Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre L'armée secrète / Robert Muchamore ; traduit de l'anglais par Antoine Pinchot.
Auteur Muchamore, Robert, 1972-
Éditeur [Paris] : Casterman, 2011.
Notice 1 de 26
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Collection Henderson's boys ; 03
HB Henderson's boys ; 03
Muchamore, Robert, 1972-. HB Henderson's boys ; 03.
Genre Romans d'espionnage
Sujet français Adolescents -- Romans, nouvelles, etc.
Orphelins -- Romans, nouvelles, etc.
Guerre mondiale, 1939-1945 -- Service secret -- Romans, nouvelles, etc.
Nazis -- Romans, nouvelles, etc.
Description 289 p. : carte ; 23 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Résumé Janvier 1941. Charles Henderson est de retour en Angleterre en compagnie de ses jeunes protégés. Martin et Tristan Leconte, deux réfugiés français arrachés à un orphelinat où ils étaient maltraités, rejoignent le petit groupe formé par Marc, PT, Rosie, Paul et Luc. Les pupilles de Henderson sont confiés à Takada, un instructeur japonais très coriace ayant pour mandat de les préparer à mener des missions d'infiltration dans la France occupée. C'est un programme d'entraînement à la dure que ce mentor réserve aux apprentis espions, qu'il initie à des techniques de combat tout en les soumettant à des épreuves d'endurance destinées à améliorer leur force physique, mais également à leur permettre de mépriser la peur et la douleur. Ce régime sévère n'est toutefois pas le seul souci des enfants, qui doivent également composer avec le sadisme de Luc, qui se plaît à terroriser, maltraiter et assujettir les plus faibles. Pendant ce temps, Charles Henderson se heurte pour sa part à des supérieurs qui jugent son projet ridicule et qui sont prêts à tout pour le faire échouer...
Critique La Seconde Guerre mondiale et ses atrocités servent de cadre à cette série qui propose de remonter aux origines de CHERUB. Les scènes d'action explosives à la sauce hollywoodienne ayant fait le succès de la série originale sont ici remplacées par de violents combats menés afin de mettre un terme à la barbarie nazie. Troublante est cependant cette propension qu'a l'auteur à démontrer que la violence forge le caractère, notamment via l'entraînement frisant la tyrannie que Takada réserve à ses élèves. Ceci tout en arguant que l'intelligence et l'astuce sont des qualités essentielles à la victoire. On regrette par ailleurs que la vengeance soit le seul moyen trouvé par les enfants pour mettre un terme aux agissements de Luc et que ce comportement soit cautionné par Henderson: "Je crois que l'humiliation qu'il a subie lui sera sans doute plus profitable que toutes les punitions que nous pourrons lui infliger" (p. 120), dit-il à sa collègue. Luc ne manifeste d'ailleurs aucun remords face aux actes sadiques auxquels il se livre avec un plaisir manifeste tout au long du roman. Actes en dépit desquels Henderson lui permet au final de rester au sein de l'équipe. Les insultes qui émaillent les dialogues, les beuveries de Henderson et les disputes de ce dernier avec son épouse sont par ailleurs déplorables, d'autant plus qu'elles n'apportent rien à l'histoire. Des hommes adultères qui jurent faussement sur la Bible ne jamais avoir trompé leur épouse tandis que ces dernières sombrent lentement dans la folie avant de poignarder leur mari et d'être internées, sont-ils les modèles que nous désirons présenter aux jeunes? Un contexte de guerre n'excuse pas tout... [SDM]
Public cible J++ 2.
Titre original Secret army.
ISBN 9782203024311 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  MUC Rob hb v.3 J  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 1 de 26
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.