Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Cara n'aime pas l'école / Susie Morgenstern ; illustrations de Clotka.
Auteur Morgenstern, Susie Hoch auteur
Éditeur Paris : Nathan, [2018]
©2018
Notice 23 de 159
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Collection La famille trop d'filles
Premiers romans
Morgenstern, Susie Hoch. Famille trop d'filles
Premiers romans (Nathan (Firme). 2011)
Genre Romans familiaux
Sujet français Frères et soeurs -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Famille -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Écoles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Ennui -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Grands-mères -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Grands-parents et enfants -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Théâtre -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Entraide -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Choix (Psychologie) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Collaboration Clotka, 1981- illustrateur
Description 40 pages : illustrations en couleur ; 19 cm.
Résumé Ce titre s'inscrit dans une série de premiers romans proposant un plongeon pétillant dans le quotidien trépidant de la famille Arthur, qui comporte un garçon et... six filles. Six filles qui ont chacune leur caractère, leurs rêves, leurs passions, leurs centres d'intérêt, leurs frustrations, leurs bonheurs et leurs tourments, qu'elles expriment au fil des tomes, dont elles assurent la narration en alternance. Dans cet opus: Cara est une âme rêveuse et artiste qui peine à trouver sa place sur les bancs d'une classe où elle s'ennuie de ne pouvoir exprimer sa créativité et récolte souvent des punitions. Si seulement elle pouvait intégrer une école comme celle du film Fame, où elle pourrait s'adonner à sa passion pour le théâtre! Des discussions avec son entourage lui font réaliser qu'elle a bien de la chance d'être éduquée, mais elle n'en démord pas: elle a le sentiment d'être emprisonnée. Sa grand-mère lui propose donc d'effectuer des recherches pour trouver son école de rêve. Seulement, cette dernière s'avère située à des kilomètres de chez elle, ce qui implique qu'elle ne rentrerait que pour le week-end et les vacances. Est-elle prête à faire ce sacrifice? [SDM]
Critique Un récit réaliste, touchant et bien mené qui aborde avec sensibilité et justesse ce sentiment d'emprisonnement que ressentent certains enfants dans des écoles traditionnelles qui ne leur permettent pas d'exprimer leurs passions et, par conséquent, de s'épanouir. Différents types d'écoles et solutions alternatives offertes à ces jeunes âmes aspirant à plus de liberté (la Free School de Brooklyn, la Blue School de Manhanttan, les établissements créés par des Freinet ou Montessori ou encore les cours par correspondance) sont évoqués au fil du texte, qui démontre néanmoins que les établissements scolaires ont beaucoup évolué depuis le temps de nos grands-parents et que l'accès à une éducation gratuite et laïque est une énorme chance. La jeune narratrice en conclut au final qu'elle préfère rester auprès de sa famille et de ses amis, et elle propose à sa maîtresse de montrer une pièce de théâtre pour la fin de l'année scolaire. Le texte, scindé en courts chapitres, est égayé d'images de synthèse expressives, qui en appuient l'habile dosage d'humour et d'émotion. [SDM]
Public cible E 4.
ISBN 9782092577271 (broché)
9782577271 (erroné)
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Premiers romans  COLL. FRANÇ.  MOR Sus ca J  DISPONIBLE
 
 
 
   
   
Notice 23 de 159
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.