Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-24 de 24)
Réfugiés -- Fiction

1

Livre  
À la recherche du tikami
Montréal : Bayard Canada livres, 2009.
46 p. : ill. ; 18 cm.
Baba a dû fuir un pays en guerre sans ses parents, qui n'ont pas réussi à prendre l'avion avec lui. Depuis, il est hébergé par sa grand-tante et refuse de parler, si ce n'est pour marmonner "tikami", un terme dont personne ne connaît la signification. Bien décidée à ramener le sourire sur le visage du garçonnet, Babette, une jeune voisine, se met en quête de l'objet que désigne cette étrange appellation. La voilà donc qui visite les boutiques de jouets et d'objets rares, mais en vain: personne ne peut imaginer ce dont il est question! Le mystère est toutefois résolu le jour où la fillette présente son rat à Baba, découvrant par la même occasion que Tikami est en fait le nom du rongeur qu'il a laissé derrière lui...



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Ailleurs
[Vincennes] : Talents hauts, [2019]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 31 cm.
"Dans mon pays, il fait chaud et il n'y a pas d'eau. Dans ton pays, il fait froid et il y a trop d'eau. Dans mon pays, on joue sur le sable. Dans ton pays, on joue avec le sable. Dans mon pays, les enfants sont de petits soldats. Dans ton pays, les enfants ont des petits soldats." Prenant la voix d'un enfant migrant, le texte simple et percutant compare le mode de vie du pays qu'il quitte à celui qu'il espère au gré d'exemples qui abordent tant le climat, la guerre, la pollution, la consommation, le traitement des aînés, la pauvreté, le stress et la solitude. Les illustrations exposent ainsi des contrées miséreuses et aisées de toutes sortes pour démontrer que bien des choses unissent et divisent ces dernières, ce qui entraîne nécessairement une réflexion sur ce que l'on considère comme des "problèmes" dans les sociétés développées. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Akim court
Paris : L'École des loisirs, 2012.
[89] : ill. ; 16 x 22 cm.
Akim s'amuse à faire flotter ses bateaux au bord de la rivière Kuma lorsque la guerre s'invite brutalement dans son petit village. En fin d'après-midi, des avions militaires surgissent dans une tornade noire et font voler en éclats les habitations, empêchant le bambin de rejoindre les siens. Seul parmi la fumée, les débris et les habitants qui courent dans tous les sens, il trouve refuge dans les restes d'une maison remplie de gens qu'il ne connaît pas, où une femme le prend sous son aile. Mais les soldats ne tardent pas à le faire prisonnier et Akim est contraint de les servir en échange d'un peu de riz à manger. Des tirs de roquettes qui retentissent un jour dans le campement militaire lui fournissent toutefois l'occasion de s'enfuir et de rejoindre la montagne, où un pêcheur lui fait passer la frontière en compagnie d'un petit groupe de fuyards. Conduit à un camp de réfugiés par un camion d'aide humanitaire, le bambin n'arrive cependant pas à s'amuser avec les autres en raison des terribles images et des souvenirs de sa famille qui le hantent. L'aide d'un médecin, puis l'annonce de belles retrouvailles avec sa maman présagent heureusement d'un avenir plus doux... [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Arthur et Malika
Sherbrooke (Québec) : D²eux,С [2018]
1 volume (non paginé) : illustrations en couleur ; 17 x 23 cm.
Arthur a vu la guerre à la télévision, a participé à la fête de son quartier, a été malade dans la voiture de ses parents, a recueilli un oisillon tombé du nid et a fabriqué un collier pour sa grand-mère. Pendant ce temps, Malika a dû fuir son logis pendant la nuit, s'est cassé le bras en jouant sur la balançoire, a mangé des dattes avec sa nouvelle amie et a fait de terribles cauchemars. En alternance, on raconte ainsi par bribes les moments doux ou durs vécus par deux enfants issus de milieux tout à fait différents, qui deviennent voisins et finissent par s'apprécier en se côtoyant. Si l'une a expérimenté les horreurs de la guerre, tandis que l'autre l'a seulement vue sur son petit écran, le garçon et la fille partagent néanmoins des plaisirs, des aspirations et des émotions similaires. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Bienvenus
Paris : Kaléidoscope, [2017]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 29 cm.
Des ours polaires se reposent sur la banquise. Lorsque la glace se brise, un petit groupe est emporté au large. À mesure que l'embarcation s'amenuise au contact de la chaleur, ils cherchent une terre d'accueil. Or, en chaque lieu où ils accostent, ils sont repoussés, parce que leur espèce ne convient pas, que ce soit aux vaches, aux pandas ou aux girafes... Ils finissent par trouver une île déserte in extremis. Plus tard, une petite embarcation avec des singes arrive. Ils leur demandent de pouvoir habiter avec eux et les ours les invitent avec bonne humeur. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Chère toi que je ne connais pas
[Paris] : Hélium, [2018]
27 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 21 cm.
Une jeune fille compte inviter à la maison une nouvelle élève ressortissante d'un pays étranger. Ainsi, celle qui prépare son invitation espère pouvoir cuisiner un petit goûter et offrir une tasse de thé afin que tout soit parfait pour qu'elles puissent parler de tout et de rien en passant un bon moment à deux. [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
The colour of home
London : Frances Lincoln, c2002.
[32] p. : nombreuses ill. en coul. ; 27 cm.



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Comment j'ai appris la géographie
Paris : Kaléidoscope, 2012.
37 p. : ill. en coul. ; 15 x 19 cm.
Réédition. À la suite des bombardements qui ont réduit leurs maigres biens en cendres, un garçonnet et sa famille fuient leur pays ravagé par la guerre. Le jeune narrateur raconte la misère, la cohabitation avec des inconnus dans un minuscule logis dénudé et, surtout, la faim que n'arrivent pas à apaiser les quignons de pain que son père ramène du souk. C'est ainsi qu'un jour l'homme décide de troquer leur maigre repas pour une gigantesque carte du monde, qui couvre tout le mur et inonde de couleurs leur triste demeure. D'abord furieux de n'avoir rien à se mettre sous la dent, le jeune héros ne tarde pas à réaliser que cet objet fabuleux a le pouvoir de transcender la faim et la misère en devenant le tremplin vers des contrées fabuleuses et exotiques, en lui offrant la possibilité de sentir le sable des déserts brûlants, puis de visiter des temples prodigieux avant de se reposer à l'ombre des palmiers... [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
L'enfant qui n'avait jamais vu une fleur
Montréal, Québec : Les Éditions de la Bagnole, [2017]
32 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 cm.
Cet album narre l'histoire de Samia, une petite fille née dans un camp de réfugiés à la frontière de deux pays en guerre. Elle a passé toute sa vie dans cet endroit et n'a jamais vu l'extérieur ailleurs que dans son imagination. Celui-ci est alimenté par les récits de Mayi, son voisin, qui lui raconte les histoires de son passé et lui révèle l'existence des fleurs. Samia désire en voir une plus que tout au monde et le vieil homme sacrifiera le peu qu'il possède pour apercevoir le bonheur dans les yeux de l'enfant. [SDM]



Afficher la fiche complète

10

Livre  
L'histoire d'Ali : le récit de son voyage depuis l'Afghanistan
Montréal, Québec, Canada : Bayard Canada, [2015]
32 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 cm.
Ce titre s'insère dans une collection d'albums dérivés d'une série de films d'animation, présentée sur les ondes de la BBC, qui fut réalisée à partir des témoignages de cinq enfants ayant été contraints de fuir leur pays d'origine et de recommencer leur vie dans une société d'adoption. Dans celui-ci, Ali raconte que la guerre qui gagnait en intensité l'a forcé à quitter l'Afghanistan avec sa grand-mère et à venir s'installer au Canada. Terriblement inquiet pour ses parents, qui n'ont pas pu prendre l'avion parce qu'ils n'avaient pas de passeports, le jeune garçon vit d'abord replié sur lui-même, la barrière de la langue rendant particulièrement difficile son acclimatation à ce nouveau pays où tout lui paraît étrange. Au fil du temps, de nouvelles amitiés et sa passion pour le dessin l'aident heureusement à supporter la douleur de l'absence. Et, un jour, un coup de téléphone lui redonne l'espoir en de possibles retrouvailles... [SDM]



Afficher la fiche complète

11

Livre  
Lapin-Chagrin et les jours d'Elko
Longueuil : Trampoline, 2011.
[44] p. : ill. en coul. ; 23 cm.
Au premier jour d'une guerre qui force sa famille à tout abandonner pour trouver refuge dans une ville étrangère, Nerko voit apparaître devant lui un drôle de lapin ayant le pouvoir d'avaler "les larmes, les peurs et les choses laissées derrière" (p. [9]). Jour après jour, ce Lapin-Chagrin enroule ses longues oreilles autour du bambin, lui insufflant la force de consoler son cadet, d'affronter l'ennui et la séparation, de surmonter les avions qui forcent à se réfugier dans les sous-sols ténébreux, d'éviter de regarder les maisons qui brûlent, d'oublier les mots qui blessent ou d'avaler la nourriture insipide des camps de réfugiés. Jour après jour, Lapin-Chagrin grossit un peu plus, formant un rempart contre la violence de la guerre qui s'efface finalement pour laisser revenir le soleil...



Afficher la fiche complète

12

Livre  
Loin de mon pays
Bruxelles : Alice jeunesse, 2007.
[28] p. : ill. en coul. ; 18 x 25 cm.
Une fillette, habitant quelque part au milieu de l'Afrique, raconte le départ de son père pour l'étranger et le déménagement de sa famille chez une tante, dont le village sera bientôt le théâtre d'une guerre. -- Un récit, au dénouement heureux, dans lequel on assiste à l'angoisse d'une enfant face à la guerre, à l'absence prolongée de son père et aussi à l'exil qui surviendra. Le tout est illustré par des aquarelles aux teintes sobres, rehaussées par des traits au fusain. Format à l'italienne. [SDM]



Afficher la fiche complète

13

Livre  
Lubna and Pebble
New York, NY, Dial Books for Young Readers, [2019]
1 volume (unpaged) : color illustrations ; 28 cm



Afficher la fiche complète

14

Livre  
Moi, Dieu Merci, qui vis ici
Paris : Albin Michel jeunesse, 2008.
[33] p. : ill. en coul. ; 31 cm.
L'éprouvant parcours de Dieu Merci, un jeune Angolais qui, après trois années en prison, a eu l'occasion de fuir son pays ravagé par la guerre civile pour se réfugier en France, où la vie n'a pas été facile non plus. Ses difficultés ne l'ont pas empêché un jour de porter secours à une vieille dame qui, pour le remercier, lui offre un foyer. -- Un texte rimé allant à l'essentiel, dont l'émotion palpable trouve son écho dans des sérigraphies saisissantes et colorées. [SDM]



Afficher la fiche complète

15

Livre  
Mustafa
Saint-Lambert (Québec) Canada : Dominique et compagnie, [2018]
1 volume (non paginé) : illustrations en couleur ; 28 cm.
Mustafa et sa famille ont voyagé très longtemps avant d'arriver dans leur nouveau pays. Certains soirs, le jeune garçon revoit sa terre natale dans des songes remplis de fumée, de feu et de grands bruits, qui le laissent complètement désorienté. Heureusement, sa maman est là pour le serrer dans ses bras et l'aider à se recentrer en sortant avec lui observer la Lune, qui est tout à fait la même que celle de leur ancien pays. Puis, au matin, c'est avec un regard plein d'enthousiasme que Mustafa embrasse les paysages verdoyants qui s'offrent à lui en marchant jusqu'au parc. Quel bonheur d'observer les oiseaux qui sautent de branche en branche, de respirer le parfum frais de l'air, de s'attarder devant les fleurs qui lui rappellent les tasses à thé de sa grand-mère ou de collectionner les cailloux mouchetés, feuilles en forme de coeur et autres trésors qui se trouvent sur sa route! Jour après jour, le héros observe par ailleurs les gens qui fourmillent autour de lui: la fillette qui promène son chat, la vieille dame qui nourrit les pigeons, l'accordéoniste dont la musique serpente comme un ruisseau entre les arbres. Mais, personne ne semble le voir et la barrière de la langue semble infranchissable. Jusqu'au jour où, d'un petit signe de la main, la fille-au-chat lui prouve qu'il n'est pas devenu invisible et établit un contact qui pose les bases d'une belle amitié... [SDM]



Afficher la fiche complète

16

Livre  
On se retrouvera
Paris : Syros : Amnesty International, 2001.
[30] p. : ill. en coul. ; 24 x 29 cm.
Menacés par la guerre, une femme et ses deux enfants sont contraints de fuir. Le père a rejoint les forces clandestines. Avant le départ, le fils aîné jette dans l'étang les deux poissons conservés dans un bocal, que soignait avec amour la petite soeur Marina. Le voyage est pénible; le séjour au camp de réfugiés dure des mois; un jour ils sont rejoints par le père. Ils rentrent chez eux. La maison est détruite, mais ils découvrent dans l'étang des milliers de poissons étincelants. -- Récit inspiré d'un fait réel advenu en Bosnie-Herzégovine; illustrations à l'huile, pleine page, d'un réalisme poétique. [SDM]



Afficher la fiche complète

17

Livre  
Palmir
Lyon : Éditions Amaterra, [2018]
37 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 17 x 24 cm.
Un jeune dinosaure décide de prendre une valise vide et de partir découvrir le monde. Durant ses aventures, il trouvera maintes utilisations pratiques à sa valise et au terme de son périple, elle sera pleine de ses récits. Cela ne captivera pas toujours les foules, mais grâce à eux le dino arrivera sans doute à ouvrir la voie à l'amitié véritable. [SDM]



Afficher la fiche complète

18

Livre  
Partir, au-delà des frontières
Paris : Gallimard jeunesse, [2016]
41 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 22 x 29 cm.
Album où l'on suit le témoignage d'une fillette et de son frère qui, alors que la guerre fait rage dans leur ville au bord de la mer, doivent fuirent avec leur maman vers un autre pays où ils seront en sécurité et où ils n'auront plus peur. Or, leurs choses emballées dans des caisses et sans leur père disparu, ils partent de nuit et roulent, souvent incognito, parfois cachés dans les cargaisons, parfois à vélo, puis à pied, pour se rendre à la frontière où ils se cacheront dans les fourrés. Pour franchir un immense mûr, un passeur chèrement payé les aide. Au-delà de ce mûr, le jour apparaît ainsi que la mer à perte de vue. Ils franchiront alors cette ultime étape avec d'autres migrants ayant aussi peur de chavirer. Ils arriveront heureusement à terre pour prendre un train qui leur fera franchir d'autres frontières en compagnie d'oiseaux migrateurs. [SDM]



Afficher la fiche complète

19

Livre  
Quelqu'un m'attend derrière la neige
[Paris] : Gallimard jeunesse, [2019]
51 pages : illustrations en couleur ; 20 cm.
Une hirondelle a été recueillie par un enfant, il y a de cela plusieurs années. Après avoir été soignée, elle a pu regagner les siens. Aujourd'hui, sans savoir pourquoi elle vole vers le nord, cette vieille hirondelle a le sentiment que son sauveur d'autrefois se trouve quelque part au bout de son voyage désespéré. Pendant ce temps, un livreur de glaces se dirige vers l'Angleterre. Trois destins vont se croiser pendant la nuit de Noël afin que l'oiseau puisse offrir une deuxième chance à son vieil ami. [SDM]



Afficher la fiche complète

20

Livre  
Réfugié n'est pas mon nom
Toronto (Ontario) : Scholastic, [2019]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 x 27 cm.
Une maman déclare à son fils qu'ils devront quitter leur ville puisqu'ils n'y sont plus en sécurité. Pour le préparer à ce long voyage complexe, elle lui explique ce qui va se passer. Premièrement, ils devront dire adieux à leurs proches et à leur maison, puis décider de ce qu'ils pourront transporter dans leurs sacs, marcher et rouler pendant très longtemps, attendre alors qu'ils sont seuls ou au milieu de gens, dormir dans des endroits étranges, entendre des mots qu'ils ne saisiront pas, arriver dans un lieu où ils seront en sécurité et se faire appeler "réfugiés". Même si ce parcours paraît difficile, la maman fait comprendre à son garçon qu'il leur permettra d'accéder à une meilleure existence et qu'ils ne doivent pas se définir seulement en fonction de leur statut de migrants. Tout au long du récit, des questions sont posées au lecteur afin de lui donner l'occasion de se mettre à la place des personnages, par exemple, "Penses-tu que tu pourrais vivre dans un endroit où il n'y a pas d'eau courante et où personne ne ramasse les ordures?", "Où te brosserais-tu les dents et changerais-tu de pantalon dans un tel endroit?" ou "Quel est l'aliment le plus bizarre que tu aies jamais mangé?" [SDM]



Afficher la fiche complète

21

Livre  
Sans papiers
[Rueil-Malmaison] : Escabelle, 2012.
44 p. : ill. en coul. ; 25 cm.
Il y a quatre ans de cela, la jeune narratrice a perdu sa mère et fui son pays ravagé par la guerre en compagnie de son papa. Au terme d'un interminable périple, les deux réfugiés se sont établis en France, "pays des droits de l'homme", où ils apprennent "à reconnaître le danger. À répondre aux questions. À [s]e rendre invisible. À vivre sans papiers" (p. 9). Car, en dépit de l'aide apportée par quelques sympathisants et associations, leur statut reste toujours inchangé après tout ce temps. L'homme a beau multiplier les boulots et sa fillette aller à l'école, chanter Prévert, réciter la Marseillaise par coeur, avoir des tas de copains, connaître la liste des cent départements sur le bout des doigts, bref, s'être parfaitement intégrée à la culture française, tous deux ne sont que des étrangers aux yeux des autorités qui, un beau matin, les arrêtent et les embarquent dans un avion qui leur fait retraverser les frontières. [SDM]



Afficher la fiche complète

22

Livre  
Sans papiers
[Dijon] : Âne bâté éditions, [2016]
44 pages : illustrations en couleur ; 25 cm.
Réédition. Il y a quatre ans de cela, la jeune narratrice a perdu sa mère et fui son pays ravagé par la guerre en compagnie de son papa. Au terme d'un interminable périple, les deux réfugiés se sont établis en France, "pays des droits de l'homme", où ils apprennent "à reconnaître le danger. À répondre aux questions. À [s]e rendre invisible. À vivre sans papiers" (p. 9). Car, en dépit de l'aide apportée par quelques sympathisants et associations, leur statut reste toujours inchangé après tout ce temps. L'homme a beau multiplier les boulots et sa fillette aller à l'école, chanter Prévert, réciter la Marseillaise par coeur, avoir des tas de copains, connaître la liste des cent départements sur le bout des doigts, bref, s'être parfaitement intégrée à la culture française, tous deux ne sont que des étrangers aux yeux des autorités qui, un beau matin, les arrêtent et les embarquent dans un avion qui leur fait retraverser les frontières. [SDM]



Afficher la fiche complète

23

Livre  
La valise
Paris : Kaléidoscope, [2019]
30 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 28 cm.
Un drôle d'animal à la silhouette inconnue attire l'attention d'un lapin, d'un coq et d'un renard. Ils aimeraient savoir ce que le voyageur transporte dans sa valise. L'étranger leur assure que sa valise contient une simple tasse, sa maison et la colline sur laquelle elle est bâtie. Puis, il s'endort épuisé par son long voyage. Pendant son sommeil, les trois amis qui se méfient de lui décident de forcer le verrou sur son bagage. Dans la valise, il y a bien une tasse et la photo de la maison du drôle d'animal. Avant son réveil, pour se faire pardonner, le trio d'animaux va lui reconstruire une maison et réparer sa valise. Ils deviendront également amis. [SDM]



Afficher la fiche complète

24

Livre  
Y'a pas de place chez nous
Montréal, Québec, Canada : Québec Amérique, [2016]
31 pages : illustrations en couleur ; 23 x 29 cm.
Marwan et son frère Tarek sont contraints de quitter leur pays en guerre, où ils vivent dans une peur permanente. Avec leur famille, ils s'entassent sur un petit bateau de fortune et parcourent des milliers de kilomètres à la rame en quête d'une terre d'accueil. Mais, contre toute attente, les habitants des îles qu'ils abordent restent sourds à leurs appels à l'aide et repoussent leur rafiot vers la mer en se confortant dans leurs préjugés et en hurlant: "Y'a pas d'place chez nous!". Certains cherchent néanmoins à se déculpabiliser en leur lançant quelques vivres destinés à leur permettre de subsister jusqu'à ce qu'un voisin accepte de les prendre en charge. Après de longues semaines de violentes tempêtes, Marwan et son frère voient enfin leur embarcation dériver jusqu'à un îlot où hommes, femmes et enfants leur ouvrent les bras en leur assurant qu'ils mettront tout en oeuvre pour leur faire une place... [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.