Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-4 de 4)
Photographes -- Fiction

1

Livre  
Azadah
Montréal, Québec : La Pastèque, [2016]
51 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 22 cm.
Azadah est une enfant qui habite un pays du Moyen-Orient où il y a la guerre. Un matin, une femme du village lui annonce que son amie photographe est sur le point de partir. La petite fille accourt chez Anja qui fait sa valise. Azadah l'implore de l'emmener, car elle aimerait pouvoir vivre une vie où elle aurait un avenir. Or, Anja ne peut rien pour sa jeune amie. Il y a donc un déchirement entre elles, mais Azadah réussit à s'emparer du sac à dos d'Anja. Avec son contenu, elle fabrique une montgolfière qui l'emporte au loin. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Barnabé ne manque pas d'air
[Saint-Mandé] : Talents hauts, 2012.
41 p. : ill. en coul. ; 22 cm.
Titre s'insérant dans une collection de courtes fictions aspirant à promouvoir la différence à travers les aventures rocambolesques de héros atypiques et un peu marginaux. Sous ce titre: Barnabé, un photographe estimé de tous, débarque sur une petite île des Caraïbes en compagnie de son assistant, d'une styliste et d'un mannequin dont il doit réaliser une série de photos pour une collection de maillots de bain. Lorsqu'un insecte le pique, le pauvre homme le chasse d'une pichenette sans y prêter réellement attention, mais le voilà qui se réveille, le lendemain matin, le corps gonflé comme un ballon de baudruche! Croyant à une allergie passagère, Barnabé prend les moyens nécessaires afin d'éviter de s'envoler et se met néanmoins au travail sur la plage. Malheureusement, des soldats le confondent avec un dangereux criminel et le conduisent sans autre forme de procès dans une prison de haute sécurité où son compagnon de cellule le prend pour un "punching bag"! Avec l'aide de son assistant, le photographe organise son évasion et se lance dans une cavale rocambolesque au cours de laquelle sa nouvelle silhouette le sert autant qu'elle le dessert. Ce qui ne l'empêche pas de recourir aux aiguilles d'un acupuncteur afin de retrouver sa physionomie naturelle une fois que tout rentre dans l'ordre et que son sosie maléfique est arrêté! [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Inséparables!
[Zurich] : Minedition, 2009.
[26] p. : ill. en coul. ; 25 cm.
Le professeur Farfelu est l'un des meilleurs photographes animaliers de la planète. Toujours à la recherche d'un sujet extraordinaire, il s'envole cette fois pour le pôle Sud, entraînant dans son sillage Oscar, son inséparable cochonnet domestique. Tandis que son maître multiplie les poses, le porcelet se lie d'amitié avec un jeune pingouin qu'il prénomme Ping. Et voilà que, de retour à la maison, les deux voyageurs découvrent que ce dernier s'est caché dans l'habitacle de l'avion! Si Oscar est dans un premier temps enchanté, il ne tarde pas à découvrir qu'il n'est pas aisé de satisfaire les besoins d'un pingouin arraché à son environnement naturel...



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Tu me prends en photo
Montréal : Les 400 coups, 2011.
[31] p. : ill. ; 29 cm.
"Tu me prends en photo. Pour quoi donc... L'oeil de ton appareil braqué sur moi, tu attires mon attention: hé l'enfant, regarde ici! Tu portes un jean tout neuf, un blouson chaud, et des chaussures aux pieds. Tu essaies d'engager la conversation. [...] Tu me prends en photo. Pour quoi donc... Oui, le bébé que je tiens dans mes bras est un peu lourd pour moi. Comment il s'appelle? Je n'en sais rien. Ce n'est pas mon petit frère. Ni ma petite soeur. Ce n'est personne. Je l'ai trouvé dans le fossé à côté de ses parents tombés morts. Non, les soldats ne m'ont pas coupé la langue. Pas les soldats!" (p. [2-8]). Dans les ruines d'un pays en guerre, une jeune orpheline observe du coin de l'oeil le journaliste qui les photographie, elle et le bambin qu'elle a pris sous son aile, tout en tentant d'engager un dialogue auquel elle refuse de participer. Au fil des pages, elle partage toutefois les réflexions que lui inspire ce reporter qui fait son travail avant de s'en retourner d'où il est venu, sans avoir vraiment compris l'ampleur du drame qu'elle vit dans le silence. Tandis qu'il repart retrouver ses enfants nageant dans le bonheur, elle reste seule avec sa solitude, son manque d'éducation, les nuits passées sous un drapeau en lambeau, la faim, la misère... [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.