Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Lucie la mouffette qui pète a disparu / Shallow et Vannara.
Auteur Shallow, 1959- auteur
Éditeur Montréal (Québec) : Les Éditions de la Bagnole, [2020]
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Je lis seul.e
Je lis seul.e
Genre français Romans humoristiques
Romans animaliers
Sujet français Moufettes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Rire -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Gaz gastro-intestinauxs -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Odeurs -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Enlèvement (Droit pénal) -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Chats -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Animaux -- Protection -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Pardon -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Familles -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse
Collaboration Vannara illustrateur
Description 339 pages : illustrations ; 21 cm.
Note Selon le site de l'éditeur, l'auteur est Shallow et l'illustrateur est Vannara.
Texte en gros caractères facilitant la lecture.
Résumé Après avoir passé des vacances de rêve chez son ami Alexi, Lucie attend avec impatience la lettre que ce dernier a promis de lui envoyer. En vain. Après de longs mois d'attente déçue, elle reçoit plutôt une invitation au mariage de Cédrik et d'Estelle, un couple qu'elle ne connaît pas. Alors que ses parents tergiversent à savoir si la famille doit ou non assister à l'événement, ils reçoivent la visite de Pierre le chat, qui a dû quitter le domicile de ses humains en raison des allergies du nouveau-né. Le visiteur affirme que ces oiseaux sont des amis à lui, qu'ils ont déménagé dans une autre ruelle et qu'ils n'ont aucune raison de s'inquiéter. Dans des costumes bigarrés confectionnés à la maison (la maman de Lucie donne libre cours aux fantaisies de ses enfants en affirmant que l'on peut s'habiller comme on le souhaite pour fêter!), la petite famille prend donc le chemin de la ruelle lointaine, qu'elle découvre complètement déserte à son arrivée. Et, voilà que Lucie est kidnappée! Tout cela n'était-il qu'un piège? Retrouveront-ils Lucie saine et sauve? [SDM]
Critique Quatrième opus d'une série qui brode son intrigue autour d'un handicap hors du commun (et d'un sujet reconnu pour faire rire les jeunes garnements) afin de délivrer aux petits une belle leçon de tolérance et de bien vivre ensemble. Une ode au pardon clôt cette nouvelle intrigue où Lucie est kidnappée par le félin, qui l'enferme et la chatouille pour recueillir ses "prouts à la rose", qu'il souhaite vendre à prix fort afin de se payer un traitement qui permettrait à son poil de ne plus provoquer d'allergies dans la famille humaine qui l'a rejeté. Alors que la petite Lucie, empathique, convainc tous les siens de pardonner à son ravisseur, ce dernier réintègre finalement son domicile lorsque ses maîtres découvrent que leur nourrisson souffrait d'un rhume plutôt que d'allergies. La jeune mouffette remet donc les profits de ses "prouts à la rose" à une association pour les animaux malades dans un dénouement un peu facile, qui tend à démontrer que l'on peut tout pardonner (même un kidnapping orchestré par un matou désespéré, qui exprime son remords tout au long de l'intrigue). Si cette morale est un peu douteuse, l'intrigue est avant tout l'occasion de faire réfléchir les lecteurs aux conséquences engendrées par l'abandon d'un animal. Un portrait touchant d'une famille et d'une fratrie tissées serrées, ainsi que d'un papa bricoleur qui met ses talents au service de sa fille, s'esquisse également dans cette série somme toute divertissante, dont le texte en gros caractères est égayé de nombreuses et amusantes illustrations de type BD dans lesquelles s'anime un bestiaire expressif des plus attachant, dont les dialogues sont reproduits dans des phylactères. Le tout dans une maquette égayée de petites empreintes de pattes. [SDM]
Public cible E+ 4.
Note locale Public révisé : P.
ISBN 9782897144029 (broché)
Note Le titre peut aussi se lire : Lucie, la mouffette qui pète. 4
   
   
 
Bibliothèque Note Cote Statut
 SAINT-MICHEL - Jeunes - Premiers romans    SHA lu v.4 P  RETOUR 22-12-04
 
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.