Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Islam -- Fiction

1

Livre  
Jazyâa la tapageuse
Paris : Didier jeunesse, 2010.
[40] p. : ill. en coul. ; 37 cm.
Au 17e siècle, dans un village algérien où cohabitent une communauté musulmane et une communauté chrétienne, Jazyâa, une belle jeune fille au tempérament fougueux, s'octroie chaque jour quelques heures de solitude qui lui permettent d'assouvir son désir d'indépendante et de liberté. Elle sait toutefois que son frère la surveille de près. Lors d'une de ses sorties, elle fait la rencontre d'un jeune pêcheur espagnol. Les deux jeunes gens tombent éperdument amoureux. Malheureusement, cet amour s'avèrera impossible...



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Je m'appelle pas Ben Laden!
[Voisins-le-Bretonneux] : Rue du monde, 2011.
37 p. : ill. (principalement en coul.) ; 27 cm.
Manhattan, New York. Alors que la guerre du Golfe fait rage au Moyen Orient, John, Nassir, Chen, Pedro et Barry, des écoliers qui, jusqu'alors, partageaient leurs activités quotidiennes et leurs jeux, assistent à l'attentat du 11 septembre 2001. L'horreur frappe jusque dans leurs foyers. L'oncle de Barry périt dans une des tours jumelles. Le climat est tendu et la peur d'autres attentats (lettres contaminées à l'anthrax) fait en sorte que John, le meilleur ami de Nassir, change d'établissement scolaire. Il ira dans une école privée Baptiste. L'Halloween est l'occasion de le retrouver, mais les parents de ce dernier lui interdisent de jouer avec Nassir parce qu'il est musulman. Ce régime de méfiance et d'intolérance se poursuit et se n'est que 10 ans plus tard, que le jeune arabe retrouvera ses amis, espérant pouvoir faire une certaine paix, puisque ses origines égyptiennes et ses convictions religieuses, comme il l'avait fait remarquer en temps de crise, ne font pas qu'il s'appelle Ben Laden, mais bien Nassir.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Samiha et les fantômes
[Saint-Mandé] : Talents hauts, 2010.
25 p. : ill. en coul. ; 21 cm.
Selon les volontés de son oncle et la tradition de sa famille, Samiha deviendra, quand elle sera grande, un "fantôme". Sous la burqa (qui n'est jamais nommée au cours de la narration, mais bien illustrée), les femmes doivent alors exécuter diverses tâches qui leur sont réservées et s'astreindre à demeurer cachées, handicapant ainsi leurs déplacements, leur scolarisation, leurs loisirs et leur liberté. Le frère de Samiha est contre l'idée et quand l'oncle meurt, malade du coeur, et qu'il revêt à son tour un costume de fantôme qui l'isole, Samiha formule et savoure sa vengeance en trouvant le courage de refuser ce sort. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.