Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Naïveté -- Romans, nouvelles, etc.

1

Livre  
Innocents
Toulouse : Milan, 2008.
210 p. ; 20 cm.
Depuis que sa mère a abandonné le navire pour refaire sa vie avec un autre homme, Charlotte, seize ans, habite seule avec son père et son frère aîné, Bradley. Alors que celle que l'on surnomme Charlie est une très bonne étudiante, passionnée par la littérature (et particulièrement par les soeurs Brontë), Brad est connu des services policiers pour de nombreux actes de délinquance (propension à la bagarre, possession de cannabis). Pourtant, le matin où deux policiers emmènent le jeune homme pour l'interroger eu égard à un accident routier mortel qui aurait été causé par une pierre lancée du haut d'une passerelle, sa soeur est convaincue de son innocence. Or, Charlotte se questionne sur le comportement étrange de son frère: lui qui a commencé par nier son implication, le voilà qui reconnaît sa présence sur les lieux du crime. Elle le surprend également à pleurer la nuit. L'adolescente décide de mener sa propre enquête en commençant par interroger Denny, le meilleur ami de Brad, pour lequel elle éprouve une attirance incontrôlable. Attirance que Denny n'est pas sans avoir remarquée et dont il profite allègrement, bien qu'il ait une petite amie. Dans sa recherche de vérité, Charlie découvre ainsi à ses propres dépens que la culpabilité et l'innocence peuvent revêtir de nombreuses formes et qu'il faut se méfier des apparences.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Où est passée Lola Frizmuth?
Paris : Gallimard, 2012.
329 p. ; 20 cm.
Quelques semaines avant la fin de son bac, Lola Frizmuth (18 ans) fugue vers le Japon afin de retrouver Tristan, son petit copain dont le père diplomate a été transféré à l'ambassade de Tokyo. Or, le périple est loin d'être aussi romantique qu'elle l'espérait. D'abord, elle surprend son amoureux (qu'elle n'avait pas prévenu de son arrivée) au lit avec son professeur de japonais et ne tarde pas à réaliser qu'un yakuza en a profité pour intervertir les cartes SIM de leurs téléphones portables respectifs pendant le vol. Résultat: la voilà poursuivie par de redoutables membres de la pègre japonaise désireux de mettre la main sur les informations que renferme désormais son cellulaire! Elle peut heureusement compter sur l'aide et la présence rassurante de Lionel Bresson de Rousselles, un très gentil garçon rencontré à l'ambassade qui met tout en oeuvre afin de l'aider à se sortir de ce mauvais pas. Particulièrement lorsque l'ennemi réussit à lui mettre la patte dessus et menace de la torturer, convaincu qu'elle est de connivence avec le clan adverse...



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Trop de chance
Rodez : Éditions du Rouergue, 2007.
92 p. ; 17 cm.
La narratrice, une fillette d'une dizaine d'années, habite dans un petit village organisé autour de monsieur Lepoivre, le "maître" de ses parents, qui habite la grande maison dissimulée par un imposant portail. Tous les "éveillés" qui ont la chance de rester aux abords de ce grand mur forment une grande famille et se considèrent comme des privilégiés. Surtout lorsqu'ils se comparent aux "endormis" ("endormis comme le contraire d'intelligents", cf. p. 13), qui n'ont pas la chance de connaître les secrets que renferment les écrits d'un vieux Russe aux cheveux blancs, aujourd'hui décédé, dont se réclame Lepoivre. Alors, même si on l'empêche de rire, de s'amuser et d'écouter la télévision avec les "gens ordinaires" qu'elle ne doit pas côtoyer, la fillette s'efforce de se convaincre qu'elle a de la chance: "Je ne suis pas une grande personne. Je suis une petite fille, pas une petite fille ordinaire, une petite fille du Travail sur nous et c'est ça ma chance secrète. J'attends, et je ne me pose plus de questions. Un jour je comprendrai." (p. 23) Pourtant, elle ne peut s'empêcher de réfléchir, se demandant où se rend sa grande soeur lorsque monsieur Lepoivre exige de la rencontrer en tête-à-tête, ou encore ce en quoi consiste exactement le "Travail sur soi" qu'effectuent ses parents lors de leurs multiples réunions avec le gourou. Peu à peu, l'enfant remet en question une vie qui n'est pas aussi idéale que ce qu'on tente de lui faire croire... -- Un roman d'une justesse poignante, inspiré du vécu de l'auteure, qui donne à voir l'univers des sectes de l'intérieur, du point de vue des êtres innocents qui n'ont pas choisi d'y naître, mais qui n'en sont pas moins prisonniers. Prisonniers d'un gourou manipulateur, mais également des contradictions qu'ils vivent au quotidien, cruellement partagés entre leurs qu'ils ont "trop de chance". Avec une excellente maîtrise, l'auteure met en garde contre le phénomène et la psychologie des sectes en déconstruisant peu à peu les paroles faussement naïves de la jeune protagoniste. Dans les dernières lignes, cette dernière lance d'ailleurs un appel au secours qui constitue un pas vers la liberté et un avenir meilleur... [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.