Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Limiter / Trier la recherche Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre Julia à la plage / Matt Myers ; adaptation de l'américain par Gaël Renan.
Auteur Myers, Matthew, 1960- auteur, illustrateur
Éditeur [La Garenne-Colombes] : Le Genévrirer, [2020]
©2020
Résultat Titre précédent Titre suivant  
 
Collection Collection Est-Ouest
Collection Est-Ouest
Sujet français Plages -- Fiction
Mer -- Fiction
Land art -- Fiction
Curiosité -- Fiction
Enfants et adultes -- Fiction
Créativité -- Fiction
Châteaux de sable -- Fiction
Femmes peintres -- Fiction
Description 40 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 22 x 26 cm.
Note Traduction de: Hum and Swish.
Résumé "Julia et la mer sont comme deux amies. Julia chantonne. Les vagues vont et viennent. Les gens se promènent, ils posent des questions. / "Qu'est-ce que tu fabriques?" - "J'sais pas", dit Julia. - "Que veux-tu faire?" - "J'sais pas", dit Julia. - "Ça sera joli?" - "J"sais pas", dit Julia" (p. [2]-[11]). Quelque peu revêche et visiblement agacée par ces passants, la fillette se concentre sur son oeuvre, créant des pâtés de sable et des petits personnages rigolos avec des coquillages, algues, bouts de bois, pinces de crabe et autres objets découverts sur la plage. La mer, qui raconte des histoires sans poser de questions, est de compagnie beaucoup plus agréable à la fillette que ces adultes envahissants aux questions embêtantes. Puis, une artiste peintre installe son chevalet près de la fillette et, sans prononcer le moindre mot, entame à son tour une oeuvre sans idée préconçue. Une connivence s'installe. [SDM]
Critique Un album embaumant l'air salin, le soleil et la crème solaire, qui célèbre la création artistique au gré des aventures d'une fillette qui se laisse porter avec confiance par son imagination, bercée par le ressac et par la brise qui ébouriffe sa tignasse brune. Une peintre d'un certain âge, les cheveux blancs abrités sous un chapeau de paille, se joint à elle, comprenant et partageant son besoin de silence et de solitude pour donner vie à une oeuvre qui se révèle sur la toute dernière page, bouclant la boucle avec génie en révélant la manière dont les artistes s'inspirent de ce qui les entoure. Le texte, simple, bref et tout en subtilité, se perd dans des peintures à l'acrylique d'une grande expressivité, qui traduisent à merveille le ressenti de la fillette, épanouie lorsqu'elle crée librement, puis renfrognée lorsqu'on vient l'interrompre avec des questions auxquelles elle ne peut répondre. La palette nuancée, lumineuse et contrastante s'allie à un trait tour à tour sensible, doux et appuyé afin de traduire l'indépendance de la jeune artiste, mais également la force de la nature qui l'entoure, à commencer par la mer aux reflets bleus, bruns et verts, dont on a l'impression d'entendre le bruissement alors qu'elle s'étale vigoureusement sur une plage de sable doré bordée par des rochers aux reflets mauves sur lesquels poussent de petits conifères. Un magnifique ouvrage pour les âmes artistiques et les amateurs de paysages marins. [SDM]
Public cible E+ 5.
ISBN 9782362901324 (relié)
Autre titre Hum and Swish. Français
   
   
   
 
 
   
    Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.