Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-10 de 10)
Haïku québécois.

1

Livre  
Adrénaline : collectif de haïkus
Gatineau : Vents d'Ouest, 2009.
109 p. : ill. ; 19 cm.
Recueil de près de 250 haïkus ayant pour thèmes le sport et ses athlètes. Les compilateurs ainsi que les auteurs y ont vu l'occasion d'entrer dans la réalité des sportifs afin d'en capter, en très peu de mots, des moments riches d'évocations. Ce florilège est né de la collaboration d'une soixantaine d'auteurs.



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Les couleurs du vent : [haïkus]
Ottawa : Éditions David, 2004.
109 p. : ill. ; 18 cm.
La préfacière affirme que ces haïkus qui "relient l'Orient et l'Occident" proposent "une géographie d'impressions. Les revers tendres, frileux, dramatiques parfois, de la vie ordinaire" (cf. p. 11-12). Thème central: les saisons ("pluie froide et venteuse", "bourrasque de printemps", etc.). Comme le signale l'éditeur, certains haïkus évoquent la vie au bord du Haut Saint-Laurent. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Dire la flore : [poésie]
Ottawa : Éditions David, 2004.
99 p. : ill. ; 18 cm.
Dernier volet d'une trilogie (cf. ##Dire le Nord## et ##Dire la faune##). Cinquante-sept auteurs, de Jocelyne Villeneuve à Nane Couzier en passant par Danielle Dubé, Angèle Lux et Evelyne Voldeng font partager au lecteur, sans inutiles "fioritures", leur émerveillement face à la flore canadienne. Cinq illustrations glacées. D'un à cinq haïkus par poète. Forte présence féminine (environ 80 %). [SDM]



Afficher la fiche complète

4

Livre  
Dire le Nord
Ottawa : Éditions David ; [Saint-Boniface] : Éditions du Blé, 2002.
149 p. : ill. ; 18 cm.
Une anthologie de haikus d'une cinquantaine de poètes du Québec et de la francophonie canadienne regroupés autour de la thématique du Nord. Les saisons et la nature, la flore et la faune sont à l'honneur. Inégal: de belles réussites et des clichés. [SDM]



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Étincelles : [haïkus]
Ottawa : Éditions David, 2002
67 p. ; 18 cm.



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Haïkus aux quatre vents
Ottawa : Éditions David, 2004.
109 p. : ill. ; 18 cm.
Second recueil de haïkus de l'auteur, théologien et poète (cf. ##Pêcher l'ombre##, 2002). François d'Assise est cité en épigraphe. Certains haïkus évoquent la "magie du Nord", d'autres s'ouvrent à l'actualité tragique: ("un corps dans la Gatineau / le pont est fermé / épave du casino"), etc. Dans le prologue, J. Gauthier écrit: "Je crois en la poésie qui fait advenir à la vie" (cf. p. 13-16). Son objectif: "[donner] voix à ce qui est humble et fragile". [SDM]



Afficher la fiche complète

7

Livre  
L'heure du thé : haïku
Paris : Karedas éditions, 2008.
99 p. : ill. ; 20 cm



Afficher la fiche complète

8

Livre  
Ikebana : [haïkus]
Ottawa : Éditions David, 2002
63 p. : ill. ; 18 cm.



Afficher la fiche complète

9

Livre  
La luciole attend la nuit pour briller : haïku
Paris : L'Harmattan, [2013]
104 pages : illustrations ; 22 cm.
Ce livre est sur les traces de l'histoire, du lien entre Occident et Orient, Nord et Sud, sans aucune distinction, ni de religion, ni de race, ni de culture... Les haïku, c'est des exclamations et des interrogations, des cris et des silences, des voix hautes et des chuchotements... Le poète n'est plus à la fenêtre du monde, laquelle reste au-delà de son regard, mais dans le monde, au milieu de la vérité qui va, comme une libellule, si ce n'est une luciole. -- [l'Éditeur]



Afficher la fiche complète

10

Livre  
Soudain : [poésie]
Ottawa : Éditions David, 2002.
73 p. : ill. ; 18 cm.
Troisième recueil de l'auteure. Dans un genre - le haiku - paradoxalement facile mais terriblement exigeant, quelques très belles réussites (p. 21, 28, 66), de bons instantanés montréalais, dans un ensemble pas trop inégal. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.