont sont témoins les deux garçons au tout début du récit. Mais aussi révoltant le régime soit-il, Sohaïl pourrait encore le supporter grâce au cocon familial. Mais son père est un actif opposant politique. Bientôt, il doit entrer dans la clandestinité. De leur côté, Sohaïl, sa soeur et sa mère enceinte doivent fuir le pays à travers la montagne, puis en train à travers la Russie, la Pologne, l'Allemagne et les Pays-Bas, où ils demandent l'asile politique. Ce long périple transformera à jamais la vision du monde de Sohaïl. En plus d'assumer avec panache son rôle de chef de famille au moment de la fuite, il deviendra peu à peu un jeune homme responsable.



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Le garçon au fond de la classe
[Paris] : Gallimard jeunesse, [2019]
295 pages : illustrations ; 21 cm.
Au fond de la classe, un nouvel élève occupe une place qui était restée vide depuis le déménagement de Dena. Il s'agit d'Ahmet. Le garçon a un comportement bizarre, il n'aime pas les bonbons et ne parle pas. Il devient rapidement une cible potentielle de Brendon-la-brute et ses sbires. Pour la narratrice, la situation s'éclaircit rapidement. Ahmet est un réfugié, qui a fui la guerre, et il vient tout juste de s'installer à Londres. Une femme, qui ne semble pas être sa mère, s'occupe de lui. Pour la jeune fille de CM1, il faudrait un cercle d'amis à Ahmet. En ce sens, elle formera un plan avec Michael, Tom et Josie pour favoriser son intégration. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Guerre : et si ça nous arrivait?
Paris : Les Grandes personnes, 2012.
60 p. : ill. en coul., carte ; 14 cm.
"Et si, aujourd'hui, il y avait la guerre en France... Où irais-tu? Si les bombes avaient détruit la plus grande partie du pays, la plus grande partie de la ville?" (p. 7). Ainsi débute ce court récit percutant qui invite le lecteur à se glisser dans la peau d'un(e) Français(e) contraint(e) à fuir un pays attaqué par les Anglais et les Scandinaves où le quotidien est désormais marqué par la faim, le froid, les maladies chroniques et la peur constante de perdre un être cher. Les pays arabes refusant d'accueillir des immigrants qui ne parlent pas leur langue, "ne sont pas habitués à trimer" et ne savent "ni respecter leur voisin, [...] ni veiller sur la vertu des femmes" (p. 15), il n'y a pas d'autre choix que de tout abandonner derrière et de recourir aux passeurs pour gagner les camps de réfugiés égyptiens et tenter de se refaire une nouvelle existence entre les demandes d'asile qui traînent en longueur, la pauvreté, les injures et les préjugés, la barrière de la langue, l'impossibilité de se scolariser, les diplômes français non reconnus, etc. Autant d'éléments qui vous donnent l'impression de ne plus être une personne à part entière... [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Hubert au pays des mille collines : roman
Rosemère : P. Tisseyre, 2012.
156 p. ; 18 cm.
Il y a douze ans, Jahia fuyait le Rwanda en guerre avec Fathy, son fils, qui n'était à l'époque qu'un bébé. Tous deux ont refait leur vie au Québec, croyant que leur famille entière avait été décimée au cours du génocide. Or, ils apprennent aujourd'hui que Théophile, le frère de Jahia, a survécu à la tragédie. Bouleversée, la maman de Fathy organise rapidement un voyage estival dans son pays natal et le jeune garçon invite Hubert, son meilleur ami, à l'accompagner pour lui fournir un soutien moral. Car, dès l'arrivée, le choc est grand pour le jeune Rwandais, qui ne se sent tout à coup plus à sa place nulle part: "Au Québec, je suis Noir et différent. Ici, je suis de la même couleur qu'eux, mais encore différent. Je suis qui, au juste? Un Rwandais exilé? Un Québécois trop foncé?" (p. 45). C'est toute une gamme d'émotions que les deux enfants traversent au fil de leur périple, qui est marqué par les réminiscences du passé dont plusieurs habitants portent les stigmates corporels, ainsi que le contact avec la maladie et la pauvreté. Or, il y a heureusement les anniversaires, la beauté des paysages et, surtout, l'amour, la joie de vivre et l'entraide manifestés par les survivants qui sourient malgré les horreurs qu'ils ont vécues...



Afficher la fiche complète

8

Livre  
La mauvaise herbe
[Montréal] : Boréal, 2010.
296 p. : carte ; 19 cm.
Sabine, quinze ans, est issue d'une prospère famille de commerçants originaire d'Inde et établie depuis deux générations en Ougadan. Contrairement à son entourage, l'adolescente, qui fait fi des conventions sociales, est amie depuis de nombreuses années avec Zena, une Africaine aux origines modestes. Lorsque le nouveau président du pays décrète que les Indiens d'Ouganda ont 90 jours pour quitter le pays, la vie heureuse et aisée de Sabine s'en voit bouleversée à jamais...



Afficher la fiche complète

9

Livre  
Le naufrage d'un héros : roman
Saint-Laurent : P. Tisseyre, 2009.
228 p. : carte ; 18 cm.
Roman inspiré de faits véridiques datant de l'automne 1999 (documentés en fin de récit), dans lequel on a modifié les noms des protagonistes afin de témoigner de la récupération médiatique, politique et religieuse du naufrage d'Élián Gonzáles qui, à cinq ans, a survécu à une tentative d'immigration clandestine dans le détroit de Floride, contrairement à sa mère qui a péri durant la traversée. Attendu aux États-Unis par ses grands-parents, c'est finalement le père qui récupère sa garde à Cuba, où il vit dorénavant, entouré de gardes du corps envahissants. Le récit débute alors que Lucas, quinze ans, se rebelle contre son statut de héros national qui l'empêche de vivre normalement. Il voit sa solitude rompue lorsqu'une touriste québécoise d'origine colombienne l'apostrophe. Professeure au Québec, celle-ci lui remet en secret les travaux de ses étudiants, des lettres qui lui sont adressées. Celles-ci le ramènent dix ans en arrière et lui font revivre des événements difficiles, tout en lui montrant des pans de son histoire qu'on lui a fait oublier. Son meilleur ami Manuel, parti dans une ferme-école de laquelle il est exempté, éprouve cependant de graves difficultés et Lucas entreprend de lui venir en aide en allant à sa rencontre. En chemin, il fait la rencontre déterminante de Josélita qui parcourt le pays avant d'entreprendre son ultime voyage... -- Un roman politique qui permet de réfléchir sur les conditions de vie des Cubains, sur l'embargo imposé par les États-Unis, sur les risques et les écueils de l'immigration, tandis que le lecteur s'attache peu à peu à cet adolescent en quête de vérité. Le sauvetage de son ami, bien qu'un peu improbable dans ces conditions de haute surveillance, apporte un peu d'action à la trame, qui pour le reste demeure assez introspective. Un important dossier documentaire (p. 177-229) auquel s'intègrent des questions de compréhension de texte, conclut ce récit révélateur. [SDM]



Afficher la fiche complète

10

Livre  
N'oublie pas de penser à demain
Paris : Flammarion jeunesse, [2019]
369 pages ; 21 cm.
Lorsque Hafiz doit quitter la Syrie pour se rendre en Angleterre, il se souvient que son père lui a recommandé de faire attention aux histoires qu'il rencontre. En chacun, il y a une histoire et il faut savoir écouter. Les paroles sont énigmatiques, surtout pour un adolescent qui se passionne exclusivement de football. Arrivé en Angleterre, il fait la rencontre de Stevie, dont la mère est en dépression. Par ailleurs, sa famille peine à joindre les deux bouts et elle pense parfois à s'aider d'un menu vol, tandis qu'elle veut économiser pour une guitare, mais elle voudrait se raviser, se montrer plus forte que les événements qu'elle subit. Elle et Hafiz ont une histoire à partager, quelque chose à raconter. [SDM]



Afficher la fiche complète

11

Livre  
Shadow
London : HarperCollins Children's Books, c2010.
287 p. : ill ; 23 cm.



Afficher la fiche complète

12

Livre  
Si loin de Kaboul
Paris 15 : Magnard jeunesse, [2015]
300 pages : carte ; 22 cm.
Avec les talibans qui durcissent leur régime, la vie n'est plus possible à Kaboul. Habib décide de fuir avec sa femme et ses trois enfants. Le second de ses enfants, Fadi, 11 ans, se voit confier sa petite soeur Mariam, mais dans la grande confusion du départ, Fadi ne parvient pas à la hisser dans le camion et la petite fille tombe. Ils arrivent à San Fransisco sans Mariam, au grand désespoir de sa famille et surtout de Fadi qui se sent responsable. Mais celui-ci se jure qu'il la retrouvera par n'importe quel moyen. Passionné de photos, le jeune garçon participe à un concours de photographie à sa nouvelle école. Le premier prix n'est autre qu'un voyage pour deux en Inde. S'il gagne, il espère pouvoir se rendre à Peshawar où Mariam pourrait se trouver dans un camp de réfugiés. Mais la route est semée d'embûches et tout ne se passe pas toujours comme prévu. La famille arrivera-t-elle enfin à se reconstituer? [SDM]



Afficher la fiche complète

13

Livre  
Une sorcière dans la classe
[Paris] : Bayard jeunesse, 2005.
42 p. : ill. en coul. ; 19 cm.
Réédition. La classe accueille Priska, une jeune réfugiée. Manu est chargé de la parrainer. La jeune fille soulève les préjugés à cause de sa façon d'être. Lorsqu'elle leur raconte son histoire, les amis l'acceptent sans réserve. [SDM]



Afficher la fiche complète

14

Livre  
Une sorcière dans la classe
Montréal : Bayard Canada livres, c2013.
43 p. : ill. en coul. ; 19 cm.
La classe accueille Priska, une jeune réfugiée. Manu est chargé de la parrainer. La jeune fille soulève les préjugés à cause de sa façon d'être. Lorsqu'elle leur raconte son histoire, les amis l'acceptent sans réserve. [SDM]



Afficher la fiche complète

15

Livre  
Les trois étoiles
[Montrouge] : Bayard éditions, [2017]
38 pages : illustrations en couleur ; 19 cm.
Tarek, neuf ans, habite en Syrie. La Syrie, qui était le plus beau pays du monde avant que la guerre éclate et bouleverse sa vie, forçant sa famille à entreprendre un voyage interdit jusqu'en France pour se mettre à l'abri. N'ayant pour seul bagage qu'un sac dans lequel est entassé l'essentiel, le jeune garçon s'élance sur une route jalonnée de dangers, marchant de nuit dans des forêts de buissons, puis traversant à pied et en bus plusieurs contrées avant de s'entasser avec une cinquantaine d'autres réfugiés dans trois minuscules canots. L'entreprise est risquée et, même une fois à destination, tout n'est pas gagné... [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.