Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-11 de 11)
Leucémie -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse

1

Livre  
Au revoir, Camille!
Montréal : La Courte échelle, c2000.
62 p. : ill. ; 18 cm.
Camille, le grand copain, le meilleur ami de Thomas va mourir, emporté par la leucémie. Son départ amène Thomas, sa soeur et les camarades de classe à s'interroger sur la mort. Que se passe-t-il après la vie? D'après mamie Lucie, on va au ciel. D'autres croient à la réincarnation, d'autres, que tout est fini, simplement. Cassandre veut être un ange. Thomas ne sait pas. Entre-temps il accepte de vivre le deuil de son ami. Pour lui, la vie continue. -- Evoquer la mort pour les enfants est bien délicat, d'autant que les croyances de chacun varient. L'auteure ne favorise ici aucune hypothèse, mais présente les opinions les plus courantes. Thomas dit en page 26: "Je sais bien que j'aurai à décider pour moi-même ce en quoi je vais croire". un volume très honnête et touchant sur la question. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Ce qui coule dans nos veines
Nantes : Gulf Stream éditeur, [2019]
271 pages ; 22 cm.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Cinq centièmes de seconde
Bruxelles : Casterman, [2017]
202 pages ; 22 cm.
Réédition. Entouré de sa femme et de ses deux filles, le professeur Chalmers se retire dans la quiétude de la campagne pour terminer son livre. Meg, la cadette de treize ans, raconte à sa façon cette période de dix mois qui a marqué leur vie: l'emménagement, le quotidien, leurs amis et la terrible maladie de sa soeur Molly. Par sa soeur, Meg est confrontée à la mort, mais par la naissance du fils de Ben et Maria, par la verdeur du vieux Will, elle est également confrontée à la vie. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Le frère de verre : roman
Rosemère : P. Tisseyre, 2012.
177 p. ; 18 cm.
À travers ce récit intimiste, Théo, bientôt dix-huit ans, raconte son enfance à côté de Lucas, son frère aîné atteint de leucémie et mort depuis déjà cinq ans. D'emblée, il avertit le lecteur: il va parler surtout de lui. Parce que toute sa vie, il n'y en a eu que pour Lucas. À tel point qu'il s'est senti comme un "frère de verre", transparent, Lucas prenant toute la place. Tant pis pour la gentillesse. "Un frère malade, c'est un vrai cancer" (p.10). Cela dit, il raconte la tragédie qui a frappé sa famille: la longue et terrible maladie de son frère Lucas. Il parle de ses relations douces-amères avec ce dernier, de ses parents, mais également de son grand-père tombant peu à peu dans le sénilité, sans oublier les petites amies Cassandre et Audrey. Il raconte aussi la fin inusitée de son frère.



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Ma vie zigzague : roman
Saint-Lambert : Soulières, c1999.
319 p. ; 18 cm.



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Les mille oiseaux de Sadako
Toulouse : Milan poche, 2007.
79 p. : ill. en coul. ; 18 cm.
Réédition. L'histoire d'une jeune héroïne japonaise qui habitait Hiroshima au moment du lancement de la bombe atomique. Elle est décédée, dix ans plus tard, d'une leucémie consécutive aux radiations émises par la bombe. -- Le texte est soutenu par des illustrations expressives et colorées. [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
Les oiseaux reviennent à Hiroshima : l'histoire de Sadako Sasaki
Paris : Oskar, 2012.
112 p. : ill. ; 19 cm.
Sadako Sasaki est née à Hiroshima, deux ans avant la destruction totale de la ville (le 6 août 1945) par la plus effroyable des bombes. Mais voilà qu'en cette fin d'année 1954, ce tragique pan d'histoire rejoint la fillette, qui est admise à l'hôpital de la Croix-Rouge afin de soigner une grave leucémie consécutive aux radiations émises par la bombe. Ignorant que les médecins lui donnent à peine un an à vivre et que ses parents ont dû déménager pour payer son hospitalisation, Sadako entreprend courageusement ses traitements en s'accrochant à son rêve de retourner à l'école, de devenir professeur d'éducation physique et de participer aux Jeux olympiques. Ce qui ne l'empêche pas d'être terriblement effrayée par la mort. Elle peut heureusement compter sur les visites de ses camarades de classe et plus précisément sur celles de sa meilleure amie, Tomiko. Lorsque cette dernière lui remémore une légende japonaise selon laquelle quiconque fabrique mille grues de papier reçoit santé et longévité, Sadako entreprend de confectionner un millier d'oiseaux en origami. Et, si elle s'endort d'un sommeil éternel avant d'avoir atteint son but, dix de ses camarades entreprennent d'achever son oeuvre en formulant un voeu: celui qu'il n'y ait plus jamais de guerres, ni de bombes atomiques. Leur bon geste sert par ailleurs à récolter des fonds qui permettent d'ériger une statue à la mémoire de Sadako ainsi qu'un Monument pour les enfants de la paix. [SDM]



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Quand vous lirez ce livre --
[Paris] : Pocket jeunesse, 2008.
272 p. : ill. ; 19 cm.
À onze ans, Sam McQueen recueille, dans un cahier, des listes de questions et de faits sur divers sujets, alors qu'il se sait condamné à mourir dans l'année puisqu'il est atteint de leucémie. Suite aux commandes de son enseignante particulière, il collige librement, comme son ami Félix, de manière mi-candide, mi-pragmatique, ses réflexions en ce qui a trait à la mort, comme les expériences aux frontières de la mort, tente de répondre à "Pourquoi Dieu rend-il les enfants malades?", cherche à contacter un fantôme, et dresse des listes de dernières volontés (allant de prendre les escaliers mécaniques à l'envers, à voir la Terre depuis l'espace, en passant par être adolescent, etc.) et de choses préférées. Mais alors qu'il est appelé au chevet de son ami Félix, qu'il l'accompagne dans son dernier souffle, le badinage bascule vers la fatalité et débute un travail de deuil qui le confronte, avec les siens, à sa propre mort et aux peurs qui l'accompagnent (Est-ce que ça fait mal de mourir? Que faire quand quelqu'un meurt? À quoi ressemble un mort et ce qu'il ressent? Où est-ce qu'on part?).Un roman intimiste, narré à la première personne, abordant, de manière assez légère bien que quelques larmes soient au menu, un sujet difficile en ponctuant le tout de notes manuscrites et de croquis. Le style direct teinté d'humour noir présage pour cette très jeune auteure (23 ans) une belle carrière. [SDM]



Afficher la fiche complète

9

Livre  
Le roi qui venait du bout du monde
Montréal : La Courte échelle, c1997.
63 p. : ill. ; 18 cm.
Mathieu et sa famille attendent un pensionnaire pour l'été, un jeune Ukrainien victime de radiations, venu se faire soigner chez nous. Oleg est accueilli sans réserve et devient vite la coqueluche du quartier. Alors qu'il est malade et loin de chez lui, ses hôtes animés d'un sentiment sincère, font tout ce qu'ils peuvent pour lui venir en aide. Un récit simple et humain. [SDM]



Afficher la fiche complète

10

Livre  
Une saison tout en blanc
Toulouse : Éditions Milan, 2005.
170 p. ; 18 cm.
Atteint de leucémie, Brieuc doit, pour guérir, recevoir une greffe de moelle osseuse. Il refuse de recevoir celle, compatible, de sa petite soeur. Deux clowns membres du personnel de l'hôpital savent trouver les mots et l'écoute nécessaires pour le faire changer d'avis. -- Roman touchant, abondamment dialogué, qui met en lumière les sentiments d'un jeune cancéreux. [SDM]



Afficher la fiche complète

11

Livre  
Tu vivras pour moi
Boucherville, Québec : Éditions de Mortagne, [2013]
241 pages ; 22 cm.
Alexandra (Alex) a 14 ans lorsqu'elle apprend qu'elle a la leucémie. Commence alors pour elle un long traitement de chimiothérapie qui va s'échelonner sur 30 mois. Un jour, elle fait la rencontre de Guillaume, qui lui aussi, souffre de leucémie et a le même protocole de traitement. Une amitié sincère naît entre eux. Ils commencent à se voir plus souvent. Guillaume l'invite au chalet de ses parents. Ils deviennent très proches, jusqu'à devenir amoureux l'un de l'autre. Toutefois, pour Alex ce bonheur est assombri par la situation de ses parents. La jeune fille voit avec tristesse ces derniers se chamailler et s'éloigner l'un de l'autre. Mais la terrible maladie n'est jamais loin. Alors qu'Alex est en rémission, les traitements ne fonctionnent plus pour Guillaume. L'avenir devient de plus en plus incertain pour lui, et bientôt, lui et ses proches devront accepter l'inéluctable. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.