Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page Ajouter à mes coups de coeur
Sujets français (1-6 de 6)
Estime de soi -- Romans, nouvelles, etc.

1

Livre  
Adios
Boucherville : Éditions de Mortagne, 2012.
288, [2] p. ; 22 cm.
Sur le point d'échouer pour la seconde fois son secondaire 5, Sam Lorange, 18 ans, a l'impression de cumuler les échecs, de tourner en rond et "d'être un moins que rien entouré de personnes extraordinaires" (p. 18). Le décrochage lui apparaît comme la seule avenue susceptible de l'aider à trouver un sens à sa vie. Ses parents, bien qu'à contrecoeur, acceptent sa décision, en précisant toutefois qu'il lui faudra participer aux dépenses et aux corvées de la maison. La sensation de bien-être et de frénésie qu'éprouve Sam après avoir abandonné l'école est de très courte durée. En effet, il ne tarde pas à réaliser que les emplois de journalier nécessitent un diplôme d'études secondaires et que les quatre mille dollars (une fortune!) qu'il amasse en jouant les plongeurs ne sont même pas suffisants pour acheter une voiture s'il compte les immatriculations et les assurances. Le revoilà au point de départ, malheureux comme les pierres et sans petite amie, cette dernière l'ayant largué en affirmant qu'ils ne sont plus sur la même longueur d'onde. Désespéré, Sam décide de partir pour Antigua, au Guatemala. Là-bas, aux côtés d'une dénommée Heidi qui travaille dans une école accueillant les enfants de familles démunies, Sam réalise qu'il a été choyé par la vie. Bouleversé par la pauvreté qui règne autour de lui et réalisant soudain l'importance de l'éducation, l'adolescent prend des cours d'espagnol et met à profit son talent de guitariste afin de ramasser des fonds qui permettront à l'école de survivre, elle qui est menacée de fermeture par manque de subventions...



Afficher la fiche complète

2

Livre  
Des princesses et des hommes
Rodez : Éditions du Rouergue, 2007.
155 p. ; 17 cm.
Lucille, seize ans, vit à travers ses fantasmes cinématographiques tandis que sa mère, monoparentale, consacre son temps à la peinture et que son père, absent, ne lui téléphone qu'à tous les trois mois. L'adolescente à la tenue excentrique fuit sa réalité désespérante et ennuyeuse, mais un malaise bien plus profond s'est enraciné en elle: "... j'ai l'impression d'avoir joué un personnage qui n'était pas moi, que la vraie moi, elle n'a aucun intérêt..." (cf. p. 76). C'est son amie Natacha, sa mère et un voisin de palier, Vincent, qui a lui aussi une mère artiste, qui réussiront à percer la carapace de ces chimères pour se frayer un chemin vers cette jeune femme en devenir. -- Un roman à plusieurs voix (Lucille, sa vieille voisine, sa mère, son amie, Vincent), intercalées comme des confidences à travers desquelles on découvre Lucille mais aussi le regard que porte son entourage sur elle. La trame, alourdie par le côté rétif du personnage principal, s'allège à.



Afficher la fiche complète

3

Livre  
Fais-toi confiance, beauté!
[Morin-Heights, Québec] : A, Andara.ca, [2021]
363 pages ; 23 cm.



Afficher la fiche complète

4

Livre  
The humbling
Toronto : H. Hamilton, c2009.
140 p. ; 20 cm.



Afficher la fiche complète

5

Livre  
Le roman de Cassandra : roman
Laval : G. Saint-Jean, 2010.
313 p. ; 21 cm.
Alors que sa mère la surnomme Toutoune, la critique sans arrêt, ne la trouvant pas assez désirable parce qu'au lieu de se consacrer à son apparence, elle rêve de devenir écrivaine, Cassandra voit sa meilleure amie, son unique confidente, s'éloigner d'elle et cumuler les aventures d'un soir. Luttant pour garder une bonne estime d'elle-même, mais essuyant une après l'autre les excuses des garçons qu'elle aurait aimé fréquenter, Cassandra se rabat finalement sur Renaud, après s'être offert une métamorphose. Or, au cours de cette soirée chaude et forte en découvertes de plaisirs partagés, l'adolescent lui balance sans délicatesse (et après l'avoir pelotée ardemment): "Pas grave si je peux pas te fourrer, au moins t'as des grosses boules et j'aime ça!" (cf. p. 147) Tout bascule alors pour Cassandra. Se sentant abusée et déçue, elle perd ses repères. Perçue désormais, à l'école comme au village, comme une fille facile et taxée de "pute" par ses amies, sa vie devient bientôt un cauchemar. À la suite d'une violente altercation avec sa mère, qui minimise son drame, la bat et continue de la dénigrer, Cass quitte la maison pour s'installer en appartement chez sa tante Martine qui consomme son lot de paradis artificiels. Mais à l'aube de ses dix-sept ans, Cassandra, bien qu'elle prenne sa vie en main, laisse derrière elle un petit frère qui pâtira de son absence jusqu'à ce que leur père refasse surface.



Afficher la fiche complète

6

Livre  
Tu seras si jolie... : roman
Paris : Belfond, [2018]
396 pages ; 23 cm.



Afficher la fiche complète
Ajouter au panier, tous les titres sélectionnés Ajouter au panier, tous les titres de la page
Afficher les titres à partir du numéro :
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.