Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-3 de 3)
Exil -- Fiction.

1

Livre  
Au pays de mon ballon rouge
[Voisins-le-Bretonneux] : Rue du monde, 2011.
[28] p. (certaines pliées) : ill. ; 18 x 30 cm.
Un jeune Mexicain vit heureux dans son petit village de paysans jusqu'au jour où lui, sa mère et sa jeune soeur sont forcés de le quitter pour émigrer clandestinement aux États-Unis... [SDM]



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Avec trois brins de laine (on peut refaire le monde)
Paris : Les Éditions des Éléphants, [2015]
26 pages non numérotées : illustrations en couleur ; 27 cm.
Le jeune narrateur et sa famille quittent leur terre d'origine pour des raisons politiques. Arrivés dans leur pays d'adoption, ils remarquent rapidement que tout le monde se ressemble. Cette uniformité les affecte au point où la mère, talentueuse tricoteuse, décide de mettre un peu de gaieté en tricotant des chandails colorés. [SDM]



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Mon papa roulait les R
Paris : Sarbacane : Amnesty International, 2008.
[25] p. : ill. en coul. ; 24 x 30 cm.
Une grande fille évoque, par bribes de souvenirs, sa prise de conscience de la condition d'apatride de son père en relatant, avec une tendresse nostalgique, qu'il roulait ses "R" quand elle était petite, qu'elle ne parlait à ses grands-parents que par téléphone et qu'une fois par année, pour Noël, il leur faisait parvenir du café et des médicaments, qu'il lui enseignait à compter dans une autre langue, sans jamais vraiment lui expliquer d'où il était, alors qu'il avait traversé l'Europe et qu'il semblait triste en lui disant "que si les choses doivent arriver, elles arrivent, inutile de se lamenter". (cf. p. [19]). -- On comprend avec les illustrations et quelques notions de géographie et d'histoire, que ce dernier a probablement fui un pays de l'Europe de l'Est que traverse le Danube ou l'Ukraine, mais les jeunes lecteurs, comme l'héroïne, resteront sans comprendre réellement les origines de cet expatrié et ne garderont du mot "apatride" (cité sans explication dans le texte) qu'un sentiment de perte que suggèrent les larmes du père résigné. Sans en sortir bouleversé, on peut se demander si on n'aurait pas dû aller jusqu'au bout de cet exercice sur les peuples en exil en étant plus précis. Des peintures accompagnent cependant le récit avec une délicatesse révélatrice, ciselant des éléments de ces cultures slaves dans des compositions parées de couleurs vibrantes. [SDM]



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.