Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Adios / Nadine Poirier.
Auteur Poirier, Nadine, 1965-
Éditeur Boucherville : Éditions de Mortagne, 2012.
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Tabou ; 10
Tabou (Éditions de Mortagne) ; 10.
Genre Romans familiaux
Romans d'éducation
Sujet français Adolescents -- Romans, nouvelles, etc.
Décrocheurs -- Romans, nouvelles, etc.
Abandon des études (Enseignement secondaire) -- Romans, nouvelles, etc.
Estime de soi -- Romans, nouvelles, etc.
Voyages -- Romans, nouvelles, etc.
Guitaristes -- Romans, nouvelles, etc.
Professeurs de musique -- Romans, nouvelles, etc.
Pauvreté -- Guatemala -- Antigua -- Romans, nouvelles, etc.
Genre Romans québécois -- 21e siècle
Description 288, [2] p. ; 22 cm.
Note locale RA 2017-10-28
Bibliographie Webographie: p. [289-290].
Résumé Sur le point d'échouer pour la seconde fois son secondaire 5, Sam Lorange, 18 ans, a l'impression de cumuler les échecs, de tourner en rond et "d'être un moins que rien entouré de personnes extraordinaires" (p. 18). Le décrochage lui apparaît comme la seule avenue susceptible de l'aider à trouver un sens à sa vie. Ses parents, bien qu'à contrecoeur, acceptent sa décision, en précisant toutefois qu'il lui faudra participer aux dépenses et aux corvées de la maison. La sensation de bien-être et de frénésie qu'éprouve Sam après avoir abandonné l'école est de très courte durée. En effet, il ne tarde pas à réaliser que les emplois de journalier nécessitent un diplôme d'études secondaires et que les quatre mille dollars (une fortune!) qu'il amasse en jouant les plongeurs ne sont même pas suffisants pour acheter une voiture s'il compte les immatriculations et les assurances. Le revoilà au point de départ, malheureux comme les pierres et sans petite amie, cette dernière l'ayant largué en affirmant qu'ils ne sont plus sur la même longueur d'onde. Désespéré, Sam décide de partir pour Antigua, au Guatemala. Là-bas, aux côtés d'une dénommée Heidi qui travaille dans une école accueillant les enfants de familles démunies, Sam réalise qu'il a été choyé par la vie. Bouleversé par la pauvreté qui règne autour de lui et réalisant soudain l'importance de l'éducation, l'adolescent prend des cours d'espagnol et met à profit son talent de guitariste afin de ramasser des fonds qui permettront à l'école de survivre, elle qui est menacée de fermeture par manque de subventions...
Critique Un roman miroir qui dresse le portrait lumineux, réaliste et touchant d'un adolescent sensible et authentique qui trouve enfin sa voie, secondé par des parents et une soeur aînée aimants avec lesquels il ne cesse jamais de correspondre via Internet. Des encarts rapportant des échanges MSN (en langue familière, mais correcte) jalonnent d'ailleurs le texte, qui évite adroitement les écueils d'un discours moralisateur et qui décrit avec brio le ressenti du héros. Héros qui ne se sent à sa place nulle part, qui remet en question son intelligence et sa capacité à faire quelque chose de bien, mais qui constitue au final un bel exemple de persévérance, de débrouillardise et de réalisation de soi. Un récit plein d'espoir, vecteur de réflexions constructives et profondes, qui démontre que le simple fait de voir les choses différemment et d'aborder la vie sous un angle nouveau peut parfois tout changer. [SDM]
Public cible J++ 4.
14 ans +.
Langue Texte en français.
Note locale Non traité tomé.
Auteur ou créateur québécois.
ISBN 9782890749658 (br.)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Adolescents - Romans  COLL. FRANÇ.  POI Nad ad ADO  DISPONIBLE
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.