Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-6 de 6)
Internats -- Fiction.

1

Livre  
Les 22 orphelins
Namur : Mijade, 2000.
22 p. : ill. en coul. ; 19 cm.
L'orphelinat accueille une nouvelle directrice, anciennement responsable d'une maison de repos pour éléphants de cirque. Face à la volonté de celle-ci de vouloir les surprotéger, les enfants se déguisent en énorme éléphant. Un récit à l'illustration et au texte pleins d'humour, d'amour et de vie. [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Hourra Ludvina
Paris : Éditions du Seuil, 1991.
[25] p. : ill. en coul. ; 20 x 25 cm.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Je ne suis pas un numéro
Toronto, Ontario : Éditions Scholastic, [2017]
32 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 28 cm.
Irene Courchie habite la Réserve de Nipissing avec ses parents. Un matin, l'agent des Indiens se présente et annonce aux parents qu'Irene et ses deux frères sont désormais en âge d'aller au pensionnat et qu'il n'y a aucun refus possible, sous peine d'emprisonnement. La mère d'Irene lui demande de ne pas oublier ses origines. Durant l'année qu'elle passe au pensionnat, elle est séparée de ses frères. Après lui avoir remis un uniforme et lui avoir coupé les cheveux de manière humiliante, soeur Mary lui donne, pour nom, un numéro. Lorsqu'elle ose parler sa langue naturelle, elle est brutalement punie, car toute sa culture maternelle évoque, pour soeur Mary, le démon. L'année est passée dans la crainte des punitions et faite de prières assidues, de corvées, d'études... Durant les vacances d'été, Irene passe aux aveux et son père décide de cacher ses enfants. Alors, il ment à l'agent des Indiens pour éviter que ses enfants y retournent. [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Mémoire d'éléphant
Bruxelles : Alice jeunesse, [2016]
41 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 26 cm.
Fuyant la guerre et les bombes tombées du ciel qui libèrent du poison sur leur petite ville, un éléphanteau et son papa prennent la route en compagnie de milliers d'autres réfugiés. Au terme d'un éprouvant voyage, ils réussissent à passer la frontière, mais leur soulagement est de très courte durée. Après avoir été mis en quarantaine et lavés au jet d'eau comme des animaux, le jeune pachyderme est en effet mis en pension dans une académie militaire où on lui apprend à être un bon soldat, tandis que son père intègre une usine où on le contraint à travailler à la confection d'une bombe qui permettra aux autorités de se venger en faisant de terribles ravages. L'éléphanteau et son ami René, un jeune poète qui n'a aucune envie d'aller à la guerre, élaborent toutefois un plan ingénieux pour mettre un terme à cette escalade de violence destructrice... [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Les mots volés
Toronto (Ontario) : Éditions Scholastic, [2017]
1 volume (non paginé) : illustrations en couleur ; 22 cm.
En rentrant de l'école, une petite fille demande à son papi comment on dit "grand-père" en langue crie. La question attriste l'aïeul, qui lui confie qu'il a perdu ses mots il y a longtemps, alors que des visages blancs l'ont transporté dans une école glaciale où il était battu quand il osait parler dans sa langue maternelle. Le lendemain, sa petite-fille lui apporte un livre qui lui permettra enfin de renouer avec les mots de son enfance volée, lui demandant au passage de lui faire la lecture afin qu'elle les apprenne elle aussi. [SDM]



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Quand on était seuls
Saint-Boniface, Manitoba, Canada : Plaines, [2017]
25 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 22 cm.
La jeune Nosisim passe sa journée à jardiner avec sa grand-mère Nokom. Elle va oser lui demander pourquoi elle aime autant porter des couleurs vives. À partir de là, la suite du dialogue va permettre à Nokom d'expliquer à sa petite-fille l'histoire de l'éducation des autochtones dans les pensionnats où leurs droits n'étaient pas les mêmes. Son témoignage, doux et éloquent, permet de laisser entendre à la petite Nosisim que l'enfance des aînés de sa famille a été cruelle. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.