Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Emo. 10, Il n'y a pas de finale qui se vive à demi / un feuilleton de Benoît Bouthillette ; illustrations de Guillaume Maccabée.
Auteur Bouthillette, Benoît, 1967-
Éditeur Montréal : La Courte échelle, 2010.
Notice 5 de 8
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Collection Epizzod
Sujet français Emo (Personnage fictif : Bouthillette) -- Romans, nouvelles, etc.
Musiciens rock -- Romans, nouvelles, etc.
Musique -- Concours -- Romans, nouvelles, etc.
Bipolaires -- Romans, nouvelles, etc.
Toxicomanie -- Romans, nouvelles, etc.
Collaboration Maccabée, Guillaume
Description 51 p. : ill. ; 19 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Résumé Un feuilleton en treize volets donnant à suivre les aventures de Résistance, un groupe musical composé de quatre cégépiens marginaux et idéalistes: Guillaume, le discret guitariste qui perd tous ses moyens devant Marilou, la bassiste qu'il prénomme sa "miss Conscience sociale", Félix, le batteur d'origine haïtienne, le plus rationnel du groupe dont il est aussi le chauffeur attitré puisqu'il ne boit jamais d'alcool, et Emo, le leader et chanteur aussi ténébreux qu'intense. Or, les propos engagés du band ne sont pas sans déranger... Sous ce titre: tous les membres de Résistance se retrouvent au Lion d'or pour la grande demi-finale. Le comportement aussi étrange qu'intense d'Emo frappe particulièrement ses acolytes, dont Guillaume, qui revoit Félix lui tendre un sachet contenant une poudre blanche. Après une prestation triomphale, Emo rentre chez lui, la désillusion le gagnant comme chaque soir depuis qu'il a cessé de prendre ses antidépresseurs pour atteindre des cimes plus lumineuses. Plus lumineuses, vraiment?
Critique Musique et suspense sont au rendez-vous dans ce huitième opus d'une série accrocheuse, narrée par Guillaume dans une langue près de l'oral, parfois châtiée et émaillée d'anglicismes et de sacres. Les courtes phrases insufflent un bon rythme au récit orchestré dans un style très cinématographique, tant dans la manière dont sont rapportés les dialogues (précédés des noms des interlocuteurs) que dans les indications sociotemporelles introduisant les différentes parties donnant à suivre en alternance les musiciens et leur adversaire machiavélique qui a mis leur tête à prix et qui s'adonne, on le découvre ici, à des sacrifices d'animaux. L'action et les protagonistes dotés de fortes personnalités sont quant à eux campés dans un cadre hyperréaliste qui se teinte ici d'une ambiance occulte. Soulignons finalement les multiples références musicales qui ajoutent au climat et à l'atmosphère tout en servant à la fois l'intrigue et le ressenti (ou les intentions) des personnages. [SDM]
Public cible J++ 3.
Note locale Auteur ou créateur québécois.
Liaison Version numérique: Bouthillette, Benoît, 1967-. Emo. 10, Il n'y a pas de finale qui se vive à demi. Montréal : La Courte échelle, 2010 9782896516810
ISBN 9782890219816 (br.)
Autre titre Il n'y a pas de finale qui se vive à demi.
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans  COLL. FRANÇ.  BOU Ben em v.10 J  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 5 de 8
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.