Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-2 de 2)
Orchestre symphonique de Montréal

1

Livre  
Charles Dutoit : le maître de l'orchestre
Montréal : Éditions de l'Homme, c1986.
240 p., [16] p. de pl. : fac-sim., portr. ; 23 cm.
Une vraie biographie qui raconte la vie, la carrière, les voyages, la famille... En dernière partie une entrevue où le chef d'orchestre parle de musique. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Kent Nagano
Montréal, Québec : Petit Homme, une société de Québecor Média, [2018]
143 pages : illustrations ; 19 cm.
Une courte biographie retraçant le parcours de Kent Nagano, qui a quatre ans lorsqu'il commence l'apprentissage du piano auprès de sa maman, sur la ferme familiale de Morro Bay, un petit village en bordure de l'océan Pacifique, entre Los Angeles et San Francisco. Dès lors, la musique fait partie de son quotidien et, lors de son entrée à l'école, le jeune garçon rejoint l'orchestre du professeur Korisheli, qui l'amène au-delà de la théorie musicale non seulement en l'éveillant à la philosophie et à la signification de l'art, mais en l'amenant à ressentir et à vivre la musique. Passionné par cette dernière autant que par l'être humain, Kent Nagano rêve d'un monde ouvert sur l'autre, où la couleur de la peau n'a pas d'importance, et entame des études en droit à l'Université de Californie. Lorsqu'il décroche un emploi à l'Opéra de Boston, il décide toutefois de se consacrer entièrement à la musique et entame une carrière qui le conduira de Paris à Lyon, en passant par Munich, Berlin et Montréal, où il contribue à redonner ses lettres de noblesse à l'Orchestre symphonique de la ville, qui bat sérieusement de l'aile lorsqu'il accepte le poste de chef d'orchestre principal en 2006. Dans les décennies qui suivent, il relèvera de multiples défis pour fidéliser le public, rendre la musique classique accessible à tous et offrir aux Montréalais une salle dont l'acoustique est adaptée à la musique classique. La vision, l'audace et l'humanisme dont il fait preuve, notamment en combinant la culture populaire à la culture classique, lui vaudront non seulement l'estime et l'amour du public, mais également des récompenses prestigieuses, dont l'insigne de grand officier de l'Ordre national du Québec et la Médaille du service méritoire de la gouverneure générale du Canada. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.