Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-5 de 5)
Marchands d'esclaves -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.

1

Livre  
L'atlas est de retour : un roman
Saint-Lambert : Soulières, 2009.
161 p. : ill. ; 18 cm.
Quatrième aventure de Jean Delanoix et de son atlas magique, l'héritage fabuleux de son grand-père paternel. À la veille d'une compétition d'escrime de niveau national, Jean se réveille en sueur après avoir assisté, comme s'il y était, à la capture de son ami N'Juno et de tous les habitants de son village par des marchands d'esclaves. Mais comment pourrait-il avoir voyagé dans le temps alors que Juan l'Atlante a récupéré son atlas magique pour le réparer?



Afficher la fiche complète

2

Livre  
L'esclave du fleuve des fleuves
Paris : Oskar jeunesse, 2006.
41 p. : ill. en coul., carte ; 19 cm.
Une collection proposant des récits et témoignages levant le voile sur une période trouble de l'histoire mondiale, que complète un dossier historique constitué de photographies et de documents d'archives brièvement commentés. Sous ce titre, Gaoussou, un jeune Africain, et Akissi, son amoureuse, sont enlevés par des marchands d'esclaves et embarqués à bord d'un négrier en partance pour les Antilles. Marqués au fer rouge, ils sont relégués dans les cales du bâtiment. Or, au cours d'une promenade qui leur est accordée, les esclaves se révoltent et tuent les hommes armés de l'équipage, prenant le contrôle du navire, qui fait ensuite naufrage lors d'une tempête. Akissi et Gaoussou se retrouvent aux Antilles, où ils sauvent une jeune esclave abusée sexuellement par son maître avant de l'adopter et de retourner en Afrique.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
La louve de mer. 2, La république des forbans
Montréal : Hutubise HMH, 2009.
193 p. ; 19 cm.
Après avoir semé la terreur en Bretagne et sur les mers du monde, la comtesse Rachel de Kergorieu voit son navire coulé par l'ennemi. Les quelques membres de l'équipage ayant survécu à l'assaut sont alors contraints de prendre place sur deux radeaux de fortune, qui sont, hélas, séparés par une violente tempête. Alors que Nicolas et Une-Oreille partent à la dérive, Rachel, Gilles, Le Moine et quelques autres marins sont repêchés par Van Leuwen, le capitaine d'un négrier. Forte de son sang-froid désormais légendaire, la comtesse saura heureusement exploiter à son avantage les nombreux abordages qui surviendront pour éliminer Van Leuwen et s'emparer du vaisseau. Rachel, lasse de jouer les veuves sanglantes, n'aura alors de cesse de mener à bien sa nouvelle mission: conduire les esclaves libérés et ses compagnons dans une communauté où ils pourront enfin vivre libres. Subsiste toutefois au sein de son nouvel équipage des individus sans scrupules qui projettent de s'emparer de la "cargaison humaine" à leur profit... -- Un roman d'aventures librement inspiré de quelques moments de la vie de Jeanne de Clisson (1300-1359), qui voit ici ses équipées transposées dans le cadre de la guerre de Cent Ans. La narration du récit est assurée par Gilles, le plus jeune fils de la flibustière, à travers les yeux duquel sont révélés la cruauté des marchands d'esclaves, les conditions insalubres dans lesquels ces derniers étaient maintenus, de même que les châtiments inhumains qui leur étaient réservés. La description de ces derniers, combinée à celle des combats sanguinaires auxquels se livraient les pirates, risque d'ailleurs de marquer au fer rouge l'imaginaire des jeunes lecteurs, qui n'en apprécieront pas moins les rebondissements menés tambour battant et le narrateur attachant auquel il est aisé de s'identifier. Détente. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Lygaya, l'enfant esclave
Montréal : Hurtubise HMH, 2006.
312 p. ; 19 cm.
Réunit en un seul volume deux romans dénonçant l'esclavage, soit ##Lygaya## (1996) et ##Lygaya à Québec## (1997). Le premier relate comment Lygaya et les siens sont vendus comme esclaves et menés en Martinique, puis achetés par un Français bienveillant. Le second raconte la suite de cette histoire: Lygaya est envoyé à Paris en compagnie du fils de Charles d'Hauteville. Durant la traversée, leur navire est arraisonné par des corsaires barbaresques. Ils sont vendus comme esclaves à El Djazaïr. Le capitaine d'un négrier les enlève sans trop de problèmes pour les ramener en Martinique. Le mauvais temps occasionne des pertes qui obligent la vente de la plantation et de ses esclaves. Lygaya est acheté par Jean Desfontaines qui le conduit à Québec pour en faire cadeau à son oncle, un commerçant influent. À la mort de ce dernier, il sera affranchi, il se mariera et travaillera librement pour Jean Desfontaines.



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Les marais de la Goule
Champigny-sur-Marne : Lito, 2007.
171 p. : ill. ; 20 cm.
Le baron Imbaud de Rohnan, cousin du seigneur de Montbrisac, implore ce dernier de lui venir en aide: une dizaine de villageois (majoritairement des enfants) ont disparu au cours des dernières semaines et une rumeur voudrait que la goule des marais ne soit pas étrangère aux événements. Le seigneur dépêche immédiatement sur les lieux son fidèle chevalier, Yvain de Bréa. Une fois sur place, ce dernier découvre que la prétendue goule, une femme énorme, effrayante et perfide, enlève les gens pour les vendre sur un marché d'esclaves en Perse. Lorsque le fils du baron est kidnappé à son tour, Yvain est chargé de servir de messager entre le sieur et la goule. Le prétexte rêvé afin de s'introduire dans l'antre de la criminelle, qui soumet ses prisonniers en leur administrant de petites doses d'opium, dont elle a découvert les effets dans le harem dont elle est originaire...



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.