Le portail officiel :Ville de MontréalAccueilMon dossierAideEnglish
Site Web du Réseau des bibliothèques publiques de MontréalCatalogue Nelligan : Bibliothèque de Saint-Michel
 

Réserver ce titre Ajouter à vos coups de coeur Ajouter au panier Retourner à la liste Nouvelle recherche
 
 
 

 
     
Limiter la recherche aux exemplaires disponibles

 
     
 
Titre L'Incandescent. 1, La société de vigilance permanente / Glenn Dakin ; traduit de l'anglais (G.-B.) par Karine Suhard-Guié.
Auteur Dakin, Glenn
Éditeur Montrouge : Bayard jeunesse, 2013.
Notice 2 de 2
Résultat Titre précédent Titre suivant
 
 
Collection Millézime
Millézime.
Genre français Romans fantastiques.
Romans occultes.
Sujet français Sociétés secrètes -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Enfants -- Hyperprotection -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Philanthropie -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Mensonge -- Romans, nouvelles, etc. pour la jeunesse.
Description 345 p. ; 20 cm.
Note locale RJ 2017-10-28
Résumé Roman fantastique mettant en scène la quête de Théo Saint (Luke Anderson), un jeune garçon de 13 ans porteur d'une soi-disant maladie grave et dangereusement contagieuse qu'ont élevé, isolé de tous et dans l'ignorance de ses immenses pouvoirs, le Docteur Saint, M. Bon et lord Colombe, trois élites d'une société ayant voulu créer "un monde où seuls quelques élus souffrir[aient] des angoisses du pouvoir et du fardeau des richesses. Un monde où les hommes ordinaires jouir[aient] des vertus de la pauvreté et de la félicité de l'esclavage (....) [et où] cette nation domine[ait] un empire vaste et docile, comme autrefois. " (cf. p. 62). Or, ce jeune élu, à qui on a fait croire que "la quête du bonheur rend les gens égoïstes" et "cause des frictions dans la société et entraîne une peur maladive de la mort", est bientôt enlevé. (cf.p. 88). Il est conduit, par un fossoyeur et un gardien de cimetière, à travers le Réseau, sorte de canalisations souterraines des Abandonnés, anciens alliés de la Société des bonnes oeuvres qui veille à l'isolation de l'Incandescent, et où il rejoint la pétillante et courageuse double de sa femme de chambre, Chloé. Celle-ci, qui est aussi de la police, lui fait alors découvrir la Société de vigilance permanente qui combat les cruelles machinations de la prétendue organisation caritative qui s'apprête à ordonner la Grande Libération. [SDM]
Critique Dans une Londres divisée en deux et aux confins l'hôtel particulier d'Empire Hall, puis dans les dangereux méandres d'une société secrète souterraine où sévissent l'horrible Dodo, des "garghouls", des "smoglodytes" et des "rats-loups sibériens", est ici narré un suspense empreint de magie surtout porteur d'une réflexion sur le pouvoir stratégique de l'asservissement des plus faibles mis au service des mieux nantis, ici nostalgiques de l'époque victorienne. La trame, assez soutenue de par son vocabulaire et ses idées gentiment tordues, est menée de manière plutôt candide, sans être dépourvue d'une certaine noirceur, et fait, dans sa mise en situation, écho au ##Jardin secret## de l'Angleterre puritaine de Burnett. [SDM]
Public cible J+ 4.
Titre original Society of unrelenting vigilance.
Note locale Ajouter au besoin le suffixe de public cible (TP, P, J ou ADO) à la cote exemplaire.
ISBN 9782747035316 (br.)
Autre titre Société de vigilance permanente
   
   
   
 
 
   
   
Notice 2 de 2
Résultat Titre précédent Titre suivant

 
 
  Crédit, bandeau Nelligan :
Roseline Granet, Monument à Émile Nelligan (2005).
Square Saint-Louis, arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ©Ville de Montréal 2006.