Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-5 de 5)
Inventeurs -- Biographies.

1

Livre  
Alexander Graham Bell
Montréal : Lidec, c1983.
61, [1] p. : ill. ; 22 cm.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Alexander Graham Bell : l'inventeur du téléphone
Montréal : Chenelière, c1993.
28 p. : ill. (certaines en coul.) ; 21 cm.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Alfred Nobel : l'inventeur de la dynamite
Montréal : Chenelière, c1993.
28 p. : ill. (certaines en coul.) ; 21 cm.



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Les inventrices et leurs inventions
Paris : Les Éditions des Éléphants, [2019]
31 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 32 cm.
Le chauffage pour les voitures, le jeu de Monopoly, le kevlar, la seringue médicale, le canot de sauvetage, la vidéosurveillance domestique... Peu de gens le savent, mais toutes ces inventions ont été mises au point par des femmes exceptionnelles, dont les noms sont malheureusement peu connus. Chaque double page de cet ouvrage biographique fait ainsi de brefs portraits de ces inventrices, leur vie étant résumée en quelques lignes sous l'intitulé, tandis que de courts paragraphes survolent le contexte historique dans lequel elles ont oeuvré. Comme on ne dispose que de peu d'informations sur Maria O'Brien Donovan (couches jetables), Josephine Garis Cochrane (lave-vaisselle), Katharine Burr Blodgett (verre antireflet) ou Sarah Mater (périscope sous-marin), le texte s'attarde surtout à l'impact de leurs inventions, en plus de fournir un fait intéressant concernant celles-ci. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Sequoyah
[Paris] : T. Magnier, 2011.
[37] p. : ill. en coul. ; 23 cm.
En des temps reculés, un jeune garçon habite avec sa mère au sein d'une tribu cherokee nichée dans les montagnes sauvages. Persécuté par ses pairs, qui l'ont méchamment surnommé Sequoyah ("pied de porc") en raison de son pied mal formé qui le rend boiteux, l'enfant grandit à l'écart des autres, seul avec sa honte. Capable de lire la nature comme dans un livre ouvert, il devient toutefois un chasseur hors pair et ses exploits lui valent d'être très respecté des siens. Son commerce de peaux connaît par ailleurs un succès bien au-delà des montagnes et attire un jour un homme blanc désireux de signer un contrat avec lui. Se sentant de nouveau handicapé, lui qui ne sait ni lire ni écrire, Sequoyah décide d'apprendre. Au cours des douze années suivantes, il s'attache ainsi à retranscrire les 85 articulations de la langue cherokee et crée l'alphabet qui est officiellement adopté par sa nation. Depuis, Sequoyah signifie "héros"... La dernière double page propose un syllabaire et les signes représentant les 85 articulations cherokees. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.