Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Du haut de mon cerisier / Paola Peretti ; traduit de l'italien par Diane Ménard ; illustré par Carolina Rabei.
Auteur Peretti, Paola, auteur
Éditeur [Paris] : Gallimard jeunesse, [2019]
©2019
Notice 1 de 3
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Genre français Romans
Sujet français Femmes handicapées visuelles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Maladies génétiques -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Peur -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Compagnons imaginaires -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Courage -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Résilience (Trait de personnalité) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Enfants et adultes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Collaboration Rabei, Carolina, illustrateur
Description 203 pages : illustrations ; 21 cm.
Note Traduction de : La distanza tra me e il ciliegio.
Résumé "Compter les étoiles la nuit", "Piloter un sous-marin", "Jouer au foot avec les garçons", "Grimper au cerisier de l'école". Il y a trois ans de cela, Mafalda a dressé la liste de toutes les choses auxquelles elle tient énormément et qu'elle ne pourrait plus faire. Parce que, comme tous les enfants, elle a peur du noir, mais de son "noir à elle", celui qui est en train de se créer devant ses yeux. La docteure Olga lui a annoncé que la maladie de Stargardt, dont elle est atteinte, détériore ses yeux à une vitesse telle qu'au bout de six mois, elle ne verra plus rien. Malgré ce drame, les gens autour d'elle agissent comme si tout allait bien, de sorte qu'elle a l'impression qu'elle ne peut confier ses angoisses à quiconque. Elle converse néanmoins dans sa tête avec Cosimo, le personnage du ##Baron perché##, le roman préféré de son père, avec son chat Ottimo Turcaret et avec sa grand-mère décédée, dont elle ressent la présence en grimpant dans les branches de son cerisier. C'est toutefois juchée là-haut qu'elle fait la connaissance d'une véritable amie sous les traits d'Estella, la femme de service roumaine de son école, qui l'encouragera à ne jamais baisser les bras. Elle va également se lier à Filippo, un garçon que tous considèrent comme un voyou, mais qui éveillera son goût pour la musique. À leur contact, Mafalda prendra conscience qu'elle ne se dirige pas vers la fin de quelque chose, mais plutôt vers une nouvelle aventure, belle et sensible. [SDM]
Critique Narré avec un style enfantin qui est néanmoins empreint d'une poésie poignante, ce roman aux chapitres brefs s'appuie en partie sur le propre vécu de l'auteure, qui vit également "avec une maladie génétique rare qui provoque une perte progressive de la vision" (cf. rabat de la troisième de couverture). Tout en s'inspirant d'oeuvres littéraires comme ##Le Baron perché## et ##Le Petit Prince##, le texte offre plusieurs belles morales selon lesquelles les épreuves se dressant devant soi permettent d'affronter ses peurs, d'établir de nouveaux repères et de développer sa confiance envers les autres et envers soi-même. Chacune des cinq parties du roman est introduite par une peinture naïve en noir et blanc capturant l'essence des objets et des personnes appréciés par la jeune héroïne. [SDM]
Public cible E++ 5.
ISBN 9782075106948 (broché)
Autre titre Distanza tra me e il ciliegio. Français
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Romans    PER Pao du J  RETOUR 22-01-30 FACTURÉ
 
 
 
   
   
Notice 1 de 3
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.